La Grande Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Grande Rivière
La Grande Rivière à proximité de Radisson.
La Grande Rivière à proximité de Radisson.
Image illustrative de l'article La Grande Rivière
Caractéristiques
Longueur 893 km [1]
Bassin 97 600 km2 [1]
Bassin collecteur Baie d'Hudson
Débit moyen 1 690 m3/s [1]
Cours
Source Lac Naococane
· Localisation Baie-James (Québec)
· Coordonnées 52° 51′ 47″ N 70° 38′ 15″ O / 52.863055, -70.6375 (Source - La Grande Rivière)  
Embouchure Baie James
· Localisation Chisasibi (Québec)
· Altitude 0 m
· Coordonnées 53° 50′ 03″ N 79° 03′ 20″ O / 53.834166, -79.055555 (Embouchure - La Grande Rivière)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rivière Sakami
· Rive droite Rivière Laforge, Rivière Kanaaupscow
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Rivière.

La Grande Rivière (cri: Chisasibi) est un fleuve de la région du Nord-du-Québec, Québec, qui se jette dans la baie James.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Longue de 893 km, la Grande Rivière prend sa source sur le Plateau laurentien du Bouclier canadien à une élévation de plus de 500 mètres. Le fleuve coule vers la baie James à l'ouest et son cours moyen longe le parallèle 53° 40' de latitude Nord[2]. Le bassin versant naturel de la Grande Rivière comprend 97 640 km2 et son débit naturel s'élève à environ 1 700 m³/s.

Avant le développement du potentiel hydroélectrique de la rivière, qui a doublé le débit moyen annuel à l'embouchure, la Grande Rivière était déjà le quatrième plus important cours d'eau du Québec, après le fleuve Saint-Laurent, la rivière des Outaouais et la rivière Koksoak, au Nunavik[3].

Elle compte quatre affluents majeurs; à partir de l'amont les rivières Laforge, de Pontois, Sakami et Kanaaupscow. La rivière Laforge reçoit des apports des bassins versants supérieurs de la rivière Caniapiscau par le réservoir du même nom ainsi que de la Grande rivière de la Baleine par le bassin Fontanges. Les eaux de la rivière Eastmain arrivent dans le réservoir Robert-Bourassa après avoir remonté 200 km par les différents ouvrages du détournement Eastmain-Opinaca-La Grande (EOL)

Débits moyens mensuels des sous-bassins versants de la Grande Rivière en 1987 (m³/s)[4]
Mois Détournement Caniapiscau Bassin Fontanges La Grande-4 La Grande-3 Détournement EOL La Grande-2
Janvier 270 16 375 240 335 220
Février 215 12 265 175 235 155
Mars 170 9 210 140 185 120
Avril 155 8 210 160 280 120
Mai 1 020 22 830 860 1 795 650
Juin 2 315 58 1 445 1 130 1 660 985
Juillet 1 300 50 1 085 685 920 690
Août 1 075 38 940 675 1 085 565
Septembre 960 36 925 655 1 050 555
Octobre 935 36 945 705 1 150 640
Novembre 650 34 795 545 865 535
Décembre 390 24 580 400 560 350
Moyenne 790 29 715 530 845 465

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de la Grande Rivière est situé dans la région climatique continentale froide de type subarctique. Le climat est caractérisé par des hivers froids et rigoureux et des étés doux, mais courts.

Moyennes climatiques 1971-2000 -- Aéroport de La Grande Rivière
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) -28 -27,4 -20,9 -10,5 -1,6 3,9 7,4 7,4 3,1 -2 -9,4 -21,2
Température moyenne (°C) -23,2 -21,6 -14,6 -4,9 4,3 10,5 13,7 12,9 7,4 1,2 -6,3 -17,1
Température maximale moyenne (°C) -18,3 -15,8 -8,2 0,7 10,3 17,1 20 18,4 11,6 4,4 -3,3 -13
Record de froid (°C) -40,9 -44,6 -38,5 -31,4 -13,5 -6,6 -0,9 -0,5 -7 -16,7 -29,2 -40,3
Record de chaleur (°C) 1,4 5 11,3 22,3 32,6 35 32,3 31,2 26,8 23,5 12,3 12,5
Précipitations (mm) 31,8 21,8 29,3 31,5 40,3 64,8 79,5 85,2 106,9 86,5 66,3 40,1
Source : Environnement Canada[5]


Développement hydroélectrique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Projet de la Baie-James.

Depuis 1984, toutefois, les eaux du cours supérieur de la Caniapiscau, un affluent de la rivière Koksoak, et la rivière Eastmain et son affluent l'Opinica, au sud, ont été détournées vers la Grande Rivière dans le cadre du Projet de la Baie-James, portant son débit moyen à environ 3 300 m³/s. Le nouveau bassin versant comprend environ 177 000 km², soit 12 % de la superficie du Québec (ou le tiers de celle de la France métropolitaine).

Établissements humains[modifier | modifier le code]

Coucher de soleil sur la Grande Rivière

Sur la rive sud de la Grande Rivière se trouvent le village cri de Chisasibi, à 10 km de son embouchure, et le village de Radisson, à environ 100 km de la baie James et dans les environs de la centrale hydroélectrique Robert-Bourassa. La plus grande partie du bassin versant de la Grande Rivière, dont les nombreuses centrales hydroélectriques, font partie de la municipalité de la Baie-James.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom français de ce cours d'eau résulte de la traduction partielle de Big River Post, désignation d'un poste de traite qui s'est substituée en 1807 à celle de Great River Post établi en 1803 par la Compagnie de la Baie d'Hudson. La Grande Rivière a donc porté le nom de Big River du début du XIXe siècle jusqu'au suivant. En langue crie, le nom de cette rivière est Tschishasipi et en inuktitut, Mailassikkut Kuunga ou rivière du groupe de Mailasi. Le segment à l'embouchure de ce cours d'eau est connu sous le nom cri d'Aauchikwaachikanaaniusich, nous pêchons avec un hameçon et une ligne[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b et c Ressources naturelles Canada, « Cours d'eau », sur Atlas du Canada (consulté le 15 juin 2009)
  2. Société d'énergie de la Baie James 1987, p. 17
  3. Société d'énergie de la Baie James 1996, p. 63
  4. Société d'énergie de la Baie James 1987, p. 29
  5. « La Grande Rivière A », Environnement Canada,‎ 2011 (consulté le 27 juin 2011)
  6. Commission de toponymie du Québec

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]