Le Haut-Saint-Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Haut-Saint-Laurent
Situation du Haut-Saint-Laurent
Situation du Haut-Saint-Laurent
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Statut municipal Municipalité régionale de comté (MRC)
Constitution 1er janvier 1982
Démographie
Population 21 322 hab. (2013)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 00″ N 74° 10′ 00″ O / 45.083333333, -74.1666666745° 05′ 00″ Nord 74° 10′ 00″ Ouest / 45.083333333, -74.16666667  
Superficie 117 400 ha = 1 174,0 km2
Divers
Indicatif +1 450 ou 579
Code géographique 690
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Le Haut-Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte topographique du Canada
City locator 14.svg
Le Haut-Saint-Laurent
Liens
Site web Site officiel de la MRC du Haut-Saint-Laurent

Le Haut-Saint-Laurent est une municipalité régionale de comté (MRC) québécoise dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie. Elle fait partie du pays du Suroît. Le chef-lieu est Huntingdon[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Découpage de la MRC du Haut-Saint-Laurent, en rouge Huntingdon, le chef-lieu
Coucher de soleil sur le lac Saint-François

La MRC du Haut-Saint-Laurent se situe à l'extrême sud-ouest du Québec. Elle s'étire sur quelque 68 km, sans compter la portion québécoise du territoire de la réserve amérindienne d'Akwesasne et ses nombreuses îles fluviales. Son territoire s'insère entre le lac Saint-François, élargissement du fleuve Saint-Laurent au nord-ouest, la MRC de Beauharnois-Salaberry au nord, la MRC des Jardins-de-Napierville à l'est, les comtés de Clinton et Franklin dans l'état américain de New York au sud. Les comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry en Ontario et la MRC de Vaudreuil-Soulanges se trouvent au nord-ouest sur la rive opposée du lac Saint-François.

Treize municipalités forment la MRC auxquelles s'ajoute, aux fins statistiques, la collectivité mohawk d'Akwesasne[3].

Municipalités et établissement amérindien de la MRC du Haut-Saint-Laurent[4]
Code Nom Statut Constitution Superficie totale (km2) Superficie eau (km2) Superficie terres (km2) Population 2013 Densité (hab./km2)
69005 Havelock Canton 01.04.1863 89,4 0,5 88,9 754 8,5
69010 Franklin Municipalité 31.03.1971 113,2 0,1 113,1 1 702 15,0
69017 Saint-Chrysostome Municipalité 29.09.1999 100,8 0,8 100,0 2 592 25,9
69025 Howick Municipalité 29.10.1915 1,0 0,0 1,0 637 637,0
69030 Très-Saint-Sacrement Paroisse 02.04.1885 99,2 0,7 98,5 1 169 11,9
69037 Ormstown Municipalité 26.01.2000 144,5 3,3 142,2 3 634 25,6
69045 Hinchinbrooke Canton 01.07.1855 150,2 0,9 149,3 2 206 14,8
69050 Elgin Municipalité 01.07.1855 69,8 0,2 69,6 409 5,9
69055 Huntingdon Ville 09.10.1848 2,9 0,3 2,6 2 442 939,2
69060 Godmanchester Canton 01.07.1855 139,1 0,3 138,8 1 415 10,2
69065 Sainte-Barbe Paroisse 15.06.1886 67,5 27,3 40,2 1 404 34,9
69070 Saint-Anicet Paroisse 01.07.1855 180,2 45,0 135,2 2 456 18,2
69075 Dundee Canton 01.07.1855 84,4 14,6 69,8 412 5,9
69802 Akwesasne Réserve indienne . . . 11,5 2 686 233,6
690 Le Haut-Saint-Laurent MRC 01.01.1982 1 242,2 68,2 1 174,0 21 322 18,2

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La présence de petites concentrations d'habitations sur le territoire origine du développement de différentes communautés qui ont façonné le paysage de petits hameaux. Ces hameaux, ainsi que les maisons ancestrales de pierres, les fermes centenaires, les nombreuses églises et les espaces naturels, sont autant d'éléments qui constituent un patrimoine bâti et naturel bien conservé qui témoigne de la présence des Anglais sur ce territoire où ils cohabitent depuis avec la population francophone.

Histoire[modifier | modifier le code]

Site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha à Saint-Anicet

Les Paléoindiens occupent le territoire à l'extrémité ouest du lac Saint-François il y a 8 000 ans. Ils y chassent le caribou et le petit gibier. Ce sont parmi les premières traces connues de l'occupation humaine au Québec[5]. Les Iroquoiens vivent sur le site Droulers-Tsiionhiakwatha, sur le territoire de Saint-Anicet, durant le Sylvicole supérieur à une date postérieure à 1450. Ceux-ci vivent dans des villages entourés de champs cultivés de maïs et de potagers. Ce type d'occupation et d'organisation sociale est celle qui prévaut à l'arrivée des Français[6].

La MRC du Haut-Saint-Laurent est constituée en janvier 1982, succédant aux anciens comtés de Huntingdon et de Châteauguay[2],[7].

Politique[modifier | modifier le code]

La MRC fait partie de la circonscription québécoise de Huntingdon [2],[8] et de la circonscription fédérale de Beauharnois-Salaberry[9].

Population[modifier | modifier le code]

Au recensement du Canada de 2011, la MRC compte 21 197 habitants pour une densité de population de 18,1 hab./km². La population a décru de 3,4 % entre 2006 et 2011[10]. La population est repartie majoritairement en milieu rural agricole (67 %).

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture occupe une place prépondérante au sein de la MRC. Ainsi, le Haut-Saint-Laurent se qualifie par les grandes cultures de mais et de soya, les productions d'élevage, les cultures maraichères, la pomiculture et l'acériculture.

Éducation[modifier | modifier le code]

La commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands (ouest de la Montérégie: Beauharnois-Salaberry et Haut-Saint-Laurent, qui regroupe vingt et une municipalités, villes, cantons, villages et paroisses)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de l'infobox proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Le Haut-Saint-Laurent », 690, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 30 juillet 2013), sauf exceptions suivantes :
    a. Superficie terrestre : Statistique Canada. Le Haut-Saint-Laurent, Québec (Code 2469) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 30 juillet 2013.
    b. Région (CRÉ) : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Le Haut-Saint-Laurent », 690, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 30 juillet 2013)
  3. Statistique Canada. Le Haut-Saint-Laurent, Québec (Code 2469) (tableau). Géographie hiérarchie. Profil du recensement, produit no 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 30 juillet 2013.
  4. MAMROT, fiche 690, sauf exception : a. Superficie terrestre : Statistique Canada, recensement 2011. Note : Les données relatives à la MRC excluent Akwesasne.
  5. Jean-Charles Fortin, La Montérégie : histoire en bref, Québec, Presses de l’Université Laval,‎ 2009, 184 p. (ISBN 978-2-7637-8909-5), p. 29-30.
  6. Fortin 2009, p. 34.
  7. Gouvernement du Québec, « Recherche de noms de lieux : Le Haut-Saint-Laurent (municipalité régionale de comté) », 141097, Commission de toponymie du Québec (consulté le 30 juillet 2013)
  8. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », Directeur général des élections (consulté le 20 de junio de 2013)
  9. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », Ministère de la Justice du Canada (consulté le 27 juillet 2013).
  10. Statistique Canada. 2012. Statistique Canada. Le Haut-Saint-Laurent, Québec (Code 2469) (tableau). Profil du recensement, produit no 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 30 juillet 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

MRC limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vaudreuil-Soulanges Beauharnois-Salaberry Rose des vents
Drapeau de l'Ontario Ontario
Stormont-Dundas-Glengarry
Lac Saint-François
N Les Jardins-de-Napierville
O    Haut-Saint-Laurent    E
S
Fleuve Saint-Laurent Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau de l'État de New York New York
Franklin / Clinton