Blainville (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blainville.
Blainville
Blainville (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Thérèse-De Blainville
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Richard Perreault
2013 - 2017
Constitution 1er juillet 1855 (changement de régime: 1968)
Démographie
Gentilé Blainvillois, Blainvilloise
Population 55 710 hab. (2014)
Densité 1 020 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 43′ 33″ N 73° 52′ 22″ O / 45.725836, -73.872757 ()45° 43′ 33″ Nord 73° 52′ 22″ Ouest / 45.725836, -73.872757 ()  
Superficie 5 462 ha = 54,62 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire EST (UTC−05:00)
Indicatif +1 450
Code géographique 73015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Blainville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Blainville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Blainville

Blainville est une ville du Québec qui se trouve dans les Basses-Laurentides dans la MRC de Thérèse-De Blainville à 25 km au nord de Montréal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Louis de Buade de Frontenac, ayant le désir du développement de la Nouvelle-France va concéder des terres à des gens haut placés dans la société et ainsi acquièrent le titre de seigneurs. C'est ainsi qu'est créée la Seigneurie des Mille Îles, au nord de la rivière des Mille-Îles.

En 1792, la mésentente entre le Seigneur Hertel et la Seigneuresse Lamarque entraîne la scission de cette seigneurie par une division nommée la Grande Ligne (maintenant connue sous le nom du boulevard du Curé-Labelle[1] (route 117). En 1968, la Ville de Blainville ne fait désormais plus affaire avec la paroisse Sainte-Thérèse-de-Blainville, lui donnant officiellement le titre de ville le 14 juin.

La seigneurie porte le nom de son troisième seigneur, Jean-Baptiste Céloron de Blainville (1660-1756).

Liste des maires[modifier | modifier le code]

  • Roger Boisvert (1968-1973)
  • André De Carufel (1973-1977)
  • Paul Mercier (1977-1993)
  • Onil Charron (août à octobre 1993)
  • Pierre Gingras (1993-2005)
  • François Cantin (2005-2013)
  • Richard Perreault (2013-xxxx)

Service de Police[modifier | modifier le code]

Directrice du service de police : Madame Linda Ouimet.

Nombre de policiers : 70.

Niveau de service (en vertu de la loi sur la police du Québec) : 2.

District administratif : Thérèse de Blainville.

District judiciaire : Terrebonne.

Population desservie : 56 000.

Poste de police : 640 Boulevard du Curé-Labelle, Blainville (QC) J7C2N9.

Téléphone : (450) 434-5300.

Fax : (450) 434-5336.

Site web : http://blainville.ca/citoyens/securite-publique/police/

En 2004, peu avant l'entrée en poste du maire François Cantin, le SPVB est passé près de l'extinction lorsque la ville avait sérieusement songé à la possibilité de fusionner son service avec celui de la Régie Intermunicipale de Police Thérèse de Blainville, lequel venait de voir le jour en 2003. Lorsque le maire François Cantin a pris le pouvoir, celui-ci a décidé qu'il n'en était rien et qu'il garderait son service de police à même sa ville.

Quatre ans plus tard, le maire dévoilait un nouveau projet afin de construire un nouveau poste de police d'une valeur de plus de 9 millions de dollars. Le poste s'est vu prêt à l'emploi pour ses policiers à l'an 2009.

Dans cette même optique de performance, le service de police de la ville de Blainville a été le premier en Amérique du Nord à se doter de la nouvelle technologie d'ordinateur véhiculaire intégré à même le tableau de bord. C'est en collaboration avec la compagnie Intercel[2] que le tout fut possible.

Cette nouvelle technologie permet maintenant aux policiers d'avoir plus d'espace dans leur auto patrouille. Au niveau technologique, ce service se montre à la fine pointe. En effet, tous leurs véhicules de service semblent être munis de caméras véhiculaires, de cinémomètre Doppler, de système "E-Ticketing" (contraventions informatisées) ainsi que de barres de gyrophares "LED" à très haute intensité.

Fait à noter, le SPVB a été le premier poste de police à se doter d'un directeur de police féminin, soit Madame Linda Ouimet. Mme Ouimet a donc été la première chef de police féminine de l'histoire du Québec.

Paroisses catholiques[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2005, le Diocèse de Saint-Jérôme érigea la Paroisse Sainte-Famille sur une partie du territoire de Blainville. Cette nouvelle paroisse est issue de la fusion des paroisses Notre-Dame-de-l'Assomption et Saint-Rédempteur.

Administration[modifier | modifier le code]

Régionale[modifier | modifier le code]

La ville de Blainville fait partie des délimitations régionales suivantes:

Territoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de Blainville s'étend sur une superficie de 54,62 km2 et est divisé en 10 quartiers.

La partie de la Ville la plus au sud (Quartier Renaissance) est désignée comme étant le Bas-Sainte-Thérèse. Cette zone résidentielle a longtemps été isolée du reste de la Ville par la zone rurale du Quartier Côte-Saint-Louis. Les développements résidentiels des Quartiers Renaissance et Fontainebleau ont toutefois contribué à l'aménagement de voies d'accès par le nord et à l'essor démographique de la région.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique de population :

La moyenne d'âge des Blainvillois est de 34 ans (2001)[3].

Événements sportifs[modifier | modifier le code]

Conjointement avec Rosemère et Sainte-Thérèse, Blainville fut l'hôte des Jeux du Québec d'hiver en 2009. La candidature des trois villes était parrainée par Gaétan Boucher, champion olympique en patinage de vitesse.

En mars 2009, Blainville accueille les Jeux du Québec avec sa nouvelle piscine semi-olympique.

En juillet 2004, le Club de golf Le Fontainebleau a été l'hôte du où John Daly, Vijay Singh, Phil Mickelson et Hank Kuehne étaient présents.

En juillet 2010, le club de golf Le Fontainebleau a accueilli un tournoi de la PGA. L'événement avait été prévu eu de nouveau en 2011 mais n'a pas eu lieu.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Plusieurs longs-métrages américains ont été tournés à Blainville:

Rollerball[modifier | modifier le code]

Le tournage de Rollerball a causé l'émoi lorsqu'un incendie s'est déclaré sur le plateau. L'entrepôt où était tourné le film n'a subi que des dommages mineurs. Situé à l'angle de la route 117 et de la 36e avenue Est, l'entrepôt a été démoli il y a quelques années et pour faire place au futur poste de police et à un projet domiciliaire.

The Whole Nine Yards[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu autour de deux propriétés sur la rue Marcel-Giguère dans le Bas-Ste-Thérèse. Les banderoles de Blainville arborant « D'un naturel invitant » sont visibles pendant plusieurs secondes du film.

Personnalités de Blainville[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Anne-des-Plaines Rose des vents
Mirabel N Terrebonne,
Lorraine
O    Blainville    E
S
Sainte-Thérèse Rosemère

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]