NEC Nimègue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

NEC Nimègue

Logo du NEC Nimègue
Généralités
Nom complet Nijmegen Eendracht Combinatie
Fondation 15 novembre 1900
Couleurs Noir, rouge et vert
Stade McDOS Goffertstadion
(12 500 places)
Siège Stadionplein 1
Postbus 6562
6503 GB Nijmegen
Championnat actuel Championnat des Pays-Bas
Président Flag of the Netherlands.svg Jan van Teeffelen
Entraîneur Anton Janssen
Site web http://www.nec-nijmegen.nl

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat des Pays-Bas de football 2010-2011
0

N.E.C., abréviation de Nijmegen Eendracht Combinatie, est un club de football des Pays-Bas, situé à Nimègue et évoluant en Première Division néerlandaise. En dehors des frontières des Pays-Bas, il est le plus souvent nommé NEC Nimègue. Il fut fondé le 15 novembre 1900.

Historique[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique en néerlandais, le club est issu de la fusion de club de Nimègue et de l'Eendracht (« unité » en néerlandais).

Le club ne possède pas un palmarès des plus fournis. Il est cependant parvenu quatre fois en finale de la Coupe des Pays-Bas, sans jamais avoir réussi à l'emporter. En 1973, c'est NAC Breda qui remporte la finale sur le score de 2-0 ; en 1983, l'Ajax Amsterdam (3-1, 3-1) ; en 1994, le Feyenoord Rotterdam, dans son stade (2-1) ; enfin, Roda JC en 2000 (2-0).

Sur le plan national, depuis la saison 1994-1995, NEC évolue sans discontinuer en Première division. Son grand rival est toujours Vitesse Arnhem. La double confrontation entre les deux clubs, baptisée « le derby de la Gueldre », du nom de la province néerlandaise dont font à la fois partie Nimègue et Arnhem, fait partie des matches les plus importants de la saison, surtout pour les supporteurs. La rivalité entre les deux clubs s'est encore accrue lorsque le fournisseur d'énergie local PGEM (devenu aujourd'hui Nuon) et la province de la Gueldre ont tous deux décidé, à la fin des années 1980, de s'engager financièrement en faveur de Vitesse, ce qui a attisé la haine de certains soutiens de NEC envers son voisin. En guise de protestation contre l'engagement de PGEM pour Vitesse, le président de NEC de l'époque a décidé de temporairement éteindre les lumières du stade durant un match. Suite à l'effondrement financier de Vitesse, lié au retrait de Nuon et de celui de la province de la Gueldre au début de l'année 2000, les rapports entre les deux clubs se sont apaisés.

Hormis la Coupe Intertoto, NEC a fait trois fois son apparition dans les Coupes européennes. La première fois, après un poussif premier tour lors de la Coupe des Coupes 1983-1984 où le club élimine les Norvégiens de Brann Bergen, NEC est confronté au FC Barcelone. Lors du match aller à domicile, NEC commence par mener 2-0, mais va faiblir jusqu'à perdre le match trois buts à deux. Au retour, avec celui de Diego Maradona, absent à l'aller, les Catalans parachèvent leur qualification par une victoire 2-0.

En 2003-2004, NEC découvre la Coupe UEFA, grâce à un ultime but du Tchèque Jarda Šimr lors de l'ultime journée de Championnat des Pays-Bas face au RKC Waalwijk, qui lui permet de terminer cinquième, son meilleur résultat à ce jour. L'aventure sera néanmoins de courte durée, puisque son adversaire au premier tour, le Wisla Cracovie, lui inflige deux défaites sur le score de deux buts à un.

En 2008, suite à sa réussite dans les tournois qualificatifs pour les Coupes européennes, NEC est admis au premier tour de la Coupe UEFA 2008-2009. En y éliminant les Roumains du Dinamo Bucarest (1-0, 0-0), grâce à un but à domicile au match aller de Jhonny van Beukering, NEC accède pour la première fois à la phase de groupes, où il est confronté à Tottenham Hotspur, au Spartak Moscou, à l'Udinese et au Dinamo Zagreb.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stadion de Goffert.
Échauffement au McDOS Goffertstadion.

Le McDOS Goffertstadion, qui s'appelait autrefois Stadion de Goffert et qui a changé de nom à cause d'un partenariat financier, a été inauguré le 8 juillet 1939 par le Prince Bernhard des Pays-Bas. Il a connu son record d'affluence lors du match de NEC contre le FC Barcelone en 1983.

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Looyen (1990-91) • Pruijn (1991-94) • van Kooten (1994-95) • Koevermans (1995-1997) • Looyen (1997) • Calderwood (1997-99) • de Groot (1999-00) • Neeskens (2000-04) • Lok (2004-05) • de Groot (2005-06) • Been (2006-09) • Lodeweges (2009--) •

Effectif actuel (2013-14)[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la Suède G Karl-Johan Johnsson
2 Drapeau des Pays-Bas D Daan Bovenberg
3 Drapeau des Pays-Bas D Rens van Eijden
4 Drapeau des Pays-Bas D Michel Breuer
5 Drapeau de l'Allemagne D Tobias Haitz
6 Drapeau de l'Islande M Victor Pálsson
7 Drapeau de l'Allemagne A Christoph Hemlein
8 Drapeau des Pays-Bas M Ryan Koolwijk
9 Drapeau de l'Angleterre A Michael Higdon
10 Drapeau des Pays-Bas M Navarone Foor
11 Drapeau du Danemark A Søren Rieks
14 Drapeau du Danemark D Kevin Conboy
15 Drapeau de l'Allemagne M Marcel Stutter
No. Nat. Position Nom du joueur
16 Drapeau de l'Iran A Alireza Jahanbakhsh
17 Drapeau de la République tchèque D Pavel Čmovš
18 Drapeau des Pays-Bas M Youri Loen
19 Drapeau de la Belgique D Marnick Vermijl
20 Drapeau des Pays-Bas M Geert Arend Roorda
21 Drapeau des Pays-Bas D Daan Disveld
22 Drapeau des Pays-Bas G Dennis Gentenaar
23 Drapeau de la Slovaquie M Samuel Štefánik
24 Drapeau des Pays-Bas A Jordy Tutuarima
26 Drapeau des Pays-Bas G Joshua Smits
27 Drapeau de la Belgique M Seydina Diarra
28 Drapeau de l'Autriche A Jakob Jantscher
29 Drapeau des Pays-Bas A Cihat Çelik


En gras figurent les joueurs internationaux.

Joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]