Hugo Sánchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sánchez.
Hugo Sánchez Márquez
Huguito.jpg
Hugo Sánchez en 2008
Biographie
Nom Hugo Sánchez Márquez
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique
Naissance 11 juillet 1958 (56 ans)
Lieu Mexico (Mexique)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19761997
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1972-1975 Drapeau : Mexique Pumas UNAM
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1976-1981 Drapeau : Mexique Pumas UNAM 197 0(102)
1979-1980 Drapeau : États-Unis San Diego (prêt) 032 0(26)
1981-1985 Drapeau : Espagne Atlético Madrid 152 0(82)
1985-1992 Drapeau : Espagne Real Madrid 283 (208)
1992-1993 Drapeau : Mexique América 035 0(18)
1993-1994 Drapeau : Espagne Rayo Vallecano 035 0(17)
1994-1995 Drapeau : Mexique Atlante 031 0(13)
1995-1996 Drapeau : Autriche Linz 020 00(6)
1996 Drapeau : États-Unis Dallas Burn 025 00(11)
1997 Drapeau : Mexique Club Celaya 012 00(2)
Total 820 (484)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1977-1994 Drapeau : Mexique Mexique 058 0(29)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2001-2005 Drapeau : Mexique Pumas UNAM 89v 50n 63d
2006 Drapeau : Mexique Club Necaxa 2v 1n 4d
2006-2008 Drapeau : Mexique Mexique 89v 63n 50d
2008 Drapeau : Mexique Mexique olympique 13v 4n 9d
2008-2009 Drapeau : Espagne UD Almería 6v 7n 4d
2012 Drapeau : Mexique CF Pachuca[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Hugo Sánchez Márquez est un joueur et entraîneur de football mexicain né le 11 juillet 1958 à Mexico (Mexique). Il a joué pour quatre clubs européens, dont le Real Madrid. Il a également été membre de l'équipe nationale du Mexique, et a participé à trois Coupes du monde.

Considéré comme le meilleur footballeur mexicain de tous les temps, Hugo Sánchez avait l'habitude de fêter chacun de ses buts par un salto. Il a joué douze saisons en Primera División espagnole et est le troisième plus grand buteur de l'histoire de ce championnat avec 234 buts, ce qui en fait le deuxième meilleur buteur étranger. Il a également joué pour l'équipe nationale du Mexique pendant 17 ans et a participé aux Coupes du monde 1978, 1986 et 1994. Il a remporté le trophée Pichichi de meilleur buteur du championnat d'Espagne cinq fois, dont quatre consécutivement, s'approchant du record de six trophées détenu par Telmo Zarra.

En tant qu'entraîneur, il a remporté deux championnats mexicains avec Pumas UNAM et avec le Club Necaxa. Il a également été sélectionneur de l'équipe nationale mexicaine pendant seize mois. Hugo Sánchez a signé ensuite pour UD Almería[2] en première division espagnole afin de tenter de sauver l'équipe de la relégation en 2e division. Il a réussi à maintenir Almeria en Liga pour la saison 2009-2010.

En 1999, l'IFFHS l'a classé 26e meilleur footballeur du XXe siècle et meilleur footballeur de la zone CONCACAF[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Adolescent, Hugo Sánchez joue pour l'équipe du Mexique olympique lors des Jeux olympiques d'été de 1976. Ayant déjà joué plus de 80 matchs internationaux dans les catégories de jeunes, il signe à l'âge de 18 ans pour les Pumas UNAM, une équipe professionnelle représentant l'université nationale autonome du Mexique, où Sánchez obtient un diplôme en médecine dentaire tout en continuant sa carrière de footballeur. En 1977, l'UNAM remporte son premier championnat mexicain. Deux ans plus tard, Sánchez devient meilleur buteur de la ligue avec 26 buts. En 1979, l'UNAM convient d'échanger des joueurs pendant la trêve estivale avec les San Diego Sockers de la North American Soccer League (NASL). La NASL se dispute pendant l'été alors que le championnat mexicain joue au cours de l'automne, de l'hiver et du printemps. UNAM prête donc Sánchez aux Sockers en 1979 et en 1980 où il devient un attaquant efficace pour les Sockers, tournant à près d'un but par match.

Les cinq saisons de Sánchez avec l'UNAM correspondent à l'époque glorieuse du club. Lors de sa dernière saison avec l'équipe, Hugo est à nouveau le meilleur buteur à égalité avec son coéquipier Cabinho et l'UNAM remporte son deuxième championnat et la Coupe des clubs champions de la CONCACAF.

Après cinq saisons couronnées de succès au Mexique et 99 buts à son actif, Hugo Sánchez attire l'attention de plusieurs équipes européennes, refuse une offre d'Arsenal et signe avec l'Atlético Madrid en 1981. Il lui faut du temps pour trouver ses marques en Liga, mais lors de la saison 1984-85, il marque régulièrement au sein d'une équipe qui remporte la Copa del Rey, termine au deuxième rang en Liga et remporte la Supercoupe d'Espagne. Cette année-là, Hugo remporte également son premier titre de Pichichi en étant le buteur le plus prolifique de la ligue.

À l'apogée de sa carrière, il signe pour le Real Madrid CF en 1985 et évolue avec des joueurs comme Camacho, Butragueño, Valdano et Míchel. Cette équipe remporte cinq titres de champion consécutifs (de 1986 à 1990), la Copa del Rey en 1989, et la Coupe de l'UEFA en 1986. Pendant ces cinq années, Sánchez remporte quatre trophées consécutifs de Pichichi (unique joueur de l'histoire du football espagnol à atteindre ce résultat sans partager le trophée sur aucune saison), marquant 207 buts en 283 matchs. Il marque au moins 27 buts sur quatre saisons consécutives entre 1986 et 1990, dont 38 buts pour la saison 1989-90, égalant le record de buts en une saison établi en 1951 par Telmo Zarra et remportant le Soulier d'or européen de meilleur buteur en Europe. Ce record sera battu par Cristiano Ronaldo avec 40 buts pour la saison 2010-2011, puis par Lionel Messi, avec 50 buts la saison suivante. Globalement, il a marqué 23 buts en 45 matchs de Coupe d'Europe[4].

En 1992, Sánchez retourne dans son Mexique natal pour une saison, avant de jouer pour un nombre important de clubs en Espagne, en Autriche et aux États-Unis (il joue pour Dallas Burn lors de la saison inaugurale de la Major League Soccer, devenant l'une des deux personnes, avec Roy Wegerle, à avoir joué à la fois en NASL et en MLS). Il termine sa carrière en jouant pour l'Atlético Celaya avec Butragueño et Míchel, ses anciens coéquipiers du Real Madrid.

En comparaison avec ses succès en clubs, Sánchez n'a pas eu une brillante carrière internationale avec l'équipe du Mexique. Il a joué 58 matchs et marqué 29 buts pour l'équipe nationale mexicaine, mais ses années internationales ont coïncidé avec une période difficile pour le football mexicain. Le Mexique n'a pas participé aux Coupes du monde 1982 et 1990, auxquelles Sánchez aurait probablement pris part. Il a marqué un but en huit apparitions dans les trois Coupes du monde auxquelles il a participé et n'a jamais été sélectionné parmi l'équipe-type de la Coupe du monde.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En 2000, Pumas UNAM connaît une saison difficile. Un nouvel entraîneur est nécessaire, quelqu'un qui pourrait prendre la tête de l'un des clubs les plus importants au Mexique. L'élu est Hugo Sánchez, l'idole des supporters de l'UNAM. En mars, il signe un contrat de deux ans avec son équipe favorite. Malgré de bons résultats, de nombreux différends sont apparus avec le président du club Javier Jiménez Espriú, ce qui entraîne son limogeage en août de la même année. « Je reviendrai quand Jiménez Espriú sera parti. Je sais que j'ai raison et je sais que je serai de retour », déclare Sánchez à son départ.

Un an passe et Jiménez Espriú démissionne de la présidence du club. Le nouveau président, Luis Regueiro, fait à nouveau signer Sánchez comme entraîneur de l'UNAM. En deux ans, Sánchez se forge une équipe très compétitive. En 2003, les résultats arrivent, et les Pumas sont l'une des meilleures équipes du championnat, mais toujours sans le remporter, chutant à deux reprises en demi-finale.

En 2004, les Pumas de Sánchez gagnent tout ce qu'ils disputent : le Clausura 2004, l'Apertura 2004, la Supercoupe du Mexique et le trophée Santiago Bernabéu. Sánchez est ainsi le seul entraîneur de l'histoire à mener un club mexicain à deux championnats d'affilée en championnat dans le nouveau format de mini-tournoi (format d'Amérique du Sud).

Toutefois, à la fin de l'année 2004 les choses n'étaient pas aussi bonnes que cela puisse paraître. Le tournoi Clausura 2004 a été remporté en profitant du format de la compétition, car ils n'ont obtenu que le minimum de points pour se qualifier pour les séries éliminatoires. L'année suivante a été la pire année de l'histoire du club, celui-ci avait besoin d'un changement et Sánchez décide de démissionner en novembre 2005. « Si vous pensez que je suis le problème, je pars maintenant qu'il est temps, avant que l'équipe soit en danger de descendre », dit-il.

Le 25 septembre 2006, Hugo Sánchez est nommé entraîneur du club mexicain de football de Necaxa[5], club qu'il quitte pour prendre la tête de la sélection mexicaine[6] avec l'ambition de qualifier le Mexique pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Au cours de sa carrière d'entraîneur en particulier, Sánchez a été connu pour son tempérament volatil et son franc-parler, exprimant souvent ses émotions fortes et ses opinions, un trait qui engendre des réponses tout aussi émotionnelles et fortes de ceux qu'il critique. Il entretient ainsi une rivalité de longue date avec l'ancien sélectionneur du Mexique, Ricardo La Volpe.

Le premier match de Sánchez en tant que sélectionneur est une défaite 2-0 contre les États-Unis à Phoenix en février 2007. Sánchez enregistre sa première victoire contre le Venezuela (3-1) au Qualcomm Stadium de San Diego. Le premier match de Hugo au Mexique a lieu le 25 mars 2007 contre le Paraguay à Monterrey pour une victoire 2-1. Le 28 mars 2007, le Mexique défait Équateur 4-2 au McAfee Coliseum d'Oakland.

En juin 2007, Sánchez entraîne le Mexique lors de l'édition 2007 de la Gold Cup, sa première compétition officielle. Après avoir lutté dans la phase de poules, le Mexique atteint la finale qu'il perd contre les États-Unis (2-1).

Le 27 juin 2007, lors du match d'ouverture de la Copa América 2007 qui se tient au Venezuela, Sánchez conduit l'équipe du Mexique à une victoire de prestige 2-0 sur les quintuples champions du monde brésiliens. Hugo mène son équipe jusqu'en demi-finale contre l'Argentine, perdant 3-0. Enfin, le Mexique termine 3e de la compétition en battant l'Uruguay 3-1.

En août 2007, Sánchez annonce que le Mexique abandonne son maillot vert traditionnel pour les matchs à domicile, le remplaçant par un maillot blanc, ce qui signifie que le nouveau maillot extérieur est rouge. Suite à cette déclaration, Sánchez a fait l'objet de beaucoup de critiques. Les deux principaux arguments contre lui sont que ce choix est en rupture avec une tradition mexicaine de longue date, mais les critiques les plus virulents suggèrent qu'il devrait consacrer plus de temps à l'élaboration de la stratégie et de la formation de l'équipe du Mexique plutôt que de se disperser à des occupations extra-sportives.

En mars 2008, l'équipe du Mexique olympique dirigée par Sánchez a quelques résultats très troublants, dont des matchs nuls contre l'Australie et la Finlande, et une défaite à domicile à Querétaro contre l'équipe d'Équateur des moins de 23 ans. Les mauvais résultats ont continué lors des qualifications CONCACAF pour les Jeux olympiques d'été de 2008, avec un nul contre le Canada[7] et une défaite face au Guatemala[8]. Son unique victoire contre Haïti (5-1) est insuffisante et en raison de la différence de buts le Mexique est éliminé du tournoi de qualification olympique[9]. L'élimination est vécue très difficilement dans le pays, en particulier pour les propriétaires des clubs du Mexique, qui avaient soutenu Sánchez sur le plan économique et sportif en fournissant les ressources nécessaires et en permettant aux joueurs de quitter leurs clubs pour près d'un mois, alors que la saison du Mexique avait démarré.

De nombreux analystes affirment que la première année de Sánchez en tant que sélectionneur national a abouti à une équipe mexicaine avec peu de variantes, un jeu collectif inexistant, une raideur tactique et un manque de stratégie. Une proportion importante de la presse s'accorde à dire que cette situation a atteint un point de non retour avec l'élimination des moins de 23 ans du tournoi pré-olympique. Le 31 mars 2008, après avoir échoué à qualifier l'équipe aux Jeux olympiques de Pékin, Sánchez se fait limoger de son poste de sélectionneur[10].

Hugo Sánchez entraîne ensuite Almería en première division espagnole jusqu'au 20 décembre 2009, date à laquelle il est remplacé par Juan Manuel Lillo[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hugo est le fils d'Héctor Sánchez qui joua à Asturias et à l'Atlante. Il est marié à Isabel Martín avec qui il a un fils ainsi qu'une fille plus grande issue d'un premier mariage. Son fils, Hugo Sánchez Portugal est également joueur professionnel et évolua également aux Pumas UNAM comme son père.

Depuis le 1er septembre 2007, une rue porte son nom à Puebla, dans le centre du Mexique.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Titres nationaux[modifier | modifier le code]

Pumas UNAM Drapeau : Mexique[modifier | modifier le code]

Atlético Madrid Drapeau : Espagne[modifier | modifier le code]

Real Madrid CF Drapeau : Espagne[modifier | modifier le code]

Titres internationaux[modifier | modifier le code]

Pumas UNAM Drapeau : Mexique[modifier | modifier le code]

Club América Drapeau : Mexique[modifier | modifier le code]

Real Madrid CF Drapeau : Espagne[modifier | modifier le code]

Drapeau : Mexique Mexique[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Pumas UNAM Drapeau : Mexique[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pachuca releases Hugo Sanchez, us.topnewstoday.org,
  2. Hugo Sanchez à Almeria
  3. (en) IFFHS' century elections
  4. (en) Hugo Sánchez Márquez - Matches in European Cups
  5. Sport.fr Necaxa: Hugo Sanchez nommé entraîneur
  6. Mexique: Hugo Sanchez entraîneur
  7. (en) CONCACAF Men's Olympic Qualifying - Technical report
  8. (en) Guatemala secure place in 2008 CONCACAF Men's Olympic Qualification Semifinals
  9. (en) Honduras and USA qualify for 2008 Olympics
  10. Football : le sélectionneur mexicain remercié
  11. Hugo Sanchez destitué par Almeria

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :