Rabah Madjer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madjer.
Rabah Madjer
Madjer, rabah 1986.jpg
Biographie
Nom Mustapha Rabah Madjer
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérie
Naissance 15 décembre 1958 (55 ans)
Lieu Alger, Algérie
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1972-1974 Drapeau : Algérie Onalait d’Hussein-Dey
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1982 Drapeau : Algérie NA Hussein Dey
1982-1985 Drapeau : France RC Paris 050 (23)
1984-1985 Drapeau : France Tours FC
1985-1991 Drapeau : Portugal FC Porto 108 (50)
1988-1989 Drapeau : Espagne Valence CF 035 (15)
1991-1992 Drapeau : Qatar Qatar SC
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1978-1992 Drapeau : Algérie Algérie 087 (29)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1994-1995 Drapeau : Algérie Algérie
1998-1999 Drapeau : Qatar Al-Wakrah SC
1999-1999 Drapeau : Algérie Algérie
2001-2002 Drapeau : Algérie Algérie
2005-2006 Drapeau : Qatar Al-Rayyan Club
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Rabah Madjer (en arabe : رابح ماجر), né le 15 décembre 1958 à Alger, est un ancien footballeur algérien.

Il a joué en tant qu’attaquant en Algérie et dans plusieurs clubs européens et a remporté notamment une Coupe des clubs champions avec le FC Porto contre le Bayern Munich. Il a participé à deux coupes du monde et remporté la Coupe d'Afrique des nations en 1990 avec l'équipe d'Algérie. En 1987, Rabah Madjer reçoit le Ballon d'or africain, récompensant le meilleur footballeur africain de l'année. On a également donné son nom à une manière de marquer un but avec une talonnade : Une Madjer.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Rabah Madjer effectue ses débuts dans le club de son quartier d'enfance Hussein Dey au NA Hussein Dey. Le club remporte la Coupe d’Algérie en 1978-1979 et atteint la finale de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe[1],[2]. En 1983, Madjer poursuit sa carrière en Europe. Il est recruté par le RC Paris, qui évolue alors en 2e division. Le club remonte en 1re division à l'issue de la saison 1983-1984, durant laquelle l'attaquant algérien inscrit 20 buts en 27 rencontres[3]. Il évolue ensuite au FC Tours et est transféré au FC Porto en 1986 où il a joué 108 matches et inscrit 50 buts.

En 1987, les Portugais remportent la Coupe des clubs champions face au Bayern Munich. Durant la finale, Madjer inscrit un but d'une de talonnade qui restera en mémoire comme étant une « Madjer » et donne une passe décisive pour son coéquipier Juary. Le FC Porto dispute la Coupe intercontinentale face au CA Peñarol, vainqueur de la Copa Libertadores. Madjer inscrit le but vainqueur durant la prolongation[4]. Au terme de la saison, l'attaquant reçoit le Ballon d'or africain, qui récompense le meilleur joueur de football africain de l'année[5].

Madjer effectue un bref passage dans le championnat d'Espagne au Valence CF où il a joué 14 matches et inscrit 4 buts, avant de retourner à Porto. Il se dirige ensuite au Qatar pour signer au Al-Rayyan Club pour la saison 1991-1992 où il met un terme à sa carrière de joueur.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Madjer compte 87 sélections en équipe d'Algérie. Il a marqué 29 buts sous le maillot national. Madjer honore sa première sélection durant les Jeux africains de 1978. Deux années après, il prend part au tournoi de football des Jeux olympiques, durant lequel l'Algérie atteint les quarts de finale. Au premier tour, il signe un but face à la Syrie[6],[7].

Madjer dispute deux Coupes du monde avec l'Algérie. En 1982, l'attaquant est titulaire lors des trois matches disputés par sa sélection au premier tour. Il ouvre la marque lors de la rencontre opposant l'Algérie à l'Allemagne de l'Ouest, match remporté par les « Verts » sur le score de 2-1. Pour sa première participation, l'Algérie est éliminée à la différence de buts[8]. Madjer est également titulaire en 1986, il dispute les trois matches du premier tour[7]. Madjer prend part à la Coupe d'Afrique des nations 1990, organisée en Algérie. Il est nommé capitaine de l'équipe d'Algérie, qui remporte le tournoi en battant le Nigeria en finale[6]. Il est élu meilleur joueur du tournoi.

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Rabah Madjer est nommé sélectionneur national en 1994, mais l'équipe d'Algérie manque la qualification pour la Coupe du monde 1994 et la Coupe d'Afrique des nations. En conflit avec la fédération algérienne, il retourne au Portugal afin d'entraîner les équipes de jeunes du FC Porto. Après un passage au Qatar, où il entraîne le club d'Al-Wakrah, il occupe de nouveau le poste de sélectionneur national entre 2001 et 2002. Lors de la Coupe d'Afrique des nations 2002, l'Algérie est éliminée au premier tour. En décembre 2005, il prend la succession de Luis Fernandez à la tête du club qatari d'Al Rayyan, mais est remercié au bout de quelques mois[4],[6].

Un geste pour la postérité[modifier | modifier le code]

En 1987, lors de la finale de la Coupe des clubs champions, Rabah Madjer inscrit un but qui trompa le gardien Jean-Marie Pfaff, en laissant le ballon passer entre ses jambes et en le reprenant d'une talonnade derrière la jambe d'appui. Le joueur algérien a donné son nom à ce geste technique[9],[4], qui est depuis repris par d'autres footballeurs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur


Récompenses personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :