Flórián Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert et Florian.
Flórián Albert
Flórián Albert en Kálmán Mészöly.jpg
Flórián Albert (à gauche) et Kálmán Mészöly (1966)
Biographie
Nationalité Drapeau de la Hongrie Hongrie
Naissance 15 septembre 1941
Lieu Hercegszántó (Hongrie)
Décès 31 octobre 2011 (à 70 ans)
Lieu Budapest (Hongrie)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1958-1974 Drapeau : Hongrie Ferencváros TC 339 (245)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1959-1974 Drapeau : Hongrie Hongrie 75 (32)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Flórián Albert, né le 15 septembre 1941 à Hercegszántó (Hongrie) et mort le 31 octobre 2011 à Budapest (Hongrie), est un joueur de football hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le joueur[modifier | modifier le code]

Le 2 novembre 1958, après six ans de présence dans l'école de football du Ferencváros TC, il débute en équipe première lors d'un match de championnat (3-1) contre Diosgyor.

Le 28 juin 1959, à dix-huit ans il fête sa première cape en équipe hongroise contre la Suède (victoire 3-2), alors qu'il n'a joué que deux match avec le Ferencváros.

Le 6 septembre 1960, malgré ses six buts lors des trois matchs de la phase éliminatoires (dont une victoire 7-0 contre la France), la Hongrie est éliminé (0-2) par le Danemark en demi-finale des Jeux olympiques de Rome. Elle accrochera la médaille de bronze lors du match de classement (2-1) face à l'Italie.

En juin 1962, il participe à sa première Coupe du Monde, au Chili. La Hongrie est éliminé le 10 juin, en quarts de finale par la Tchécoslovaquie, sur le score de 1-0. Flórián pour sa part termine meilleur buteur de la compétition, avec quatre réalisations, à égalité avec cinq autres joueurs.

En juin 1963, il se marie avec l'actrice Eve Balint. La cérémonie provoquera un embouteillage monstrueux dans Budapest.

Le 25 avril 1964, il inscrit le premier des trois buts de la victoire (3-1) contre la France, à Colombes, en quarts de finale aller de la Coupe d'Europe des nations. Lors de la phase finale en Espagne la Hongrie obtient la troisième place.

Un an plus tard, le 23 juin 1965, il remporte la Coupe des villes de foires (aujourd'hui Coupe UEFA), avec Ferencváros contre la Juventus (1-0) au Stadio Comunale de Turin.

Le 15 juillet 1966, au Goodison Park de Liverpool, il contribue à l'élimination (3-1) du Brésil dès le premier tour de la Coupe du monde. Il est à l'origine des trois buts hongrois, en particulier du dernier où il hérite au milieu du terrain, dribble l'un après l'autre trois brésiliens, avant de servir sur un plateau Bene dont le centre sera repris victorieusement par Farkas. La sélection hongroise sera éliminée en quart de finale (1-2) par l'U.R.S.S.

Le 12 décembre 1967, il devient papa pour la deuxième et dernière fois d'un petit Flórián. Il recevra son Ballon d'or quelques jours plus tard. L'année suivante, le 6 novembre 1968, il marque l'unique but de la sélection de FIFA contre le Brésil au Stade Maracanã de Rio[1]. Les dirigeants de plusieurs clubs cariocas veulent aussitôt l'engager, dont celui de Flamengo, qui l'invite à venir s'entraîner 15 jours avec l'équipe, ce qu'il accepte. Mais Flórián restera toujours fidèle au Ferencváros.

Le 15 juin 1969, sa carrière subit un coup d'arrêt quasi définitif lors d'un choc avec le gardien danois Engedahl en éliminatoires de la Coupe de monde. La Hongrie s'incline à Copenhague (2-3) et Flórián mettra un an à se remettre de sa fracture de la jambe.

Le 17 mars 1974, il fête sa 75e et dernière cape en équipe nationale hongroise, devant 15 000 spectateurs, la Hongrie domine la Yougoslavie (3-2). En 75 sélections Flórián Albert aura inscrit 31 buts. Un peu plus d'an plus tard, il foule pour la dernière fois la pelouse du stade de Ferencváros rénové à l'occasion de son jubilé contre l'équipe yougoslave de Vojvodina.

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

Il file ensuite en Libye. À Benghazi, il connait sa seule véritable expérience de technicien hors de Ferencváros, son club de toujours, où il revient au bout d'un an comme responsable de l'équipe juniors. Il retournera un peu plus tard à Benghazi, mais ne s'y éternise pas en raison de la dégradation de la situation politique et économique.

En mars 1989, l'arrivée de Jean-Claude Bras à la tête de Ferencváros lui assure le poste de vice-président du club dont il a été évincé quelques semaines plus tôt. Pendant la trêve hivernale les dirigeants avaient disloqué le trio d'entraîneur que Flórián Albert formait avec Rakosi et Szücs. Albert devient ensuite responsable de la formation des jeunes.

Le 31 octobre 2011, il meurt à l'âge de 70 ans à la suite d'un pontage coronarien[2].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FIFA XI Matches, RSSSF
  2. « Décès du Ballon d'Or hongrois Florian Albert à l'âge de 70 ans », sur opl.fr, 31 octobre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]