Luc Nilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luc Nilis
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Luc Gilbert Cyrille Nilis
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance 25 mai 1967 (47 ans)
Lieu Hasselt
Taille 1,83 m (6 0)
Poste attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1973-1980 Drapeau de la Belgique FC Halveweg Zonhoven
1980-1984 Drapeau de la Belgique FC Winterslag
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1984-1986 Drapeau de la Belgique FC Winterslag 47 (16)
1986-1994 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht 224 (127)
1994-2000 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 164 (110)
2000-2001 Drapeau de l'Angleterre Aston Villa FC 3 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1988-2000 Drapeau : Belgique Belgique 56 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Luc Gilbert Cyrille Nilis, né le 25 mai 1967 à Hasselt, est un footballeur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé Lucky Luc, Nilis évoluait comme attaquant, menant son mètre quatre-vingt-trois sur nombre de terrains européens pendant 16 années de professionnalisme. Malgré la fin brutale de sa carrière en 2001, il travaille toujours dans le monde du football. Après avoir été directeur technique du K Beringen Heusden-Zolder SK[1] de 2004 à novembre 2005, Luc Nilis est actuellement membre de la section recrutement, et entraîneur spécifique pour les jeunes attaquants du PSV Eindhoven depuis février 2006.

Il est le fils de Roger Nilis, ancien joueur professionnel à Saint-Trond VV dans les années 1960.

Nilis commence le football en 1973 au FC Halveweg à Zonhoven, quartier dans lequel il grandit. En 1980, il est reperé par le FC Winterslag pensionnaire de division 2, ou il fera ses débuts professionnels en 1984. En deux saisons, il participe à 47 rencontres et inscrit 16 buts pour le compte du futur KRC Genk[2].

En 1986, Nilis effectue le grand saut et débarque chez le champion en titre, le RSC Anderlecht. À cette époque, le club bruxellois est un grand d'Europe [3] sortant d'une brillante saison en Ligue des champions[4]. Dans la capitale, il trouve une équipe de stars avec notamment Georges Grün, Morten Olsen, Vicenzo Scifo, Erwin Vandenbergh, et Franky Vercauteren. Les années anderlechtoises furent fastes en titres, en remportant les lauriers en championnat en 1987, 1991, 1992 et 1994 et en remportant à trois reprises la Coupe de Belgique (1988, 1989, 1994). Au niveau européen, les quarts de finales de Ligue des champions en 1987 et 1988, ainsi que la finale de Coupe des coupes en 1990[5] sont les faits marquants de cette période. Durant ces 8 années, le limbourgeois participa à 224 rencontres sous le maillot mauve, et planta 127 roses, servi et entouré par de nombreux joueurs de talents : Pär Zetterberg[6], Luis Oliveira, Marc Degryse[7], et parmi d'autres Philippe Albert[8].

Le PSV Eindhoven d'Aad de Mos recrute l'attaquant en 1994. Au Philips Stadion, il côtoie quelques-uns des plus grands attaquants de leur génération : Eidur Gudjohnsen, Ruud van Nistelrooy et le brésilien Ronaldo. En front de bandière, il affronte également une concurrence belgo-belge, avec les recrutements des deux souliers d'or Gilles de Bilde et Marc Degryse. Malgré cette forte concurrence, la période hollandaise (6 saisons) de Lucky luc fut également couronnée de succès. Il prit part à 164 matchs et scora à 110 reprises, remportant le titre de joueur de l'année en 1995, et le titre honorifique de meilleur buteur de Eredivisie en 1996 et 1997[9]. Son association à la pointe de la phalange brabançonne avec Ruud van Nistelrooy lors des saisons 1998-1999 et 1999-2000[10], fut particulièrement prolifique, le duo faisant trembler les filets à 55 puis à 48 reprises lors de la dernière saison de Nilis au PSV. Nilis participa à la conquête du titre de Eredivisie en 1997 et 2000, et à la victoire en Amstelcup[11] en 1996.

En 2000-2001, Luc Nilis traverse la manche et est transféré à Aston Villa. Il ne portera qu'à 3 reprises[12] le maillots des Villans, en effet le 9 septembre 2000, lors d'un choc avec Richard Wright, gardien d' Ipswich Town, il se fracture gravement la jambe, ce qui l'obligea à stopper sa carrière[13].

Luc Nilis est le père de Arne Nilis. Né en 1991, Arne suit les traces de son papa puisqu'il joue au KRC Genk. Son poste est milieu offensif. Il a été par ailleurs sélectionné en équipe nationale des moins de 16 ans.

Au niveau international, l'attaquant fut sélectionné en équipe de Belgique à 56 reprises et scora 10 buts pour la Belgique[14]. Marquant aisément en club, il dut cependant attendre sa 24e sélection pour ouvrir son compteur-buts sous le maillot belge[15]. Avec les diables, Lucky Luc prit part à la World Cup 1994 aux États-Unis, à la Coupe du monde 1998 en France, et à l'Euro 2000 coorganisé par la Belgique et les Pays-Bas.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Palmarès personnel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ancien club partenaire du KRC Genk, avec qui il partageait le Phenix Stadion, a été mis en faillite le 12 mars 2006.
  2. Le FC Winterslag fusionnera le 1er juillet 1988 avec le Thor Waterschei Genk pour devenir le KRC Genk.
  3. Avec deux victoires en Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe (1976, 1978), finaliste en 1977 ; une victoire en Coupe UEFA en 1983 et deux fois finalistes en 1970 et 1984.
  4. Battu en demi-finale (1-0 ; 0-3) par le Steaua Bucarest, le futur vainqueur.
  5. Perdue 2-0 après prolongation contre la Sampdoria de Gênes
  6. Soulier d'or à deux reprises en 1993 et 1997
  7. Soulier d'or 1991 qu'il retrouvera au PSV de 1996 à 1998
  8. Soulier d'or 1992
  9. 21 buts en 1996 et 21 buts en 1997
  10. Ruud van Nistelrooy fut sacré meilleur buteurs lors de ces 2 saisons avec 31 et 29 buts.
  11. La Coupe des Pays-Bas
  12. Un but marqué, contre Chelsea
  13. Aston Villa rompit le contrat de l'attaquant le 24 janvier 2001.
  14. (en) Luc Nilis - International Appearances, RSSSF
  15. Lors d'une victoire 9-0 contre la Zambie en match amical