Wilfried Bony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bony (homonymie).
Wilfried Bony
Wilfried Bony (2013).JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Manchester City
Numéro 14
Biographie
Nom Wilfried Guemiand Bony
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance (26 ans)
Lieu Bingerville (Côte d'Ivoire)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours amateur
Saisons Club
2007-2008 Drapeau : Tchécoslovaquie Sparta Prague B 14 0(2)
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2005-2008 Drapeau : Côte d'Ivoire Issia Wazi
2008-2011 Drapeau : Tchécoslovaquie Sparta Prague 79 (33)
2011-2013 Drapeau : Pays-Bas Vitesse Arnhem 77 (58)
2013-2015 Drapeau : Pays de Galles Swansea City 70 (35)
2015- Drapeau : Angleterre Manchester City 08 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2010- Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 41 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 avril 2015

Wilfried Bony est un joueur ivoirien de football né le 10 décembre 1988 à Bingerville. Il évolue au poste d'attaquant à Manchester City.

Il commence sa carrière à Issia Wazi avant de partir en 2007 pour le Sparta Prague, club avec lequel il remporte la Gamrinus Liga en 2010. En janvier 2011, il signe au Vitesse et y devient le meilleur buteur de la saison 2012-2013, amenant à un transfert à Swansea City pour 13,9 millions d'euros. Après une saison et demie au pays de Galles, il rejoint Manchester City pour une somme de 36,5 millions d'euros.

International ivoirien depuis 2010, Bony a participé à la Coupe du monde 2014 ainsi qu'à trois Coupes d'Afrique des nations avec les « Éléphants ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Bony naît à Bingerville, en Côte d'Ivoire, d'un père enseignant et d'une mère employée d'administration[1], et passe une grande partie de son enfance au Plateau et à Abobo. Durant son enfance, il joue au football dans les rues avant de participer à diverses coupes scolaires. Il rejoint enfin la "Cyril Domoraud Academy" dans sa ville natale et y reste trois années[2].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts à Issia Wazi[modifier | modifier le code]

En 2005, Bony termine sa formation à la Cyril Domoraud Academy et se voit offrir un premier contrat professionnel à seulement 17 ans au Issia Wazi, en première division ivoirienne[1]. Durant la saison 2006, il aide son club à remporter la Coupe de Côte d'Ivoire, puis, la saison suivante, termine finaliste de la même compétition. Grâce à ses performances, Bony se fait remarquer par Francis Kacou, qui devient alors son agent[1]. En 2007, Kacou lui obtient un test de trois semaines avec le club anglais de Liverpool. L'essai n'aboutit pas, Bony étant jugé trop jeune, et il retourne ainsi dans son pays natal. Plus tard, il effectue un deuxième test en Europe, cette fois au AC Sparta Prague. Bony convainc le club tchèque et rejoint alors son équipe B en prêt pour la saison 2007-2008, avec laquelle il remporte la Bohemian Football League (en)[3],[4].

Sparta Prague[modifier | modifier le code]

Bony signe officiellement pour le Sparta Prague lors de la saison 2008-2009 et marque trois buts en seize matchs. Pour la saison 2009-2010, il marque neuf buts alors que le club remporte la Gambrinus liga[3].

Après avoir marqué 17 buts durant la première partie de la saison 2010-2011[5], dont cinq en six apparitions en Ligue Europa[6], Bony signe pour le club néerlandais Vitesse Arnhem en janvier 2011[7].

Vitesse Arnhem[modifier | modifier le code]

Bony avec le Vitesse.

Bony signe un contrat de trois ans et demi avec le Vitesse Arnhem pour un montant 4,1 millions d'euros[8],[9] et marque dès ses débuts dans une victoire 2 à 0 lors d'un derby face à De Graafschap, le 20 février 2011[10].

Pour sa première saison complète aux Pays-Bas, Bony marque à 12 occasions en Eredivisie et termine meilleur buteur de son club ainsi que dans les dix meilleurs buteurs du championnat[11]. En février 2012, il signe une extension de contrat le liant au club jusqu'en 2015 afin de mettre fin aux rumeurs de transferts le concernant[12].

Durant la saison 2012-2013, Bony enchaîne les bonnes performances, marquant notamment deux buts lors de la première victoire en onze ans de Vitesse face à l'Ajax Amsterdam à l'Amsterdam Arena[13]. Il marque le premier triplé de sa carrière face à Heerenveen le 6 octobre 2012 lors d'un match nul 3 à 3[14], et réédite l'exploit face à Heracles Almelo pour une victoire finale 5 à 3 en février 2013[15]. Il termine la saison avec un total de 31 buts en 30 matchs et reçoit la Chaussure d'Or de meilleur joueur du championnat néerlandais[16].

Swansea City[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 2013, Wilfried Bony est transféré à Swansea pour la somme de 13,9 millions d'euros et devient le joueur le plus cher de l'histoire du club gallois[16]. Il y porte le numéro 10 avec le nom "Wilfried" dans son dos[17], et il fait ses débuts avec son nouveau club lors d'un match de pré-saison face à ADO La Haye, match gagné 1 à 0 par Swansea[18] Bony voit d'abord son permis de travail refusé avant d'être accepté le 23 juillet[19],[20].

Bony joue son premier match en compétition officiel avec Swansea le 1er août en Ligue Europa face à Malmö FF, et marque un doublé en deuxième mi-temps pour une victoire 4 à 0[21]. Le 28 novembre, il se blesse à la cuisse lors d'un match de poule de la Ligue Europa face au FC Valence[22] et fait son retour à la compétition le 15 décembre, face à Norwich City[23].

Le 1er janvier 2014, Bony marque deux buts face à Manchester City lors d'une défaite 3-2 et célèbre ses buts en dévoilant un t-shirt sur lequel est écrit "RIP Anouk" (Repose en paix Anouk)[24]. Il expliquera plus tard lors d'une interview qu'il a dédié ses buts à son amie qui est morte d'un cancer quelques jours avant le match[24]. Quatre jours plus tard, pour le troisième tour de la FA Cup, il marque un but de la tête à la 90e minute et élimine Manchester United de la compétition, et marque ainsi ce match comme la première victoire de Swansea City à Old Trafford de son histoire[25].

Sa première saison au pays de Galles s'avère être un véritable succès, et il termine l'exercice avec un total de 25 buts toutes compétitions confondues en 48 matchs. Le 7 novembre 2014, il est nominé au titre de joueur africain de l'année aux côtés de ses compatriotes Yaya Touré et Gervinho[26], et il termine 2014 en tant que meilleur buteur de Premier League sur l'année civile avec 20 buts[27].

Manchester City[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, alors qu'il est en stage de préparation pour la Coupe d'Afrique des nations avec la Côte d'Ivoire, Bony signe un contrat de 4 ans et demi pour Manchester City[28]. Selon la presse anglaise, le montant du transfert s'élève à 32,5 millions d'euros[29], et peut atteindre les 36,5 millions d'euros grâce aux bonus, ce qui fait de Bony le footballeur africain le plus cher au monde[16],[30],[31]. C'est aussi la plus grande somme encaissée par Swansea City pour un transfert, battant les 19 millions d'euros de la vente de Joe Allen à Liverpool en 2012[16]. À Manchester City, Bony porte le numéro 14, précédemment occupé par le milieu de terrain espagnol Javi García[16].

Bony fait ses débuts pour le club mancunien le 21 février 2015, face à Newcastle United, et marque son premier but contre West Bromwich (3-0) un mois plus tard.

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Bony avec les Éléphants en novembre 2012.

Alors qu'il évolue au Sparta Prague, Bony reçoit une offre afin de recevoir la nationalité tchèque et de jouer pour l'équipe de République tchèque, offre qu'il a refusé en faveur de son pays natal[32].

Bony est sélectionné pour la première fois avec la Côte d'Ivoire en 2010, et fait ses débuts en rentrant à la 80e minute d'un match face au Burundi à la place de Gervinho[33].

En 2012, il est sélectionné pour participer à la Coupe d'Afrique des nations, durant laquelle il marque un seul but, face à l'Angola durant la phase de groupe[34].

Bony fait partie des 23 joueurs sélectionnés pour participer à la Coupe du monde 2014 au Brésil[35]. Il marque deux buts durant la compétition, un d'une reprise de la tête face au Japon[36], et l'autre face à la Grèce après être rentré en jeu durant la seconde période. Malgré sa contribution, son pays est éliminé dès la phase de groupe[37].

Lors de la Coupe d'Afrique des nations 2015, il marque un doublé face à l'Algérie et envoie ainsi son pays en demi-finale de la compétition[38] et même en finale. La Côte d'Ivoire remporte la compétition face au Ghana après une séance de tirs au but.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Wilfried Bony au 18 avril 2015[39]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire Total
Division M B M B C M B M B M B
2008-2009 Drapeau de la République tchèque Sparta Prague Gambrinus Liga 16 3 0 0 - 0 0 - - 16 3
2009-2010 Drapeau de la République tchèque Sparta Prague Gambrinus Liga 29 9 0 0 C1+C3 10 4 - - 39 13
2010-2011 Drapeau de la République tchèque Sparta Prague Gambrinus Liga 14 10 0 0 C1+C3 10 7 2 0 26 17
Sous-total 59 22 0 0 - 20 11 2 0 81 33
2010-2011 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem Eredivisie 7 3 0 0 - 0 0 1 1 8 4
2011-2012 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem Eredivisie 28 12 6 6 - 0 0 11 3 45 21
2012-2013 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem Eredivisie 30 31 2 4 C3 4 2 6 4 42 41
Sous-total 65 46 8 10 - 4 2 18 8 95 66
2013-2014 Drapeau du Pays de Galles Swansea City Premier League 34 17 3 4 C3 11 5 7 2 55 28
2014-2015 Drapeau du Pays de Galles Swansea City Premier League 20 9 2 0 - 0 0 5 1 27 10
Sous-total 54 26 5 4 - 11 5 12 3 82 38
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 5 1 - - C1 2 0 7 2 14 3
Total sur la carrière 183 95 13 14 - 37 18 39 13 272 140

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Le score en gras est celui de la Côte d'Ivoire[40].

But Date Stade, ville, pays Adversaire Résultat Match, compétition
1er
5 juin 2011
Stade de l'amitié, Cotonou, Bénin
Drapeau : Bénin Bénin
V 6-2
Éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2012
2e
2 septembre 2011
Stade Amahoro, Kigali, Rwanda
Drapeau : Rwanda Rwanda
V 5-0
3e
4e
30 janvier 2012
Nouveau stade de Malabo, Malabo, Guinée équatoriale
Drapeau : Angola Angola
V 2-0
Coupe d'Afrique des nations 2012
5e
30 janvier 2013
Stade Royal Bafokeng, Rustenburg, Afrique du Sud
Drapeau : Algérie Algérie
N 2-2
Coupe d'Afrique des nations 2013
6e
23 mars 2013
Stade Félix-Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d'Ivoire
Drapeau : Gambie Gambie
V 3-0
Éliminatoires de la Coupe du monde 2014
7e
8 juin 2013
Independance Stadium, Bakau, Gambie
Drapeau : Gambie Gambie
V 3-0
8e
16 juin 2013
Benjamin Mkapa National Stadium, Dar es Salam, Tanzanie
Drapeau : Tanzanie Tanzanie
V 4-2
9e
14 juin 2014
Itaipava Arena Pernambuco, Recife, Brésil
Drapeau : Japon Japon
V 2-1
Coupe du monde 2014
10e
24 juin 2014
Stade Governador-Plácido-Castelo, Fortaleza, Brésil
Drapeau : Grèce Grèce
D 1-2
11e
11 octobre 2014
Stade des Martyrs, Kinshasa, République démocratique du Congo
Drapeau : République démocratique du Congo RD Congo
V 2-1
Éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015
12e
1er février 2015
Nuevo Estadio de Malabo, Malabo, Guinée équatoriale
Drapeau : Algérie Algérie
V 3-1
Coupe d'Afrique des nations 2015
13e

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Alors que Bony est au Sparta Prague, le club tchèque remporte la Gambius Liga 2009-2010 sans concéder une seule défaite de la saison[41], et Bony marque 9 buts et participe à 29 des 30 matchs de championnat possibles. À l'aube de la saison 2010-2011, le Sparta Prague signe un succès en Supercoupe de République tchèque, mais Bony ne participe pas à la rencontre[42].

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Bony a remporté la Coupe d'Afrique des nations 2015 avec la Côte d'Ivoire, et il a atteint la finale de la Coupe d'Afrique des nations en 2012.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2012-2013, Bony remporte deux distinctions avec le Vitesse Arnhem, celles de meilleur joueur et meilleur buteur du championnat des Pays-Bas[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Wilfried Bony : The Black Swan, hat-trick.fr, 24 juin 2014
  2. (en) bonywilfried.com, Archive.org
  3. a et b (en) Bony adds weight to Sparta challenge, UEFA, 20 novembre 2010
  4. (cs) Spartu posílil Bonno Wilfried, Site officiel du Sparta Prague, 24 octobre 2007
  5. (en) Cote D’Ivoire Striker Bony Wilfred Joins Vitesse Arnhem – Report, Goal.com, 31 janvier 2011
  6. (en) Statistics, UEFA
  7. (en) New twist to Andy Carroll's legal battle with agent, The Guardian, 2 février 2011
  8. (en) Vitesse snap up Wilfried, Sky Sport, 5 févier 2011
  9. (nl) Vitesse haalt Valerica Gaman en Wilfried Bony
  10. (nl) Gelukkige zege Vitesse op De Graafschap, Algemeen Dagblad, 20 février 2011
  11. (en) Topscorers Eredivisie, EredivisieLive
  12. (en) Bony commits to Vitesse, Sky Sports, 24 février 2012
  13. (en) 4 november 2012, AFC Ajax
  14. (en) Vitesse en Heerenveen in spektakelstuk naar 3–3, Site officiel du Vitesse Arnhem, 6 octobre 2012
  15. (nl) Wedstrijdverslag Heracles Almelo – Vitesse | Seizoen 2012/2013, Eredivise Live, 23 février 2013
  16. a, b, c, d, e et f (en) Wilfried Bony: Swansea complete club-record £12m signing, BBC Sport, 11 juillet 2013
  17. (en) Swansea confirm Premier League squad number for 2013-14 season, Wales Online, 13 juillet 2013
  18. (en) Wilfried Bony makes Swansea City debut as Swans beat ADO Den Haag 1–0, Wales Online, 13 juillet 2013
  19. (en) Transfer news: Swansea still waiting on Wilfried Bony's work permit, Sky Sports, 20 juillet 2013
  20. (en) Wilfried Bony to join up with Swansea as work permit application succeeds, Sky Sports, 23 juillet 2013
  21. (en) Swansea 4 Malmo 0: New boy Bony nets twice as £12m striker gives Laudrup big first leg lead in Europa League qualifying, Daily Mail, 1er août 2013
  22. (en) Swansea City: Wilfried Bony out for weeks – Michael Laudrup, BBC Sport, 29 novembre 2013
  23. (en) Norwich City 1-1 Swansea City, BBC Sport, 15 décembre 2013
  24. a et b (en) Wilfried Bony dedicates Swansea goals to friend who died, BBC Sport, 3 janvier
  25. (en) Where does Manchester United success rank in Swansea City's greatest wins of all time?, Wales Online, 5 janvier 2014
  26. Ballon d'Or Africain 2014 : Yaya Touré, Wilfried Bony et Gervinho parmi les nominés - La liste complète des 25 nominés, Educarriere.ci, 7 novembre 2014
  27. Wilfried Bony souhaite quitter Swansea !, Foot Mercato, 6 janvier 2015
  28. (en) Wilfried Bony joins City, Manchester City FC, 14 janvier 2015
  29. (en) Wilfried Bony seals £25m Manchester City move as striker doubles wages to £100,000 a week after leaving Swansea, The Daily Mail, 14 janvier 2015
  30. (en) Wilfried Bony to Manchester City: Striker joins for reported £28m from Swansea, The Independent, 14 janvier 2015
  31. (en) Wilfried Bony seals £25m Manchester City transfer as striker doubles wages to £100,000 a week after leaving Swansea, Daily Mail, 14 janvier 2015
  32. Côte d’Ivoire : Wilfried Bony: « Pourquoi j’ai refusé la République tchèque », koaci, 1er mai 2013
  33. (cs) Wilfrieda reprezentační debut se "slony" nadchl, i když gól nedal, Sport cz, 14 octobre 2010
  34. (en) 28 th Orange Africa Cup of Nations- GABON-GUINEE EQUATORIALE 2012 21st January to 12th February 2012, PDF, CAF
  35. (en) Les 23 Eléphants pour le Brésil, Fédération Ivoirienne de football, 1er juin 2014
  36. (en) Ivory Coast stage World Cup fight back to see off Japan, Guardian, 15 juin 2014
  37. (en) Brésil 2014 : la Grèce élimine la Côte d'Ivoire et jouera pour la première fois un 8e de finale, Le monde, 25 juin 2014
  38. Bony qualifie la Côte d'Ivoire, L'Equipe, 1er février 2015
  39. Statistiques de Wilfried Bony sur soccerbase.com
  40. (en) Wilfried Bony, national-football-teams.com
  41. Synot liga 2009-2010, ligue.fr
  42. (cs) Letenští si pro Superpohár došli v oslabení: Sparta - Plzeň 1:0, IDNES.cz, 8 juillet 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]