IFK Göteborg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IFK Göteborg (homonymie).

IFK Göteborg

Logo du IFK Göteborg
Généralités
Nom complet Idrottsföreningen Kamraterna Göteborg
Surnoms Blåvitt (« bleu et blanc »)
Änglarna (« les anges »)
Kamraterna (« les camarades »)
Fondation 4 octobre 1904
Couleurs bleu ciel et blanc
Stade Gamla Ullevi
(18 800 places)
Siège Alfred Gärdes Väg
416 55 Göteborg
Championnat actuel Allsvenskan
Président Drapeau : Suède Bertil Rignäs
Entraîneur Drapeau : Suède Mikael Stahre
Joueur le plus capé Drapeau : Suède Mikael Nilsson (609)
Meilleur buteur Drapeau : Suède Filip Johansson (333)
Site web www.ifkgoteborg.se
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de Suède (18)
Coupe de Suède (6)
Supercoupe de Suède (1)
International[Note 1] Coupe UEFA (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Allsvenskan 2014
0

Dernière mise à jour : 27 mai 2013.

L'IFK Göteborg est un club de football suédois basé à Göteborg. Il joue en première division sans discontinuer depuis 1977.

C'est l'un des clubs les plus populaires du pays, et l'un de ceux au palmarès le plus fourni : depuis sa fondation en 1904, il a remporté 18 titres de champion de Suède et 6 coupes de Suède. C'est le seul club suédois à avoir remporté une compétition européenne, en s'imposant à deux reprises en coupe UEFA en 1982 et 1987.

L'IFK Göteborg joue à domicile au stade de Gamla Ullevi. Il est actuellement présidé par Bertil Rignäs et entraîné par Mikael Stahre.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'équipe en 1905.

L'IFK Göteborg est fondé le 4 octobre 1904 au Café Olivedal[1] : il s'agit de la 39e association sportive suédoise de l'Idrottsföreningen Kamraterna[2]. Une section football est créée dès la première réunion, et le premier match de l'équipe est une victoire par 4 buts à 1 contre un club de la région, l'IK Viking[3]. La fondation de l'IFK apporte une concurrence bienvenue à Göteborg, jusqu'alors dominée par son plus gros club, l'Örgryte IS. En 1907, l'IFK parvient à battre l'Örgryte IS, invaincu depuis quatre ans[4]. L'année suivante, il décroche son premier titre de champion en remportant la Svenska Mästerskapet 1908 et affronte pour la première fois des clubs étrangers : l'Østerbro BK et le B 93 Copenhague, deux équipes danoises. Toujours en 1908, trois joueurs de l'IFK sont sélectionnés pour participer à la première rencontre de l'équipe nationale[5].

Les joueurs de l'IFK portent pour la première fois leurs jerseys rayés bleu et blanc en 1910, année qui les voit décrocher une deuxième Mästerskapet. En 1912, le club fait match nul (1-1) contre l'équipe olympique suédoise, et les journaux de Stockholm proclament l'IFK « meilleur club de football suédois de tous les temps ». Il remporte le championnat Svenska Serien cinq fois de suite entre 1913 et 1917, ainsi que la Svenska Mästerskapet 1918[Note 2].

Le premier véritable championnat de football suédois, Allsvenskan, est créé à l'automne 1924. L'IFK termine cette première saison en deuxième position, mais le jeune Filip Johansson, qui fait ses débuts sous les couleurs du club, marque 39 buts en 22 matches et termine meilleur buteur de l'exercice[6],[7]. Durant les dix années qui suivent, l'IFK se classe systématiquement parmi les quatre premiers, mais ce n'est qu'en 1935 qu'il remporte son premier championnat, qui correspond à son quatrième titre de champion[8]. La domination des équipes de Göteborg prend fin au milieu des années 1930, et l'IFK est même relégué en deuxième division en 1938. Il retrouve néanmoins l'élite dès la saison suivante, et remporte un nouveau titre en 1942[9].

Après ce titre, l'IFK connaît des résultats en dents de scie, malgré la présence dans ses rangs de l'attaquant Gunnar Gren, meilleur buteur du championnat en 1947[10]. Gren quitte le club en 1949, et l'IFK descend en deuxième division dès la saison suivante. Comme en 1938, il n'y reste qu'une année avant de remonter en 1950. Après un nouveau titre de champion en 1958, l'IFK participe pour la première fois à une compétition européenne : il est éliminé au deuxième tour de la Coupe des clubs champions européens 1958-1959 par un club d'Allemagne de l'Est, le Wismut Karl Marx Stadt, après une défaite 4-0 au match retour.

Une nouvelle décennie aux résultats décevants s'ensuit avant que Bertil Johansson, joueur devenu entraîneur, ne conduise l'IFK à son septième titre de champion en 1969[9]. La saison suivante est catastrophique, et le club redescend en deuxième division[11]. Contrairement à ses précédents passages dans la division inférieure, l'IFK ne remonte pas immédiatement et doit attendre 1976 pour retrouver l'élite du football suédois[12]. Sven-Göran Eriksson, qui entraîne l'équipe de 1978 à 1982, introduit un nouveau dispositif tactique en 4-4-2. Dès sa première année à la tête de l'IFK, l'équipe se classe deuxième du championnat et remporte sa première coupe de Suède.

Joueurs et supporters célébrant un but contre Örebro SK en 2004.

Renforcé par l'arrivée de joueurs coûteux comme Thomas Wernerson et Stig Fredriksson, l'IFK connaît une année 1981 fructueuse, terminant deuxième du championnat et se qualifiant pour les quarts de finale de la coupe UEFA[13]. L'année suivante commence plus difficilement : le conseil d'administration est entièrement remplacé et le club frôle la faillite, au point de devoir faire appel à la générosité de ses supporters pour financer le voyage des joueurs jusqu'à Valence, où l'IFK doit disputer son quart de finale européen[14]. En fin de compte, l'IFK remporte toutes les compétitions dans lesquelles il est engagé : championnat, coupe de Suède et coupe UEFA.

C'est le début de quinze années de domination du football suédois pour l'IFK[15]. Après deux championnats (1983, 1984) et une coupe de Suède (1983), le club atteint les demi-finales de la Coupe des clubs champions européens 1985-1986, où il est éliminé aux tirs au but par le FC Barcelone. Une équipe renouvelée réussit le double championnat et coupe UEFA en 1987. Sous la houlette de Roger Gustafsson, entraîneur des jeunes promu à la tête de l'équipe première, l'IFK remporte cinq championnats sur six entre 1990 et 1995, ainsi qu'une coupe de Suède en 1991[16]. Il réalise un petit exploit lors de la Ligue des champions de l'UEFA 1994-1995, en sortant premier d'un groupe de qualification relevé comprenant le FC Barcelone, Manchester United et Galatasaray. L'IFK est finalement éliminé en quarts de finale par le Bayern Munich.

La fin des années 1990 est difficile pour le club, qui tombe de son piédestal. Malgré l'achat à prix d'or de plusieurs joueurs, ses meilleures performances se limitent à une deuxième place en 1997. Symbole de cette crise, le club change d'entraîneur en cours de saison pour la première fois de son histoire en 1998, et à nouveau l'année suivante[17]. Les résultats des années 2000 sont erratiques : le club passe au bord de la relégation en 2002, puis se classe 3e en 2004 et 2e en 2005 avant de remporter son dix-huitième titre de champion de Suède en 2007. Bien qu'il n'ait remporté depuis que deux coupes de Suède (2008 et 2013), l'IFK reste considéré comme l'une des trois équipes majeures du football suédois, avec Malmö FF et l'AIK Solna.

Couleurs et insigne[modifier | modifier le code]

Les armoiries de Göteborg sont reprises sur le logo de l'IFK.

Les couleurs traditionnelles de toutes les associations IFK sont le bleu et le blanc, et l'IFK Göteborg ne fait pas exception à la règle. Le tout premier maillot du club est bleu, coupé horizontalement par une bande blanche, avec une étoile blanche à quatre pointes (l'un des symboles des associations IFK) sur la poitrine[18]. Dans les années qui suivent, les joueurs portent généralement des maillots entièrement blancs ou bleus, sans rayures. Le maillot bleu et blanc à rayures verticales, inspiré de celui du Kjøbenhavns Boldklub, est utilisé pour les rencontres à domicile depuis 1910[19]. Le logo du principal sponsor du club, ICA, figure sur les maillots de 1982 à 2011 ; il est remplacé par celui de Prioritet Finans au début de la saison 2011. Aucun autre logo n'apparaît dessus.

Le club dispute traditionnellement ses matches à l'extérieur en rouge et blanc, bien que d'autres combinaisons de couleurs aient été utilisées à l'occasion, notamment à partir des années 1990. Depuis 2011, les maillots extérieurs sont rose et noir. Un troisième maillot à dominante blanche est créé à la demande des supporters en 2007.

L'insigne de l'IFK provient des armoiries de Göteborg, conférées à la ville par le roi Gustave-Adolphe au XVIIe siècle. Elles représentent un lion d'or sur fond azur et argent (emblème de la famille des Folkungar) qui brandit une épée et un écu portant les armoiries de la Suède (trois couronnes d'or sur fond azur). Le logo du club s'en distingue par l'orientation du lion (il est tourné vers la gauche, et non vers la droite) et l'ajout des trois lettres IFK au sommet. Il figure sur les maillots depuis 1919[20].

Stade[modifier | modifier le code]

Le Gamla Ullevi en 2009.

L'IFK Göteborg joue à domicile au stade de Gamla Ullevi. Historiquement, le premier stade du club est l'Idrottsplatsen, construit en 1896 pour héberger des épreuves de cyclisme sur piste. L'IFK s'y installe dès 1905, tout en jouant parfois également au Valhalla Idrottsplats. Lors de la saison 1909, le club utilise le Balders Hage, stade de l'Örgryte IS, en raison d'une dispute avec les propriétaires de l'Idrottsplatsen[21].

Dans les années 1910, l'Idrottsplatsen décline, victime de la conjecture économique et d'une mauvaise direction[22]. Un nouveau stade, nommé Ullervi, puis Ullevi, est construit sur ses fondations à l'aide de financements externes en 1915 et inauguré l'année suivante[23]. L'IFK y joue pendant quatre décennies avant de déménager dans le nouveau stade d'Ullevi (Nya Ullevi), construit pour la Coupe du monde de 1958.

Les faibles affluences de la fin des années 1980 et du début des années 1990 incitent la direction à organiser le retour du club à l'ancien stade d'Ullevi (Gamla Ullevi), qui a lieu en 1992[24]. Néanmoins, les rencontres à forte affluence (derbys, matches européens) continuent à être disputés au Nya Ullevi, qui dispose de davantage de places (43 000 contre 18 000 pour le Gamla Ullevi).

Le Gamla Ullevi est détruit en janvier 2007 pour laisser place à un nouveau stade, qui conserve le même nom. Durant sa construction, l'IFK joue les rencontres des saisons 2007 et 2008 au Nya Ullevi. Le nouveau stade est inauguré le 11 avril 2009 par une victoire 6 à 0 contre le Djurgårdens IF[25].

Supporters[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, le principal club de la région de Göteborg est l'Örgryte IS, apprécié par la classe moyenne, puis par les classes supérieures, comme la plupart des équipes de l'époque. L'IFK puise quant à lui son soutien dans les classes populaires, donnant lieu à une rivalité enflammée entre les deux clubs, alimentée tant par la fierté locale que par les conflits de classe. On attend alors des supporters un comportement de gentlemen : ils sont censés applaudir autant l'équipe qu'ils soutiennent que ses adversaires. Ce comportement n'est pas celui des supporters des clubs de Göteborg : les rencontres sont souvent émaillées de bagarres dans les tribunes, et le terrain est fréquemment envahi par le public. Aux yeux de la presse suédoise, les supporters de l'IFK et de l'Örgryte sont la lie du football suédois[26].

La rivalité entre les deux clubs s'apaise après la Première Guerre mondiale, et leurs supporters se comportent de façon plus amicale et respectueuse… du moins à domicile. Les rencontres à l'extérieur sont en effet marquées par l'agitation des supporters dans les trains qui les conduisent au stade (les göteborgstågen, ou « trains de Göteborg »). Ce phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur dans les années 1920 et culmine en 1939, lors d'une rencontre à Borås qui voit l'IFK s'incliner contre l'IF Elfsborg par 3 buts à 2. Après le match, les supporters s'en prennent aux forces de police de Borås, et une fois de retour à Göteborg, ils perturbent un exercice militaire simulant une coupure généralisée d'électricité[26].

Des supporters de l'IFK Göteborg lors du derby contre Örgryte IS en 2005.

Comme dans le reste du monde, les deux décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale sont relativement exemptes de violences dans les stades. Les choses commencent à bouger à la fin des années 1960. Fortement inspirés par les supporters anglais, les supporters suédois s'organisent et forment la plupart des grands groupes de supporters actuels : les Black Army de l'AIK, les Blue Saints de Djurgårdens IF et le club de supporters de l'IFK Göteborg, Änglarna (« les Anges »), formé une première fois en 1969, puis officiellement en 1973.

Dans les années 1980 et 1990, l'IFK participe à plusieurs coupes européennes. Il est suivi par plusieurs milliers de fans lors de ses déplacements à Hambourg, Barcelone, Dundee, Milan, Manchester et Munich. Les supporters jouent alors un rôle de plus en plus important au sein de la vie du club : ils lui prêtent de l'argent pour payer le voyage des joueurs jusqu'à Valence lors de la Coupe UEFA 1981-1982, et ils sont à l'origine du retour du club au stade de Gamla Ullevi en 1992[27]. Malgré les bons résultats du club, l'affluence décroît à partir du début des années 1990, mais la tendance s'inverse et l'affluence moyenne du début des années 2000 retrouve des niveaux comparables à ceux du début des années 1980[28]. Les années 2000 voient également les supporters suédois s'intéresser davantage à la culture du football de l'Europe du Sud : tifos et ultras deviennent monnaie courante dans les stades du pays. De nouveaux clubs de supporters sont créés, comme les Ultra Bulldogs, les Young Lions ou les West Coast Angelz.

L'IFK est le club de football le plus populaire de Suède. Selon une enquête de 2004, 13 % des fans de football suédois supportent l'IFK. À Göteborg, ils sont plus de la moitié (55 %), et dans les villes de Stockholm et Malmö, seuls les clubs locaux sont plus populaires.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le mode de désignation du champion de Suède a connu plusieurs évolutions, et n'a pas toujours été attribué au vainqueur du championnat. Les 18 titres de champion de l'IFK Göteborg sont signalés par un astérisque dans la liste qui suit.

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Célébration du titre de champion 2007.
Classement de l'IFK Göteborg depuis 1925. Les teintes de gris correspondent aux différentes divisions.

Coupes nationales[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

L'IFK n'a pas d'entraîneur pendant ses seize premières années d'existence : ce n'est qu'en 1921 que ce poste est pourvu pour la première fois par le Hongrois Sándor Bródy. Henning Svensson est celui qui l'a occupé le plus longtemps, pendant près de neuf années. Les entraîneurs les plus couronnés de succès sont Roger Gustafsson avec six trophées, suivi de Sven-Göran Eriksson et Björn Westerberg avec trois trophées chacun.

Liste des entraîneurs de 1921 à 1959
Nom Période
Drapeau : Hongrie Sándor Bródy 1921-1923
Drapeau : Suède Henning Svensson 1924-1929
Drapeau : Suède Eric Hjelm 1930
Drapeau : Suède Henning Svensson 1931-1932
Drapeau : Suède Eric Hjelm 1933-1938
Drapeau : Angleterre Dave Morris 1938-1940
Drapeau : Suède Ernst Andersson 1941-1942
Drapeau : Suède Henning Svensson 1943
Drapeau : Hongrie József Nagy 1943-1948
Drapeau : Angleterre John Mahon 1949-1953
Drapeau : Suède Axel Ohlsson 1953-1954
Drapeau : Autriche Walter Probst 1954-1959
Liste des entraîneurs de 1959 à 1984
Nom Période
Drapeau : Autriche Josef « Pepi » Stroh 1959-1960
Drapeau : Suède Gunnar Gren 1960
Drapeau : Suède Holger Hansson 1961-1962
Drapeau : Suède Yngve Brodd 1963-1966
Drapeau : Suède Bertil Johansson 1967-1970
Drapeau : Suède Hans Karlsson 1971-1973
Drapeau : Suède Holger Hansson 1974
Drapeau : Suède Nils Berghamn 1975-1976
Drapeau : Suède Hasse Karlsson 1977-1978
Drapeau : Suède Sven-Göran Eriksson 1979-1982
Drapeau : Suède Gunder Bengtsson 1982
Drapeau : Suède Björn Westerberg 1983-1984
Liste des entraîneurs depuis 1985
Nom Période
Drapeau : Suède Gunder Bengtsson 1985-1987
Drapeau : Suède Kjell Petterson 1988-1989
Drapeau : Suède Roger Gustafsson 1990-1995
Drapeau : Suède Mats Jinglad 1996-1998
Drapeau : Suède Reine Almqvist 1998-1999
Drapeau : Suède Stefan Lundin 1999-2002
Drapeau : Suède Roger Gustafsson 2002
Drapeau : Suède Bosse Johansson 2003-2004
Drapeau : Norvège Arne Erlandsen 2004-2006
Drapeau : Suède Kjell Petterson 2006
Drapeau : Suède Stefan Rehn & Jonas Olsson 2007-2011
Drapeau : Suède Mikael Stahre 2012-

Joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Joueurs les plus capés[29]
Joueurs Matchs
Drapeau : Suède Mikael Nilsson 609
Drapeau : Suède Bengt Berndtsson 599
Drapeau : Suède Jerry Carlsson 535
Drapeau : Suède Magnus Erlingmark 515
Drapeau : Suède Tommy Holmgren 510
Meilleurs buteurs[30]
Joueurs Buts
Drapeau : Suède Filip Johansson 333
Drapeau : Suède Torbjörn Nilsson 329
Drapeau : Suède Gunnar Rydberg 307
Drapeau : Suède Bertil Johansson 290
Drapeau : Suède Arne Nyberg 288
Bertil Johansson sous les couleurs de l'IFK.

En 2004, à l'occasion du centenaire de l'IFK Göteborg, le journal Göteborgs-Posten propose à ses lecteurs un sondage pour élire « l'équipe du siècle ». Les onze joueurs retenus sont[31] :

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2013[32]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 3] Nom Date de naissance Sélection[Note 4]


1 G Drapeau de la Suède Alvbåge, JohnJohn Alvbåge 10/8/1982 (31 ans) Suède
2 D Drapeau de la Suède Salomonsson, EmilEmil Salomonsson 28/4/1989 (25 ans) Suède
3 D Drapeau de l'Islande Valgarðsson, HjörturHjörtur Valgarðsson 27/9/1988 (25 ans) Islande
4 D Drapeau de la Norvège Wæhler, KjetilKjetil Wæhler 16/3/1976 (38 ans) Norvège
5 M Drapeau de la Suède Haglund, PhilipPhilip Haglund 22/3/1987 (27 ans)
6 D Drapeau de la Suède Augustinsson, LudwigLudwig Augustinsson 21/4/1994 (20 ans) Suède espoirs
7 A Drapeau de la Suède Hysén, TobiasTobias Hysén Capitaine 9/3/1982 (32 ans) Suède
8 M Drapeau de la Suède Gerzić, NordinNordin Gerzić 9/11/1983 (30 ans) Suède
9 A Drapeau du Danemark Vibe, LasseLasse Vibe 22/2/1987 (27 ans) Danemark
10 M Drapeau du Brésil Sobralense, DanielDaniel Sobralense 10/2/1983 (31 ans)
11 A Drapeau de la Suède Söder, RobinRobin Söder 1/4/1991 (23 ans)
12 G Drapeau de la Suède Sandberg, MarcusMarcus Sandberg 7/11/1990 (23 ans)
14 D Drapeau de l'Islande Jónsson, HjálmarHjálmar Jónsson 29/7/1980 (34 ans) Islande
15 M Drapeau de la Suède Johansson, JakobJakob Johansson 21/6/1990 (24 ans) Suède
17 A Drapeau de la Suède Larsson, SamSam Larsson 10/4/1993 (21 ans) Suède espoirs
19 A Drapeau de la Suède Stiller, HannesHannes Stiller 3/7/1978 (36 ans)
21 M Drapeau de la Suède Farnerud, PontusPontus Farnerud 4/6/1980 (34 ans)
22 M Drapeau de la Suède Johansson, AdamAdam Johansson 21/2/1983 (31 ans) Suède
24 D Drapeau de la Suède Dyrestam, MikaelMikael Dyrestam 10/12/1991 (22 ans) Suède
27 M Drapeau de la Suède Allanson, JoelJoel Allanson 3/11/1992 (21 ans) Suède espoirs
30 D Drapeau de la Suède Bjärsmyr, MattiasMattias Bjärsmyr 3/1/1986 (28 ans)
Entraîneur(s)

Drapeau : Suède Mikael Stahre


Légende

Consultez la documentation du modèle

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Jusqu'en 1925, le champion de Suède est le vainqueur de la coupe Svenska Mästerskapet : les titres en Svenska Serien ne sont pas des titres de champion. L'IFK compte donc trois titres pour cette période : 1908, 1910 et 1918.
  3. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  4. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nylin 2004, p. 47.
  2. Jönsson et Josephson 2004, p. 9.
  3. Jönsson et Josephson 2004, p. 10.
  4. Jönsson et Josephson 2004, p. 11-13.
  5. Jönsson et Josephson 2004, p. 13.
  6. Glanell et al. 2004, p. 108.
  7. Nylin 2004, p. 48.
  8. Persson et al. 1988, p. 78.
  9. a et b Nylin 2004, p. 49.
  10. Jönsson et Josephson 2004, p. 55.
  11. Jönsson et Josephson 2004, p. 88.
  12. Jönsson et Josephson 2004, p. 99.
  13. Jönsson et Josephson 2004, p. 109.
  14. Jönsson et Josephson 2004, p. 110-111.
  15. Nylin 2004, p. 50.
  16. Jönsson et Josephson 2004, p. 321.
  17. Jönsson et Josephson 2004, p. 153.
  18. Jönsson et Josephson 2004, p. 11.
  19. Jönsson et Josephson 2004, p. 19.
  20. Jönsson et Josephson 2004, p. 241.
  21. Jönsson et Josephson 2004, p. 44.
  22. Jönsson et Josephson 2004, p. 43.
  23. Jönsson et Josephson 2004, p. 45.
  24. Jönsson et Josephson 2004, p. 46.
  25. (sv) « Gamla Ullevis historia », sur ifkgoteborg.sv (consulté le 26 mai 2013).
  26. a et b Jönsson et Josephson 2004, p. 190.
  27. Jönsson et Josephson 2004, p. 191-192.
  28. Jönsson et Josephson 2004, p. 344-345.
  29. (sv) « A-lagsmatcher », sur ifkgoteborg.se (consulté le 27 mai 2013).
  30. (sv) « A-lagsmål », sur ifkgoteborg.se (consulté le 27 mai 2013).
  31. Jönsson et Josephson 2004, p. 356.
  32. (sv) « IFK - A-laget », sur ifkgoteborg.se (consulté le 26 mai 2013).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sv) Tomas Glanell (éd.), Göran Havik (éd.), Thomas Lindberg (éd.), Gunnar Persson (éd.) et Bengt Ågren (éd.), 100 år: Svenska fotbollförbundets jubileumsbok 1904–2004, Stroemberg Media Group,‎ 2004 (ISBN 86184-59-8[à vérifier : isbn invalide]).
  • (sv) Ingemar Jönsson (éd.) et Åke Josephson (éd.), IFK Göteborg 1904–2004: en hundraårig blåvit historia genom elva epoker, IFK Göteborg,‎ 2004 (ISBN 91-631-4659-2).
  • (sv) Lars Nylin, Den nödvändiga boken om Allsvenskan: svensk fotboll från 1896 till idag, statistik, höjdpunkter lag för lag, klassiska bilder, Semic,‎ 2004 (ISBN 91-552-3168-3).
  • (sv) Gunnar Persson (éd.), Tomas Glanell (éd.), Lars Lundgren (éd.), Janne Stark (éd.) et Robert Strömberg (éd.), Allsvenskan genom tiderna, Strömbergs idrottsböcker,‎ 1988 (ISBN 91-86184-35-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]