Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Pasteur.
Lycée Pasteur
Image illustrative de l'article Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine
Généralités
Création Inauguré en 1923
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 53′ 10″ N 2° 16′ 26″ E / 48.886016, 2.27382448° 53′ 10″ Nord 2° 16′ 26″ Est / 48.886016, 2.273824  
Adresse 21, boulevard d’Inkermann
92200 Neuilly-sur-Seine
Site internet www.lyc-pasteur-neuilly.ac-versailles.fr/
Cadre éducatif
Pouvoir organisateur Académie de Versailles
Matricule 0920142E
Nbre d'options 4
Options Russe, SES, latin et grec
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Point carte.svg

Le lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine est un établissement scolaire secondaire public (cité scolaire) qui accueille des collégiens et des lycéens ainsi que des étudiants en classes préparatoires (CPGE) scientifiques et commerciales. Il est situé au 21, boulevard d’Inkermann à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Historique[modifier | modifier le code]

Son nom a été choisi en hommage au scientifique Louis Pasteur.

Alors que son inauguration était prévue pour la rentrée scolaire d'octobre 1914[1], il a été réquisitionné pour servir d'hôpital militaire financé par les Américains durant la Première Guerre mondiale. D'ailleurs, aujourd'hui, deux inscriptions gravées dans le marbre s'y trouvent et rappellent les souffrances endurées pendant la guerre et remercient surtout "cet élan fraternel" des Américains. Inauguré en tant que lycée public le 18 octobre 1923[1], cette réalisation de l'architecte Gustave Umbdenstock présente la particularité d'être le premier bâtiment public réalisé avec du béton précontraint[2].

Jusqu'en 1950, le lycée Paul-Langevin (Suresnes) dépend administrativement du lycée Pasteur.

En 2008, le film Neuilly sa mère y est tourné.

Le clocher[modifier | modifier le code]

Sur chacune des quatre faces du clocher du lycée, on peut lire des écriteaux gravés dans la pierre qui datent de la Seconde Guerre mondiale. Le premier indique « L'heure revient ; l'homme ne revient pas » ou encore « Chaque heure blesse, la dernière tue ». Un autre dit : « L'heure française sonnera toujours ». En effet, lors de l'occupation de la France en 1940, les Allemands ont imposé aux vaincus leur propre heure (UTC+1), alors que la France utilisait à cette époque l'heure (GMT). Depuis lors, le fuseau horaire officiel de la France est UTC+1. Le quatrième écriteau indique « Quand l'heure sonne, homme soit debout ».

Anciens professeurs célèbres[modifier | modifier le code]

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]