36 quai des Orfèvres (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir 36 quai des Orfèvres

36 quai des Orfèvres est un film français réalisé par Olivier Marchal, sorti en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la région parisienne, des transports de fonds sont attaqués à l'arme de guerre. La hiérarchie des polices exacerbe la concurrence entre les patrons de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), et celui de la Brigade de répression du banditisme (BRB), pourtant anciens amis : le poste de directeur du 36, quai des Orfèvres récompensera celui qui arrêtera le gang responsable de ces attaques armées violentes. Les deux hommes n'hésiteront pas à user de moyens illégaux pour réussir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le 36, quai des Orfèvres est l’adresse de la police judiciaire à Paris.
  • Cette adresse a déjà donné lieu à un autre film célèbre : Quai des Orfèvres de Clouzot, avec Louis Jouvet.
  • Le scénario du film s'inspire de faits réels liés à l'affaire du « gang des ripoux » qui ébranla le 36, Quai des Orfèvres à la fin des années 1980. Un inspecteur de police nommé Jean Vrindts[1] fut tué lors d'une opération de police visant à mettre fin à une longue série de braquages de banques menée par le gang des postiches. Parmi les « flics ripoux » se trouvait Dominique Loiseau, aussi co-scénariste de ce film, qui fit 55 mois de prison préventive avant d'être gracié en 1993. Loiseau a aussi été chauffeur-régie sur le tournage et le film lui est dédié, ainsi qu'à Christian Caron[2] qui était une autre figure du « 36 », mort en service en 1989. Le personnage de Denis Klein, joué par Gérard Depardieu, est en grande partie inspiré de Raymond Mertz, auteur d'une bavure similaire à celle représentée dans le film, dans le cadre de cette même affaire du gang des postiches.
  • L'affrontement entre services de police est aussi le sujet de La Guerre des polices de Robin Davis en 1979 avec Claude Rich et Claude Brasseur.
  • Le rôle de Lola Vrinks (à l'âge de 17 ans), la fille de Léo Vrinks (Daniel Auteuil), est interprété par sa propre fille Aurore Auteuil.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Huit nominations - 30e cérémonie des César (2005) :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page dédiée à l'évènement sur la base nominative et circonstanciée des policiers français morts en service commandé: http://policehommage.blogspot.fr/2012/11/jean-gaston-vrindts-prefecture-de.html
  2. Page dédiée à l'évènement sur la base nominative et circonstanciée des policiers français morts en service commandé: http://policehommage.blogspot.fr/2012/10/christian-caron-fernand-seither-raid.html