Les Quatre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Quatre (homonymie).
Les Quatre
Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier
Roman d'espionnage
Version originale
Titre original The Big Four
Éditeur original William Collins, Sons
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 27 janvier 1927
Version française
Traducteur Xavier Roux
Lieu de parution Paris
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 134
Date de parution 1933
Nombre de pages 247 p.
Série Hercule Poirot
Chronologie
Précédent Le Meurtre de Roger Ackroyd Le Train bleu Suivant

Les Quatre (titre original : The Big Four) est un roman policier et d'espionnage d'Agatha Christie publié le 27 janvier 1927 au Royaume-Uni, mettant en scène le détective belge Hercule Poirot et son fidèle ami le capitaine Hastings. Il est publié la même année aux États-Unis, et six ans plus tard, en 1933, en France.

Les Quatre n'est pas un roman comme les autres, il s'agit au départ de nouvelles publiées séparément en revue qu'Agatha Christie a décidé de rassembler dans un même ouvrage.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Hercule Poirot ;
  • Capitaine Hastings ;
  • « les Quatre », « les Quatre Grands » ou « le Grand Quatuor » :
    • Numéro Un : Li Chang Yen (Chinois) ;
    • Numéro Deux : Abe Ryland, milliardaire (Américain) ;
    • Numéro Trois : Mme Olivier, chimiste (Française) ;
    • Numéro Quatre : Claud Darrell (Anglais), surnommé le « Destructeur ».
  • Inspecteur Japp ;
  • Inspecteur Giraud ;
  • Achille Poirot, frère jumeau d'Hercule[1] ;
  • Comtesse Vera Rossakoff.

Les nouvelles[modifier | modifier le code]

Les douze nouvelles furent initialement publiées, au Royaume-Uni, du 2 janvier au 19 mars 1924, dans les colonnes de l'hebdomadaire The Sketch (en), sous le titre générique de The Man who was No. 4 (« L'Homme qui était le no 4 »).

La publication en revue, aux États-Unis, si elle conserve à peu de choses près le même plan que ci-dessous (en dehors du regroupement en un épisode des futurs chapitres 15 et 16), est en réalité sensiblement différente, puisque constituant une sorte de pré-publication de l'ensemble des nouvelles de 1924 remaniées en vue de leur publication en volume.

  • The Unexpected Guest : nouvelle publiée le 2 janvier 1924, dans le no 1614, et qui constitue la base des chapitres :
1. L'Hôte imprévu (The Unexpected Guest)
2. L'Homme de l'asile (The Man from the Asylum)
  • The Adventure of the Dartmoor Bungalow : nouvelle publiée le 9 janvier 1924, dans le no 1615, et qui constitue la base des chapitres :
3. Où nous en apprenons davantage sur Li Chang Yen (We hear more about Li Chang Yen)
4. De l'importance d'un gigot (The Importance of a Leg of Mutton)
  • The Lady on the Stairs : nouvelle publiée le 16 janvier 1924, dans le no 1616, et qui constitue la base des chapitres :
5. Disparition d'un savant (Disappearance of a Scientist)
6. La Femme dans l'escalier (The Woman on the Stairs)
  • The Radium Thieves : nouvelle publiée le 23 janvier 1924, dans le no 1617, et qui constitue la base du chapitre :
7. Les Voleurs de radium (The Radium Thieves)
  • In the House of the Enemy : nouvelle publiée le 30 janvier 1924, dans le no 1618, et qui constitue la base du chapitre :
8. Dans la maison de l'ennemi (In the House of the Enemy)
  • The Yellow Jasmine Mystery : nouvelle publiée le 6 février 1924, dans le no 1619, et qui constitue la base des chapitres :
9. Le Mystère du jasmin jaune (The Yellow Jasmine Mystery)
10. Notre enquête à Croftlands (We investigate at Croftlands)
  • The Chess Problem : nouvelle publiée le 13 février 1924, dans le no 1620, et qui constitue la base du chapitre :
11. Un problème d'échecs (titre révisé : A Chess Problem)
  • The Baited Trap : nouvelle publiée le 20 février 1924, dans le no 1621, et qui constitue la base des chapitres :
12. L'Appât (The Baited Trap)
13. La Souris prise au piège (A Mouse Walks in)
  • The Adventure of the Peroxide Blond : nouvelle publiée le 27 février 1924, dans le no 1622, et qui constitue la base des chapitres :
14. La Blonde oxygénée (titre révisé : The Peroxide Blond)
  • The Terrible Catastrophe : nouvelle publiée, le 5 mars 1924, dans le no 1623, et qui constitue la base du chapitre :
15. Le Terrible Malheur (The Terrible Catastrophe)
  • The Dying Chinaman : nouvelle publiée le 12 mars 1924, dans le no 1624, et qui constitue la base du chapitre :
16. Le Chinois agonisant (The Dying Chinaman)
  • The Crag in the Dolomites : nouvelle publiée le 19 mars 1924, dans le no 1625, et qui constitue la base des chapitres :
17. Le Numéro Quatre gagne une manche (Number Four wins the trick)
18. Dans le Felsenlabyrinth (In the Felsenlabrynth)

Élaboration[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Les Quatre n'est pas à proprement parler un roman, avec une intrigue se déroulant du début jusqu'à la fin. La genèse du livre témoigne d'ailleurs de cette difficulté de classement. Le livre se composait initialement de douze nouvelles publiées dans les colonnes du magazine The Sketch (en), nouvelles qui avaient comme fil conducteur une lutte de Poirot et Hastings contre une bande criminelle ayant des ramifications au niveau mondial et engagés dans une conspiration visant à prendre le pouvoir sur la Terre entière. Chaque intrigue était indépendante des autres, même si une progression narrative intervenait dans la connaissance chaque fois plus accrue que Poirot et Hastings avaient de leurs quatre ennemis.

La transformation des douze nouvelles en « roman » s'accompagne de l'adjonction d'une introduction et d'un épilogue, le livre final comportant dix-huit chapitres. Agatha Christie rapporte, dans son Autobiographie posthume, parue en 1977, l'aide précieuse dont elle bénéficia, en 1926, de la part de son beau-frère Campbell Christie — « garçon adorable avec qui [elle avait] toujours été très amie », pour la mise en forme et la réécriture partielle des histoires pour leur donner le format d'un roman, à une période où elle se trouvait dans une situation financière délicate liée au naufrage de son mariage avec Archibald Christie[2] et sans ouvrage composé d'avance à proposer à son éditeur, William Collins, Sons.

Tout autant qu'au genre du roman policier (Les Quatre n'ont par exemple aucun caractère du whodunit, puisqu'on connaît très rapidement l'identité de la plupart des criminels de l'intrigue), ce livre se rattache partiellement aux genres du roman d'espionnage et du roman d'aventures.

Références à d'autres œuvres[modifier | modifier le code]

Le roman Les Quatre, mettant en scène quatre criminels, peut être vu comme l'opposé du roman policier Les Quatre Justiciers (1905) d'Edgar Wallace[3].

Tout comme Sherlock Holmes a un frère jumeau, Mycroft Holmes, Hercule Poirot annonce dans le roman avoir un frère jumeau, Achille Poirot[3].

Agatha Christie fait revenir beaucoup de personnages vus dans des précédentes aventures : le capitaine Hastings, l'inspecteur Japp (La Mystérieuse Affaire de Styles, 1920), l'inspecteur Giraud et Joseph Aarons (Le Crime du golf, 1923), et la comtesse Vera Rossakov (Le Double Indice, 1923)[3].

Éditions[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est sans doute un clin d'œil au personnage de Sherlock Holmes, dont la deuxième aventure s'intitule Le Signe des quatre. Sherlock a un frère aîné, Mycroft Holmes, assez dissemblable ; Achille est au contraire le presque sosie d'Hercule, tant physiquement que psychologiquement.
  2. Agatha Christie, Une autobiographie, Paris, Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche » (no 30908),‎ 2007 (réédition), 992 p. (ISBN 978-2-253-11861-9, notice BnF no FRBNF41114480), partie 6, « Le pays du bonheur perdu », p. 621
  3. a, b et c L'Intégrale - Agatha Christie (préf. Jacques Baudou), t. 2 : Les années 1926-1930, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Les Intégrales du Masque »,‎ 1990, 1268 p. (ISBN 2-7024-2087-7, notice BnF no FRBNF35338232), partie 2, « Postface - Les Quatre », p. 409-411

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]