Le Train de 16 h 50 (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Train de 16 h 50.
Le Train de 16 h 50
Image illustrative de l'article Le Train de 16 h 50 (roman)
Plaque en l'honneur d'Agatha Christie, sur un mur extérieur de Torre Abbey, à Torquay.

Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier
Version originale
Titre original 4:50 from Paddington [UK]
What Mrs. Gillicudy Saw!
[USA]
Éditeur original Collins Crime Club
Langue originale Anglais britannique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 4 novembre 1957
Version française
Traducteur Jean Brunoy
Lieu de parution Paris
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 628
Date de parution 1958
Nombre de pages 255 p.
Série Miss Marple
Chronologie
Précédent Une poignée de seigle Le miroir se brisa Suivant

Le Train de 16 h 50 (titre original : 4:50 from Paddington) est un roman policier d'Agatha Christie publié le 4 novembre 1957 au Royaume-Uni, mettant en scène la détective Miss Marple. Il est publié le même mois aux États-Unis sous le titre What Mrs. Gillicudy Saw! et en 1958 en France.

Résumé[modifier | modifier le code]

Tout commence à la gare de Paddington où Mrs McGillicuddy, une amie de Miss Marple, est sur le point de prendre le train de 16 h 50 à destination de Brackhampton, après un séjour à Londres qui lui a permis d'effectuer ses achats de Noël.

Durant le voyage apparaît un train allant dans la même direction que le sien, et pour satisfaire sa curiosité, la vieille dame regarde à travers la vitre les occupants de celui-ci. C'est alors qu'elle est paralysée par une vision d'horreur : un homme, vu de dos, est en train d'étrangler une femme dont les yeux sortent de leurs orbites. Puis, le train de 16 h 50 ralentissant, Mrs McGillicuddy voit cet horrible spectacle disparaître dans la nuit.

Elle fait alors appel à sa vieille amie Miss Marple et lui expose les faits. La vieille demoiselle de St.Mary Mead, ressentant les atteintes de l'âge, décide alors d'enquêter sur place par personne interposée, elle-même séjournant à proximité chez sa « fidèle Florence » (son ancienne bonne) et supervisant les opérations...

Personnages[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Le personnage de Miss Marple étant devenue trop âgée pour prendre part physiquement à l'action, Agatha Christie crée le personnage de Lucy Eyelesbarrow pour pouvoir l'assister, notamment en infiltrant « Crackenthorpe Hall ». Lucy devient populaire auprès des lecteurs qui demandent à la voir plus souvent[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 4:50 from Paddington », sur le site officiel d'Agatha Christie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]