Le Flux et le Reflux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les téléfilms, voir Le Flux et le Reflux (téléfilm).
Le Flux et le Reflux
Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Taken at the Flood
Éditeur original Dodd, Mead and Company
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale 1948
Version française
Traducteur Michel Le Houbie
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 263
Date de parution 1951
Nombre de pages 255 p.
Série Hercule Poirot
Chronologie
Précédent Les Travaux d'Hercule Mrs McGinty est morte Suivant

Le Flux et le Reflux (Taken at the Flood dans l'édition originale britannique ; There is a Tide dans l'édition originale américaine) est un roman policier d'Agatha Christie, publié en 1948. Il s'agit d'une aventure mettant en scène le détective belge Hercule Poirot.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un soir d'automne 1944, au club londonien La Coronation, le détective belge Hercule Poirot, un habitué des lieux, est l'un des rares auditeurs présents à écouter le récit du major Porter.

Celui-ci raconte l’histoire d’une femme, autrefois mariée à un certain Underhay, qui avait péri au Nigeria. La veuve en question s'est alors remariée avec Gordon Cloade, un Anglais extrêmement riche. Mais la guerre a voulu qu'à son tour, ce second mari périsse dans un bombardement, peu de temps après son mariage avec la jeune femme.

Il en résulte donc une situation assez ambigüe, car la famille Cloade avait toujours compté sur la fortune de Gordon pour vivre. En effet, le défunt subvenait aux besoins de ses deux frères et de sa sœur, ainsi que de leurs familles respectives, leur assurant qu’ils n’avaient à s’inquiéter de rien. Mais à la suite de ces événements tragiques, la fortune est revenue à son épouse — car Gordon n'avait pas fait de testament.

Or la jeune veuve n'est pas appréciée, d’autant plus qu’elle vit sous la coupe d’un frère peu désireux de voir cet héritage lui glisser entre les doigts.

Et bien vite, les pires rumeurs circulent sur le compte de la jeune femme : son frère ne serait pas son frère, mais son amant ; son premier mari ne serait pas mort, ce qui rendrait son deuxième mariage caduc… Aussi, quand un étranger surgit et s’installe à l’auberge du village, les mauvaises langues se déchaînent-elles.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • There Is a Tide, Dodd Mead, New York, mars 1948
  • Taken at the Flood, Collins, Londres, novembre 1948
  • Le Flux et le Reflux, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 263, 1948, 255 p., dans une traduction de Michel Le Houbie
  • Le Flux et le Reflux, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Club des Masques » no 235, 1975, reprenant la traduction de Michel Le Houbie
  • Le Flux et le Reflux, Librairie des Champs-Élysées, in Les Intégrales – Agatha Christie Tome 8, 1995, dans une nouvelle traduction d'Élise Champon