Le Signe des quatre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Signe des Quatre
Image illustrative de l'article Le Signe des quatre

Auteur Arthur Conan Doyle
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Sign of the Four
Éditeur original Lippincott's Monthly Magazine
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de parution originale 1890
Version française
Traducteur Jeanne de Polignac (1861-1919)
Lieu de parution Paris
Éditeur Hachette
Date de parution 1896
Nombre de pages 244
Chronologie
Précédent Une étude en rouge Les Aventures de Sherlock Holmes Suivant

Le Signe des quatre (The Sign of Four en version originale) est la deuxième aventure de Sherlock Holmes, écrite en 1889 par Arthur Conan Doyle et publiée en 1890. Le titre de ce roman, chronologiquement le premier du cycle de Sherlock Holmes à paraître en français, fut aussi traduit La Marque des quatre ou encore Le Pacte des quatre[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Illustration par F.H. Townsend.

Ennuyé par le manque d'enquêtes, Sherlock Holmes s'adonne à la consommation de drogues pour s'occuper, ainsi qu'à diverses activités ennuyeuses, sous le regard de son colocataire, le docteur John Watson.

En 1888, une jeune cliente blonde, Mary Morstan, débarque chez Holmes, et lui demande de l'aide. Elle lui explique qu'elle est gouvernante, et que c'est sa patronne qui lui a conseillé de venir ici. Watson tombe sous le charme de la jeune femme qui expose son problème ; son père était navigateur dans les Indes et est décédé environ dix ans auparavant (disparu le 3 décembre 1878). Or, elle reçoit, depuis six ans, et à cycle régulier, des perles de grande valeur. Et ce même jour lui est parvenu une enveloppe où un anonyme lui demande de venir à un rendez-vous, accompagnée si elle le souhaite, mais pas d'un policier.

Holmes accepte de l'aider, et épaulé de Watson, accompagne Mary au dit rendez-vous. Ils découvrent sur place que l'anonyme est le fils d'un ancien ami et collègue du capitaine Morstan. Celui-ci révèle que leurs pères avaient découvert un trésor de cinq cent mille livres, mais que ni le trésor ni les bijoux n'ont été partagés avec la fille de Morstan. L'homme explique enfin que son frère a découvert le coffre hier, caché dans leur maison.

Mais arrivés sur les lieux, ils constatent la mort du frère et la disparition du coffre. Holmes et Watson commencent alors un dangereux périple qui les mènera jusqu'à une course poursuite folle sur la Tamise...

Rédaction et publication[modifier | modifier le code]

Illustration par F.H. Townsend.

Conan Doyle débute la rédaction du Signe des Quatre à la suite d'un dîner littéraire organisé en août 1889 par Joseph Stoddart, directeur d'une toute nouvelle revue littéraire américaine intitulée Lippincott's Monthly Magazine. Stoddart cherchait à publier des romans d'auteurs britanniques. Demandant conseil à son confrère John Payn, ce dernier lui recommande Arthur Conan Doyle, parmi d'autres noms[2]. Conan Doyle vient en effet de rencontrer en début d'année un grand succès avec son roman historique Micah Clarke[3]. Stoddart organise alors un dîner littéraire à Londres à la fin du mois d'août, où sont conviés Oscar Wilde et Thomas Patrick Gill (un parlementaire irlandais) en plus de Conan Doyle. À la fin du dîner, Stoddart parvient à obtenir de Conan Doyle, ainsi que de Wilde, la promesse d'un nouveau roman à paraître dans le Lippincott's Monthly Magazine. Wilde propose par la suite Le Portrait de Dorian Gray, tandis que Conan Doyle propose Le Signe des Quatre[4].

Conan Doyle, pour satisfaire son engagement, doit arrêter temporairement la rédaction de La Compagnie blanche, un nouveau roman historique débuté en avril 1889[5]. Cependant, il souhaite reprendre rapidement l'écriture de La Compagnie blanche, et rédige donc Le Signe des Quatre avec un certain empressement : James McCearney écrit ainsi dans sa biographie de Conan Doyle : « Le Signe des Quatre est une corvée alimentaire qui l'empêche de se consacrer à ses études historiques ; il veut en finir au plus vite »[4]. Pour se simplifier la tache, l'auteur reprend les personnages d'Une étude en rouge : Sherlock Holmes et le Docteur Watson, qu'il ne pensait pas réemployer après son premier roman. La rédaction du Signe des Quatre dure seulement un mois et est terminée fin septembre 1889[4].

En conséquence de l'empressement de sa rédaction, le roman comporte plusieurs incohérences. Watson, qui expliquait avoir été blessé à l'épaule en Afghanistan dans Une étude en rouge, se plaint ici de sa blessure à la jambe[6]. Par ailleurs, le roman contient certaines incohérences temporelles : un message rédigé en juillet est porté « de toute urgence » à Holmes qui le reçoit en septembre[6].

Le Signe des Quatre paraît dans le Lippincott's Monthly Magazine en février 1890, avant d'être réédité en volume en octobre 1890 aux États-Unis. Conan Doyle reçoit £100 de droits pour l'édition américaine, et garde ses droits d'auteur sur Le Signe des Quatre, contrairement à Une étude en rouge[5].

Adaptations[modifier | modifier le code]

La Granada a adapté le roman pour un téléfilm en 1987 relié à sa série Sherlock Holmes. En 1991, Fraser Clarke Heston réalise Sherlock Holmes et la croix de sang basé sur le roman mais présentant une fin alternative[7]. La liste complète des adaptations du roman est la suivante :

Année Titre Pays Réalisateur Holmes Watson
1905 Adventures of Sherlock Holmes; or, Held for Ransom[8] Drapeau des États-Unis États-Unis J. Stuart Blackton Maurice Costello H. Kyrle Bellew
1913 Sherlock Holmes Solves the Sign of the Four[9] Drapeau des États-Unis États-Unis Lloyd Lonergan Harry Benham Charles Gunn
1923 The Sign of Four[10] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Maurice Elvey Eille Norwood Arthur Cullin
1932 The Sign of Four: Sherlock Holmes' Greatest Case[11] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Graham Cutts Arthur Wontner Ian Hunter
1968 The Sign of the Four[12]
Épisode de la série télévisée de la BBC
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni William Sterling Peter Cushing Nigel Stock
1974 Das Zeichen der Vier[13] Drapeau de la France France / Allemagne de l'Ouest Allemagne de l’Ouest Jean-Pierre Decourt Rolf Becker Roger Lumont
1983 The Sign of the Four[14] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Desmond Davis Ian Richardson David Healy
1983 Sherlock Holmes and the Sign of Four[15] (dessin animé) Drapeau de l'Australie Australie Ian Mackenzie
Alex Nicholas
Peter O'Toole (voix) Earle Cross (voix)
1983 Сокровища Агры (Les Trésors d'Agra)[16] Drapeau de l’URSS Union soviétique Igor Maslennikov Vasili Livanov Vitali Solomin
1987 The Sign of Four[17]
Épisode de la série télévisée Sherlock Holmes
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Peter Hammond Jeremy Brett Edward Hardwicke
1991 Sherlock Holmes et la croix de sang[18] Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni / Drapeau des États-Unis États-Unis Fraser Clarke Heston Charlton Heston Richard Johnson
2003 The Sign of the Four[19] Drapeau du Canada Canada Rodney Gibbons Matt Frewer Kenneth Welsh

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Selon la traduction de Béatrice Vierne aux éditions Anatolia.
  2. James McCearney, Arthur Conan Doyle, Éditions La Table Ronde, 1988, p.118
  3. James McCearney, Arthur Conan Doyle, Éditions La Table Ronde, 1988, p.116
  4. a, b et c James McCearney, Arthur Conan Doyle, Éditions La Table Ronde, 1988, p.119
  5. a et b James McCearney, Arthur Conan Doyle, Éditions La Table Ronde, 1988, p.117
  6. a et b James McCearney, Arthur Conan Doyle, Éditions La Table Ronde, 1988, p.120
  7. Bernard Oudin, Enquête sur Sherlock Holmes, 1997 p.46
  8. (en) Adventures of Sherlock Holmes (1905) sur l’Internet Movie Database, court métrage, noir et blanc, silencieux
  9. (en) Sherlock Holmes Solves the Sign of the Four (1913) sur l’Internet Movie Database, court métrage, noir et blanc, silencieux
  10. (en) The Sign of Four (1923) sur l’Internet Movie Database, noir et blanc, silencieux
  11. (en) The Sign of Four: Sherlock Holmes' Greatest Case (1932) sur l’Internet Movie Database
  12. (en) Sherlock Holmes (TV series 1964–1968) - The Sign of Four (#2.15) sur l’Internet Movie Database
  13. (en) Das Zeichen der Vier (TV 1974) sur l’Internet Movie Database
  14. (en) The Sign of Four (TV 1985) sur l’Internet Movie Database
  15. (en) Sherlock Holmes and the Sign of Four (1983) sur l’Internet Movie Database
  16. (en) Priklyucheniya Sherloka Kholmsa i doktora Vatsona: Sokrovishcha Agry (TV 1983) sur l’Internet Movie Database
  17. (en) The Sign of Four (TV 1987) sur l’Internet Movie Database
  18. (en) Sherlock Holmes et la croix du sang (TV 1991) sur l’Internet Movie Database
  19. (en) The Sign of Four (TV 2003) sur l’Internet Movie Database