La Plume empoisonnée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Plume empoisonnée
Image illustrative de l'article La Plume empoisonnée
Plaque commémorative d'Agatha Christie

Auteur Agatha Christie
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Moving Finger
Éditeur original William Collins
Langue originale Anglais
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale Juin 1942
Version française
Traducteur Michel Le Houbie
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 371
Date de parution 1949
Nombre de pages 255 p.
Série Miss Marple
Chronologie
Précédent Un cadavre dans la bibliothèque Un meurtre sera commis le... Suivant


La Plume empoisonnée (The Moving Finger dans les éditions originales américaine et britannique) est un roman policier d'Agatha Christie, publié en 1942, mettant en scène, mais de façon marginale, Miss Marple.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le narrateur est Jerry Burton, aviateur britannique blessé dans le crash de son avion, sans doute durant la bataille d'Angleterre. Pour sa convalescence, il part séjourner quelques mois avec sa sœur Joanna à Lymstock, village imaginaire de la campagne anglaise, où il loue la villa Little Furze.

Les deux jeunes gens ont à peine le temps de faire la connaissance de toute une kyrielle de personnages pittoresques, typiques d'une vision « agatha-christienne » de la vie sociale dans la campagne anglaise, lorsqu'éclate une affaire de lettres anonymes, bien évidemment odieuses, qui commencent à jeter la division au sein de la petite communauté.

Très vite, l'épouse de l'avocat, Mrs Symmington, se suicide après avoir reçu l'une de ces lettres. C'est alors que la femme du pasteur, la très énergique et excentrique Mrs Dane Calthrop, décide de faire appel à un « expert », en la personne de Miss Marple, qui vient discrètement séjourner chez elle et débrouiller les fils de l'écheveau.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Tout en ne négligeant pas le côté criminel de l'affaire, Agatha Christie semble avoir voulu privilégier une sorte d'étude sociologique ou de peinture de mœurs, mâtinée de comédie sentimentale (avec les intrigues amoureuses croisées de Jerry Burton et de sa sœur Joanna). Le personnage de Miss Marple n'intervient que tardivement, et dans moins d'une douzaine de pages[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 1942 : The Moving Finger, New York : Dodd Mead
  • 1943 : The Moving Finger, Londres : Collins
  • 1949 : La Plume empoisonnée, Paris : Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque », no 371, dans une traduction de Michel Le Houbie.
  • 1994 : La Plume empoisonnée, dans Agatha Christie. 7, Les années 1940-1944, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. « Intégrale », dans une nouvelle traduction de Élise Champon.

Fait inhabituel, le roman a d'abord été publié aux États-Unis avant de l'être au Royaume-Uni. Plus étonnant encore, le contenu de ces deux éditions diffèrent notablement : la version américaine, plus courte, voit disparaître plusieurs scènes et plusieurs personnages secondaires auxquels il est pourtant fait allusion dans l'histoire publiée. Ce n'est qu'en 1953 que l'anomalie fut révélée, lors d'une réimpression du livre par Penguin Books à partir d'une édition américaine, la version anglaise ayant disparu pendant la guerre. L'explication admise est que « les éditeurs américains avaient travaillé à partir d'un exemplaire utilisé par Colliers Magazine, qui avait effectué des coupes dans le roman avant de le publier en feuilleton »[1]

Adaptation télévisée[modifier | modifier le code]

  • 1986 : la Plume empoisonnée (The Moving Finger), téléfilm germano-britannique (série « Agatha Christie's Miss Marple »), réalisé par Roy Boulting, d'après un scénario de Julia Jones, dans une coproduction BBC-SDR. La version doublée en français a été initialement diffusée, en France, le 21 avril 1987, sur l'antenne de LA 5.
  • 2006 : la Plume empoisonnée (The Moving Finger), adaptation pour la série britannique « Agatha Christie's Miss Marple » (Saison 2, épisode 2) avec Geraldine McEwan dans le rôle de la vieille dame.

Il est à noter que Talulah Riley, la jeune actrice incarnant Megan, est aussi celle qui joue le rôle de la jeune Angela dans Cinq petits cochons de la série Hercule Poirot.

Si Agatha Christie a envisagé une adaptation de La Plume empoisonnée pour la scène, elle semble y avoir renoncé à cause de la nécessité de multiples décors[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c John Curran (trad. Gérard de Chergé), Les Carnets secrets d'Agatha Christie : Cinquante ans de mystères en cours d'élaboration [« Agatha Christie's Secret Notebooks, Fifty Years of Mystery in the Making »], Paris, Éditions du Masque, 541 p. (ISBN 978-2-7024-3516-8), chap. 12, (« Un cadavre dans la bibliothèque : Citations pour meurtres »), p. 414-419