John Barbirolli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Barbirolli (1965)

Giovanni Battista Barbirolli (dit John Barbirolli et plus tard Sir) est un chef d'orchestre et violoncelliste britannique, né de parents immigrés (son père était italien, sa mère française) le 2 décembre 1899 à Londres et mort le 29 juillet 1970 dans la même ville. Il est enterré au Cimetière catholique de Sainte Marie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barbirolli était fils de musiciens : son père, ancien musicien de l'orchestre de la Scala avait joué sous la direction d'Arturo Toscanini. Il débuta comme violoncelliste, avant de se tourner vers la direction d'orchestre. Il fut longtemps à la tête du prestigieux Hallé Orchestra, avec lequel il créa notamment plusieurs symphonies de Ralph Vaughan Williams

Immense par le talent, Barbirolli était parfois handicapé par son alcoolisme. Il n'en a pas moins laissé des enregistrements de très haut niveau, dont des symphonies de Gustav Mahler — la deuxième, la cinquième, la sixième et la neuvième — qui, par la noirceur et la profondeur de leur vision, constituent des sommets incontestés de toute la discographie.

C'était également un interprète notable d'Edward Elgar (son enregistrement du Concerto pour violoncelle et orchestre, avec Jacqueline du Pré, fait référence) et d'Anton Bruckner. De son amour atavique pour Giuseppe Verdi, il nous reste un intéressant enregistrement d'Otello, avec James McCraken, Gwyneth Jones et Dietrich Fischer-Dieskau.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette : n° 38628, p. 2793, 03-06-1949
  2. (en) List of Members of the Order of the Companions of Honour

Liens externes[modifier | modifier le code]