Alexander Mackenzie (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexander Mackenzie

Description de cette image, également commentée ci-après

Alexander Mackenzie à l'âge de 12 ans.

Nom de naissance Alexander Campell Mackenzie
Naissance 22 août 1847
Édimbourg, Écosse Écosse
Décès 28 avril 1935 (à 87 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Compositeur
Activités annexes violoniste, pianiste,
directeur de la Royal Academy of Music (1888-1924)
Formation Royal Academy of Music
Maîtres Prosper Sainton, Charles Lucas, Frederick Jewson

Œuvres principales

  • His Majesty (1897)
  • The Cricket on the Hearth (1914)
  • The Eve of St. John (1925)

Sir Alexander Campell Mackenzie est un compositeur britannique d'origine écossaise, né le 22 août 1847 à Édimbourg et mort le 28 avril 1935 à Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est un violoniste et chef d'orchestre reconnu. Le jeune Mackenzie reçoit une formation musicale en Allemagne au conservatoire de Sondershausen. Il se produit dans l'orchestre local comme violoniste.

À son retour à Édimbourg en 1865, il est reçu à la Royal Academy of Music de Londres où il étudie le violon avec Prosper Sainton, la composition avec Charles Lucas et le piano avec Frederick Jewson. Il devient ensuite professeur de piano dans sa ville natale, tout en se produisant comme violoniste dans différents concerts.

Mackenzie est nommé chef de chœur de l'église Saint-George en 1870, puis chef de l'association musicale vocale écossaise en 1873, et enseigne dans le même temps. Il est invité à diriger lors du Festival de Birmingham de 1864 à 1873. Pendant cette période, sa composition la plus importante est le quatuor en mi majeur pour piano et cordes, et l'ouverture Cervantes.

Sur les conseils du chef d'orchestre Hans von Bülow, il se rend à Florence en Italie pour se consacrer à la composition, de 1879 à 1888. Les cantates The Bride (Worcester, 1881) et Jason (Bristol, 1882) datent de cette période comme son premier opéra, Colomba (sur un livret de Franz Hueffer). La première a lieu en 1883 ; quatre autres opéras seront ensuite composés. Le second est The Troubadour en 1886.

En 1884, son oratorio Rose of Sharon est créé au festival de Norfolk et Norwich, tandis qu'il est nommé chef des concerts d'oratorio du Nouvel An, en 1885. The Story of Sayid est présenté au festival de Leeds en 1886, puis il devient directeur de la Royal Academy of Music de 1888 à 1924. The Dream of Jubal est créé à Liverpool en 1889, puis à Londres dans la foulée. Suit son oratorio Bethlehem en 1894. De 1892 à 1899, il dirige les Philharmonic Concerts. Mackenzie est anobli en 1894.

Ses trois derniers opéras sont His Majesty (1897), un opéra comique dans le style de Gilbert et Sullivan avec un livret de Francis Burnand et R. C. Lehmann, The Cricket on the Hearth (1914) et The Eve of St. John (1925). Aucun de ces opéras ne rencontre le succès précédemment remporté.

Mackenzie écrit aussi de la musique de scène : Ravenswood, The Little Minister (d'après J. M. Barrie) et Coriolanus notamment, ainsi que des concertos et pièces pour violon. Sir Edward Elgar a vraisemblablement été influencé par la musique de Mackenzie.

Ses Mémoires, "A Musician's Narrative," ont été publiés à Londres en 1927.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :