George Szell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George SzellGyörgy Széll

alt=Description de l'image George Szell.jpg.
Naissance 7 juin 1897
Budapest,
Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 30 juillet 1970 (à 73 ans)
Cleveland, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chef d'orchestre
Activités annexes Pianiste

George Szell (György Széll), né le 7 juin 1897 à Budapest et mort le 30 juillet 1970 à Cleveland, est un chef d'orchestre et pianiste américain d'origine hongroise[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

Sa famille s'installe à Vienne alors qu'il est encore enfant. Il y travaille le piano et la direction d'orchestre. Enfant prodige, Szell donne des récitals de piano à l'âge de onze ans, suscitant l'admiration de Richard Strauss, dont il fut ultérieurement le collègue et l'interprète. Il étudie la composition et la direction d'orchestre à Vienne puis travaille à Berlin dont il dirige – à dix-sept ans – l'Orchestre philharmonique, à Strasbourg (où il succède à Otto Klemperer), Prague, Düsseldorf, Darmstadt et La Haye.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Juif, il quitte l'Europe en 1939 pour les États-Unis.

De 1942 à 1946, il est chef d'orchestre invité au Metropolitan Opera de New York et dirige l'Orchestre philharmonique de New York en 1944 et 1945. Mais son nom reste attaché à l'orchestre de Cleveland, dont il a été le directeur musical de 1946 à sa mort et dont il a fait une phalange internationalement reconnue. En outre, il a été conseiller musical de l'Orchestre philharmonique de New York de 1969 à 1970 et a été l'invité régulier de l'Orchestre philharmonique de Vienne durant de nombreuses années.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Son legs discographique (Joseph Haydn, Ludwig van Beethoven, Robert Schumann, Anton Bruckner, Johann Strauss fils, Richard Strauss, Gustav Mahler, etc.) recèle des merveilles (Des Knaben Wunderhorn, avec Elisabeth Schwarzkopf et Dietrich Fischer-Dieskau), ainsi que les plus éminents solistes comme Vladimir Horowitz, Isaac Stern, David Oistrakh et Mstislav Rostropovitch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francis Drésel, George Szell. Discoportrait, Qobuzz, 27 juillet 2011