Manon Lescaut (Puccini)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manon.
Manon Lescaut
Image décrite ci-après
Carte postale commémorant la première représentation.

Genre Opéra
Nbre d'actes 4
Musique Giacomo Puccini
Livret Giuseppe Giacosa, Luigi Illica, Ruggero Leoncavallo, Domenico Oliva, Marco Praga, Giacomo Puccini, Giulio Ricordi
Langue
originale
Italien
Sources
littéraires
Manon Lescaut de l’abbé Prévost
Dates de
composition
1889 - 1892
Création 1er février 1893
Teatro Regio, Turin
Personnages
  • Manon Lescaut (soprano)
  • Lescaut, son frère, sergent des gardes du Roi (baryton)
  • Chevalier des Grieux (ténor)
  • Geronte de Ravoir, trésorier général (basse)
  • Edmondo, étudiant (ténor)
  • Hôtelier (basse)
  • Chanteur (mezzo-soprano)
  • Maître de ballet (ténor)
  • Lampionaio (ténor)
  • Sergent des archers (basse)
  • Capitaine de Marine (basse)
  • Coiffeur (rôle muet et mimé)
  • Musiciens, vieilles gens, jeunes filles, bourgeois, gens du peuple, étudiants, courtisans, archers et marins
Airs
  • Romance de Des Grieux « Donna non vidi mai simile a questa » - Acte I
  • Romance de Manon « In quelle trine morbide » - Acte II
  • Air de Manon « Oh, sarò la più bella ! » - Acte II
  • Intermède symphonique (Intermezzo) - entre Actes II et III
  • Romance de Des Grieux « No! pazzo son » - Acte III
  • Air de Manon : « Sola, perduta, abbandonata » - Acte IV

Manon Lescaut, drame lyrique en quatre actes en italien, est le troisième opéra de Giacomo Puccini, sur un livret de Luigi Illica, Giuseppe Giacosa et Marco Praga, d’après L’Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut de l’abbé Prévost, à partir d’une esquisse de Ruggero Leoncavallo et avec un complément de Domenico Oliva. Dans une moindre mesure, l'éditeur Giulio Ricordi et le compositeur lui-même contribuèrent à la création du livret. L'opéra fut composé entre l'été 1889 et octobre 1892 et créé le 1er février 1893 au Teatro Regio à Turin.

Cet opéra fut son premier grand succès. Son éditeur ne voulait aucun autre opéra sur le roman de l’abbé Prévost, étant donné que Jules Massenet en avait déjà fait un qui était excellent. Ce qu'il ne savait pas, c'était que Daniel Auber, avait lui aussi déjà écrit un opéra dessus. Puccini poursuivit donc ce qu'il avait commencé.

Personnages[modifier | modifier le code]

Les différents rôles Tessiture Première, 1er février 1893
(Alessandro Pomè)
Manon Lescaut soprano Cesira Ferrani
Lescaut, son frère, sergent des gardes du Roi baryton Achille Moro
Chevalier des Grieux ténor Giuseppe Cremonini
Geronte de Ravoir, trésorier général basse Alessandro Polonini
Edmondo, étudiant ténor Roberto Ramini
Hôtelier basse Augusto Castagnoli
Chanteur mezzo-soprano Elvira Ceresoli
Maître de ballet ténor Roberto Ramini
Lampionaio ténor Roberto Ramini
Sergent des archers basse Ferdin. Cattadori
Capitaine de Marine basse
Coiffeur rôle muet et mimé Augusto Ghinghini
Musiciens, vieilles gens, jeunes filles, bourgeois, gens du peuple, étudiants, courtisans, archers et marins

Argument[modifier | modifier le code]

Seconde moitié du XVIIIe siècle.

Acte I[modifier | modifier le code]

À Amiens.

Dans une auberge. La foule flâne devant la façade. Des hommes boivent et jouent aux cartes… Les étudiants attendent que les filles finissent leur travail. Edmondo chante. Les filles apparaissent. Des Grieux entre, mais il est mélancolique et ne se joint pas aux autres. Ils le taquinent. Manon et Lescaut descendent d’un carrosse. Des Grieux est enchanté par la beauté et la grâce de Manon. Il s’en approche lorsqu’elle entre dans l’auberge. Elle promet de le voir plus tard et s’éloigne. Les étudiants rient de lui, le montrent du doigt. Elle s’éloigne avec Geronte, lui aussi charmé par sa beauté. Des Grieux apprend que Manon est envoyée au couvent par ses parents.

Acte II[modifier | modifier le code]

À Paris.

Manon, tentée par la richesse, va finalement vivre avec Géronte de Ravoir, un trésorier, mais elle regrette Des Grieux. Après l'avoir exprimé devant son frère, celui-ci lui apprend que Des Grieux a gagné assez d'argent pour aller la voir. Quand Des Grieux arrive, il est furieux contre Manon car elle l'a délaissé mais celle-ci arrive à le séduire. Géronte arrive et les surprend en train de s'embrasser, alors Manon se moque de lui, lui dit qu'il est vieux et laid, alors qu'eux, sont jeunes et beaux. Géronte s'en va faisant semblant d'abandonner, mais il fait arrêter Manon.

Acte III[modifier | modifier le code]

Au Havre.

Manon est en prison. Lescaut et Des Grieux lui parlent à travers les barreaux. Ils apprennent qu’elle sera exilée en Amérique. Ils tentent de la délivrer mais n’y arrivent pas. Un garde passe, escortant un groupe de femmes qui vont sur le même bateau que Manon. Elle les rejoint, pâle et triste. La foule fait des commentaires brutaux. Des Grieux essaie de rejoindre Manon mais le sergent l’écarte brusquement. C'est alors que le capitaine du bateau, voyant sa douleur, l’autorise à monter à bord.

Acte IV[modifier | modifier le code]

En Amérique.

Manon et Des Grieux apparaissent, presque morts de fatigue après le voyage. Ils ne savent où aller pour passer la nuit. Des Grieux s’inquiète de l’état de Manon et part chercher de l’eau. Manon pense qu’il l’a abandonnée. Il revient mais il est malheureusement trop tard et elle meurt dans ses bras.

Passages célèbres[modifier | modifier le code]

  • Romance de Des Grieux : « Donna non vidi mai simile a questa » (acte I)
  • Romance de Manon : « In quelle trine morbide » (acte II)
  • Air de Manon : « Oh, sarò la più bella ! » (acte II)
  • Intermède symphonique, conçu à l’origine pour être joué avant l’actuel acte III, devenu pièce de concert.
  • Romance de Des Grieux : « No! pazzo son! » (acte III)
  • Air de Manon : « Sola, perduta, abbandonata » (acte IV)

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Manon Lescaut - Giacomo Puccini, édition Opéra national de Lyon, 2010, 213 pages, (ISBN 978-2-84956-046-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]