Salvatore Sirigu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salvatore Sirigu
Salvatore Sirigu (PSG).jpg
Salvatore Sirigu lors d'un échauffement d'avant-match avec le Paris Saint-Germain.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Paris SG
Numéro 30
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 12 janvier 1987 (27 ans)
Lieu Nuoro
Taille 1,92 m (6 4)[1]
Période pro. Depuis 2006
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1996-1999 Drapeau : Italie Posada Calcio
1999-2000 Drapeau : Italie Siniscola
2000-2002 Drapeau : Italie Puri e Forti Nuoro
2002-2005 Drapeau : Italie FC Venise
2005-2006 Drapeau : Italie US Palerme
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2006-2011 Drapeau : Italie US Palerme 080 (0)
2007-2008 Drapeau : Italie US Crémone 021 (0)
2008-2009 Drapeau : Italie AC Ancône 015 (0)
2011- Drapeau : France Paris SG 133 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2005 Drapeau : Italie Italie -18 ans 003 (0)
2005 Drapeau : Italie Italie -19 ans 002 (0)
2007-2009 Drapeau : Italie Italie espoirs 003 (0)
2010- Drapeau : Italie Italie 009 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 juin 2014

Salvatore Sirigu, né le 12 janvier 1987 à Nuoro, dans la province du même nom en Sardaigne, est un footballeur international italien. Il évolue au poste de gardien de but au Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et formation[modifier | modifier le code]

Salvatore Sirigu débute le football au Posada Calcio puis joue dans les équipes de jeunes de Siniscola et de Puri e Forti Nuoro où il est repéré par le Venise Calcio. Il évolue trois ans dans le centre formation vénitien puis rejoint, en 2005, l'US Palerme. Il est le gardien titulaire de l'équipe de jeunes du club sicilien et le troisième gardien de l'équipe professionnelle.

À l'US Palerme[modifier | modifier le code]

Salvatore Sirigu face à la Lazio Rome en 2009.

En 2006-2007, il fait ses débuts professionnels et dispute deux rencontres avec l'équipe première, une en Coupe d'Italie, l'autre en Coupe de l'UEFA contre les Turcs du Fenerbahçe SK où il encaisse trois buts (3-0).

Il est prêté pour la saison 2007-2008 à l'US Cremonese en Serie C1. Il joue 19 matchs de championnat et 2 en Coupe d'Italie. Il est à nouveau prêté la saison suivante, en Serie B cette fois, à l'Ancône Calcio. Il joue 15 matchs pour 24 buts encaissés dans une équipe qui ne se sauve qu'au play-out, face au Rimini Calcio (1-0, 1-1). Il retourne à l'US Palerme dès la saison suivante.

Il débute en tant que doublure du Brésilien Rubinho, tout juste transféré du Genoa CFC dans un échange avec Marco Amelia. Il débute en Serie A à la 6e journée contre la Lazio. Excellent, il va être à nouveau titulaire le match suivant et ne quittera plus le poste, poussant Rubinho à l'exil lors du mercato. Il est alors prolongé jusqu'en 2014. À la fin de la saison, il a joué 32 matchs de championnat pour sa première saison dans l'élite.

Au Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Le jeudi 28 juillet 2011, Salvatore Sirigu s'engage avec le Paris Saint-Germain pour un contrat d'une durée de 4 ans et un transfert de 3,5 millions d'euros[2]. Le montant a priori faible du transfert au regard de la qualité du joueur s'expliquerait par la volonté de Palerme de reverser une somme minime au club formateur de Sirigu. En effet, au cours de l'été 2011, deux joueurs palermitains, Javier Pastore et Salvatore Sirigu, sont transférés au PSG pour un montant total de 45,5 millions d'euros dont 42 millions pour le transfert de Pastore et 3,5 millions pour celui de Sirigu. La valeur du transfert de Sirigu joueur serait en fait plus proche de 11 millions d'euros. En cédant Sirigu pour "seulement" 3,5 millions d'euros, le club de Palerme s'offre la possibilité de ne rembourser qu'une faible somme à Venise, son club formateur [3].

Profitant de la blessure de Nicolas Douchez, le titulaire du poste, il débute en Ligue 1 face au FC Lorient le 6 août 2011, en connaissant la défaite au Parc (0-1). Ses prestations convaincantes font rapidement l'unanimité, au point d'en faire un des titulaires indiscutables du nouveau PSG. Il est à présent considéré comme l'un des meilleurs gardiens de Ligue 1 [4].

Le 18 septembre 2012, il dispute son premier match de Ligue des champions au Parc des Princes face au Dynamo Kiev (4-1). Fin 2012, il est élu dans l'équipe-type de Ligue 1 par le journal L'Équipe[5].

Le 27 janvier 2013, il dépasse le record de Bernard Lama du nombre de minutes de jeu sans encaisser de but en Ligue 1 pour un gardien de but du PSG (698) face au LOSC, lors de la 22e journée du championnat.

Le 12 mai 2013, il est officiellement champion de France avec le PSG.

En sélection[modifier | modifier le code]

Gianluigi Buffon et Salvatore Sirigu lors d'une conférence de presse.

En février 2010, et après avoir expérimenté les équipes internationales jeunes, il est convoqué par Marcello Lippi pour le match amical de la Squadra Azzurra contre le Cameroun. Toutefois, il ne joue pas.

Le 11 mai 2010, alors que Marcello Lippi annonce sa liste de 30 joueurs pour la coupe du monde 2010, Sirigu en fait partie, derrière Gianluigi Buffon, Federico Marchetti et Morgan De Sanctis, il figure donc 4e gardien et est naturellement écarté de la liste des 23. Après l'échec de l'équipe d'Italie à la Coupe du monde 2010, Sirigu est appelé par le nouveau sélectionneur Cesare Prandelli en tant que numéro 1 pour pallier les blessures de Gianluigi Buffon et Federico Marchetti dans une équipe rajeunie en vue des prochaines échéances. Il y fait donc ses débuts le 11 août 2010 dans le match amical contre la Côte d'Ivoire.

Il obtient sa deuxième cape le 3 septembre 2010 à l'occasion du match Estonie-Italie joué dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Dans une équipe fortement remaniée, Salvatore Sirigu est souvent mis en difficultés par les attaquants estoniens et l'Italie ne s'impose que sur le score de 2-1[6].

Il est maintenant, comme l'a annoncé Cesare Prandelli, la doublure de Gianluigi Buffon dans les cages de la Squadra Azzurra. Il passe devant Federico Marchetti victime de mauvaises performances et d'une saison blanche en club.

Le 14 Juin 2014, il joue son premier match de Coupe du Monde, en lieu et place d'un Buffon légèrement blessé. L'Italie s'impose à Manaus 2 buts à 1 face à l'Angleterre de Roy Hodgson. Néanmoins c'est Buffon qui sera titularisé lors des deux rencontres suivantes au cours desquelles l'Italie s'incline face au Costa-Rica et à l'Uruguay.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Salvatore Sirigu au 03 août 2014[7]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Italie Italie Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
2006 – 2007 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A - - 1 0 - - - - C3 1 0 - - 2 0
2007 – 2008 Drapeau de l'Italie US Crémone (prêt) Serie C1 19 0 2 0 - - - - - - - - - 21 0
2008 – 2009 Drapeau de l'Italie AC Ancône (prêt) Serie B 15 0 - - - - - - - - - - - 15 0
2009 – 2010 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 32 0 1 0 - - - - - - - - - 33 0
2010 – 2011 Drapeau de l'Italie US Palerme Serie A 37 0 5 0 - - - - C3 3 0 2 0 47 0
Sous-total 103 0 9 0 - - - - - 4 0 2 0 118 0
2011 – 2012 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 38 0 2 0 - - - - C3 1 0 - - 41 0
2012 – 2013 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 33 0 - - - - - - C1 10 0 4 0 47 0
2013 – 2014 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 37 0 - - 1 0 1 0 C1 10 0 3 0 52 0
2014 – 2015 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 - - - - - - 1 0 C1 - - - - 1 0
Sous-total 108 0 2 0 1 0 2 0 - 21 0 7 0 141 0
Total sur la carrière 211 0 11 0 1 0 2 0 - 25 0 9 0 259 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie US Palerme

Drapeau : France Paris SG

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Salvatore Sirigu sur l'équipe.fr
  2. « Transfert : Sissoko et Sirigu s'engagent, Pastore proche du Paris SG », opl.fr, 29 juillet 2011.
  3. PSG : le transfert de Pastore volontairement gonflé ?, le 10 sport
  4. L’actu PSG du jour, 3 octobre 2011
  5. « Le "onze Ligue 1" de L'Equipe », L'Équipe,‎ 30 décembre 2012 (consulté le 30 décembre 2012)
  6. « Difficile victoire de l'Italie en Estonie », sur opl.fr, 3 septembre 2010. Consulté le 9 août 2011.
  7. Statistiques de Salvatore Sirigu sur footballdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :