Marcos Ceará

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ceará
Marcos Ceará
Marcos Ceará (11-03-2012).JPG
Marcos Ceará, le 11 mars 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Brésil Cruzeiro
Numéro 3
Biographie
Nom Marcos Venâncio de Albuquerque
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 16 juin 1980 (34 ans)
Lieu Crato (Ceará)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste latéral droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999 Drapeau : Brésil SE Gama 031 (7)
1999 Drapeau : Brésil Santos FC 012 (1)
2000 Drapeau : Brésil Portuguesa 019 (2)
2000 Drapeau : Brésil Sao José EC 021 (0)
2001 Drapeau : Brésil Santa Cruz FC 019 (0)
2002 Drapeau : Brésil Botafogo FR 023 (1)
2003 Drapeau : Brésil Coritiba FC 032 (1)
2004 Drapeau : Brésil São Caetano 026 (1)
2005-2007 Drapeau : Brésil SC Internacional 093 (5)
2007-2012 Drapeau : France Paris SG 213 (3)
2012- Drapeau : Brésil Cruzeiro 032 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 11 juin 2012

Marcos Ceará, de son vrai nom Marcos Venâncio de Albuquerque, est un footballeur brésilien né le 16 juin 1980 à Crato.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts au Brésil[modifier | modifier le code]

Ceará

Marcos Ceará a connu de nombreux clubs brésiliens avant de s'imposer à l'Internacional Porto Alegre à partir de 2005. Son équipe compte alors des joueurs tels que Rafael Sóbis ou Fernandão.

C'est avec l'Internacional qu'il remporte la Copa Libertadores en 2006 contre le São Paulo FC de José Aloisio, Willamis Souza et Diego Lugano (il retrouvera ces deux derniers au PSG).

Cette victoire dans la plus prestigieuse compétition continentale d'Amérique du Sud offre une qualification pour la Coupe du monde des clubs. Emmené par le jeune Alexandre Pato, l'Internacional remporte la finale de cette compétition contre le FC Barcelone de Ronaldinho. Marcos dispute les deux rencontres de son équipe contre Al Ahly et Barcelone.

Ceará gagne également la Recopa Sudamericana contre Pachuca. Il est alors considéré comme l'un des meilleurs joueurs brésiliens à son poste[1].

PSG[modifier | modifier le code]

Le capitaine Ceará et Javier Pastore.

À l'issue du mercato de la saison 2007-2008, il signe un contrat de trois ans avec le Paris Saint-Germain pour un montant estimé entre 2 et 2,5 millions d'euros[2].

Il fait ses grands débuts en Ligue 1 contre l'AS Monaco lors de la 8e journée en remplaçant Amara Diané en fin de match. Lors de la la 10e journée, il marque son premier but contre le Stade rennais pour sa première titularisation en championnat.

Il gagne la Coupe de la Ligue en mars 2008. Confirmé très vite comme arrière latéral droit titulaire pour la saison 2008-2009, il affiche de sérieux progrès et commence à s'imposer comme l'un des meilleurs arrières droits du championnat de France surtout par la qualité de ses soutiens offensifs et son entente sur le terrain avec Ludovic Giuly ou Stéphane Sessègnon. Depuis la saison 2009-2010 et l'arrivée d'Antoine Kombouaré comme entraîneur, le brésilien est mis en concurrence avec Christophe Jallet.

Durant l'été 2011, le club brésilien de Santos FC lui propose un contrat de trois ans. Le défenseur, dont le contrat au Paris-Saint-Germain ne courait plus que pour un an fait le choix du cœur, et prolonge jusqu'en 2013. Le club de la capitale entre alors dans une nouvelle ère avec l'arrivée de QSI et de son compatriote Leonardo comme directeur sportif. De nombreux joueurs prestigieux sont recrutés et le secteur défensif est renforcé par Milan Biševac et Diego Lugano.

En décembre 2011 Antoine Kombouaré est remplacé par Carlo Ancelotti. La concurrence est encore accentuée en défense avec les signatures de Maxwell et Alex. L'entraîneur italien préfère aligner Biševac au poste d'arrière droit et Ceará voit son temps de jeu diminuer[3]. Il résilie son contrat à l'amiable le 25 juin 2012[4]. L'autre raison de cette résiliation est la limitation du nombre de joueurs étrangers dans un club de football, le PSG a préféré le laisser partir afin de recruter Lucas Moura.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Très croyant, Marcos Cearà est également pasteur[5],[6] évangélique tout comme un autre footballeur du championnat de France: Oscar Ewolo.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Marcos Ceará au 21 mai 2012[7]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Recopa Sudamericana Championnat du monde des clubs Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B
1999 Drapeau du Brésil SE Gama Série A 31 7 - - - - - - - - - - - 31 7
1999 Drapeau du Brésil Santos FC Série A 12 1 - - - - - - - - - - - 12 1
2000 Drapeau du Brésil Portuguesa Santista Série A 19 2 - - - - - - - - - - - 19 2
2000 Drapeau du Brésil São José EC Série A 21 0 - - - - - - - - - - - 21 0
2001 Drapeau du Brésil Santa Cruz Série A 19 0 - - - - - - - - - - - 19 0
2002 Drapeau du Brésil Botafogo Série A 23 1 - - - - - - - - - - - 23 1
2003 Drapeau du Brésil Coritiba Série A 32 1 - - - - - - - - - - - 32 1
2004 Drapeau du Brésil São Caetano Série A 26 1 - - - - CL 2 0 - - - - 28 1
2005 Drapeau du Brésil SC Internacional Série A 13 0 - - - - CS 1 0 - - - - 14 0
2006 Drapeau du Brésil SC Internacional Série A 32 3 - - - - CL 10 1 - - 2 0 44 4
2007 Drapeau du Brésil SC Internacional Série A 10 1 - - - - CL 5 0 2 0 - - 17 1
2007-2008 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 30 1 4 0 5 0 - - - - - - - 39 1
2008-2009 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 37 0 3 0 3 0 C3 9 0 - - - - 52 0
2009-2010 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 29 0 4 0 2 0 - - - - - - - 35 0
2010-2011 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 20 0 4 0 2 0 C3 8 0 - - - - 34 0
2011-2012 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 24 1 3 0 1 0 C3 8 1 - - - - 36 2
2012-2013 Drapeau du Brésil Cruzeiro Série A 19 1 - - - - - - - - - - - 19 1
Total sur la carrière 397 20 18 0 13 0 - 43 2 2 0 2 0 475 22

Palmarès[modifier | modifier le code]

Marcos Ceará en 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :