Frépillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frépillon
La mairie et la fontaine, place de la Mairie.
La mairie et la fontaine, place de la Mairie.
Blason de Frépillon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Taverny
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Oise et des impressionnistes
Maire
Mandat
Bernard Tailly
2014-2020
Code postal 95740
Code commune 95256
Démographie
Gentilé Frépillonnais
Population
municipale
2 820 hab. (2011)
Densité 842 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 00″ N 2° 13′ 00″ E / 49.05, 2.216749° 03′ 00″ Nord 2° 13′ 00″ Est / 49.05, 2.2167  
Altitude 101 m (min. : 60 m) (max. : 165 m)
Superficie 3,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frépillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frépillon
Liens
Site web frepillon.fr

Frépillon est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frépillon est située à 30 km au nord-nord-ouest de Paris et à 15 km à l'Est de Cergy-Pontoise.

Communes limitrophes de Frépillon[1]
Villiers-Adam
Méry-sur-Oise Frépillon[1] Taverny
Bessancourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune est inconnu.

Le village était connu dès l'époque gallo-romaine sous le nom de Frépillum, devenu plus tard Frépillon. Les premiers seigneurs du villages sont mentionnés en 987. En 1239 le fief est acquis par les religieuses de l'abbaye de Maubuisson. Mais suite à la mauvaise gestion de la dernière abesse, les biens sont mis sous séquestre en 1787. Ils sont rachetés par la famille Riesener.

Le développement du village fut favorisé par l'arrivée du chemin de fer Ermont-Eaubonne - Valmondois et la gare au XIXe siècle. Il est devenu depuis une petite commune résidentielle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Frépillon fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[2],[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Bernard Tailly[4]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 820 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
486 475 504 499 506 507 503 483 454
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
438 432 435 397 409 409 438 440 521
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
542 541 599 585 665 788 763 715 857
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 058 1 229 1 877 2 033 2 211 2 262 2 562 2 577 2 795
2011 - - - - - - - -
2 820 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Frépillon ne compte aucun monument historique classé ou inscrit sur son territoire.

  • Église Saint-Nicolas, rue Marcel-Adam / Grande-Rue : Elle fut édifiée au XIIIe siècle ou XIVe siècle mais lourdement remaniée au XIXe siècle. L'édifice de facture simple et sans caractère architectural se compose d'une nef-grange de quatre travées et d'un chœur désaxé au chevet plat, de deux travées de long et deux travées de large. Le clocher se dresse à gauche de la façade occidentale et possède une cloche datant de 1787[7].
  • Ruelle des Propriétaires, Grande-Rue : Cette étroite ruelle pavée remonte vraisemblablement au XVe siècle et constitue une cour privée. C'est l'un des éléments les plus anciens du village. L'on y accède par un porche ménagé dans une maison, qui garde les chasse-roues en pierre[7].
  • Fontaine, sur le carrefour devant la mairie : Elle consiste en un bassin octogonal en pierre de 1875, au milieu duquel se dresse un reverbère en fonte, avec une figurine incorporée dans le mât. Elle remplace un chérubin en bronze qui avait été volé[7].
  • Batteuse à grains, sous un appentis à côté de la salle des fêtes, parc de la Mairie : Aujourd'hui restaurée et protégé des intempéries, elle rappelle la première période de la mécanisation dans le domaine agricole, au milieu du XIXe siècle[7].
  • Croix de procession, rue de la Vieille-Fontaine : Croix en fer forgé très simple planté dans un socle monolithe[7].
  • Ancienne fontaine, chemin rural n° 3 et 4, près de la rue de la Vieille-Fontaine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Frépillon

Les armes de Frépillon se blasonnent ainsi :

Parti : au premier d'azur semé de fleurs de lys d'or, au second coupé : au I d'or à la croix de gueules cantonnée de quatre alérions d'azur, au II de gueules au château donjonné de trois tourelles d'or et maçonné de sable

Frépillon au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes de Frépillon sur Géoportail.
  2. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  3. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  4. Site officiel de la préfecture du Val d‘Oise-liste des maires (doc pdf)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. a, b, c, d et e Claude Adam, Jean-Claude Cavard, Amélie Marty et Laure Schauinger, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Frépillon », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ octobre 1999, p. 848-851 (ISBN 2-84234-056-6).