Deep house

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deep house

Origines stylistiques House
Funk
Soul
Jazz
Origines culturelles Drapeau des États-Unis Chicago, États-Unis
Instruments typiques Table de mixage
Basse
Batterie
Claviers
Saxophone
Platines
Sampler
Percussions
Popularité Internationale

Genres associés

House
Chicago house
Garage house

La deep house est un sous-genre de la musique house[1] créé à Chicago aux États-Unis[2][réf. incomplète].

Elle est apparue à la fin des années 1980 et évolue au sein de labels désormais mythiques tels que Guidance, Prescription ou Naked Music. Larry Heard est considéré comme le créateur de la deep house avec son morceau Can You Feel It sorti sur Jack Trax en 1988[3]. Ce qualificatif de deep ("profond" en français) renvoie à la dimension plus introspective de ce style, proche du jazz et de la Soul[4], alors que la musique House classique est plus directement reliée aux racines disco et funk. Avec une tendance groove, les basses y sont souvent entrecoupées par la percussion de façon syncopée.

Depuis plusieurs années, particulièrement en Europe occidentale, de par son caractère et son tempo assez modéré (autour de 126 bpm[5]), la deep house est parfois associée et confondue avec des musiques d'ambiance de type lounge ou easy listening, destinées à constituer un fond sonore sophistiqué et plus ou moins dansant de soirées mondaines ou plus underground.

Comme c'est le cas de la plupart des autres styles de musique électronique de danse, les disques de deep house sont avant tout destinés à être mixés, d'où leur publication privilégiée en vinyle plutôt qu'en CD.

Artistes représentatifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Deep house », sur Ishkur's electronic music guide (consulté le 29 Mai 2014)
  2. Miguel Campbell
  3. (en) « Jazz-House », sur All music (consulté le 29 Mai 2014)
  4. (en) Simon Reynolds, Energy Flash: A Journey Through Rave Music and Dance Culture, Soft Skull Press,‎ 2012 (ISBN 9781593764777), At the same time, the traditional NYC enclave for gay dance culture — centred on Body and Soul — was self-stifled by its own reverence of the lost golden age of disco.
  5. (en) « DANCE MUSIC, MOVEMENT AND TEMPO PREFERENCES », sur IPEM-Dept. of Musicology, Ghent University, Belgium (consulté le 29 Mai 2014), Their averages (mean = 126.7) coincide with the main peak near preferred tempo, but their standard deviations (mean sd = 7.1) are much lower than those of the ‘general’ lists (mean sd = 17.0). These lists concentrate on house music, the mother of all contemporary electronic dance music.