Japanoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Japanoise

Origines stylistiques Musique bruitiste, avant-garde jazz, musique électronique, musique improvisée, rock psychédélique, musique industrielle, musique surréaliste
Origines culturelles Fin des années 1970,
Drapeau du Japon Japon
Popularité Faible à répandue
Scènes régionales Osaka, Tokyo

Japanoise (ジャパノイズ, Japanoizu?) est le qualificatif donné à la scène de la musique bruitiste japonaise, particulièrement prolifique et influente, spécialement dans les années 1980 et 1990[1],[2]. Il s'agit d'un mot-valise formé de « Japanese » et « noise » (en français : « japonais » et « bruit »), qui fonctionne aussi bien en anglais qu'en japonais (ジャパノイズ). Le terme est sujet à controverse car on considère quelquefois qu'il est péjoratif ou manque de sérieux. La scène japanoise a été définie par un sens de la liberté musicale presque absolu, et elle est par conséquent extrêmement diversifiée, depuis le noise rock furieux des Boredoms à la musique totalement déstructurée et le bruit chaotique de Merzbow et Incapacitants, bien que depuis quelques années le terme ait été principalement appliqué à des musiques très récentes. Le japanoise a eu une influence particulière sur les scènes de musique underground du monde entier, mais tout spécialement aux États-Unis, où il a engendré un courant dérivé parfois qualifié de harsh noise.

Nick Cain du magazine The Wire identifie les « premiers artistes japonais bruitistes comme Merzbow, Hijokaidan et Incapacitants » comme ayant majoritairement contribué au développement de la musique bruitiste au Japon dans les années 1990[3]. Certains musiciens bruitistes japonais sont gênés par le terme de japanoise[4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Novak, Japanoise: Music at the Edge of Circulation, Duke University Press. 2013
  2. (en) Nancy Kilpatrick, The Goth Bible: A Compendium for the Darkly Inclined, New York: St. Martin's Griffin, 2004, chapitre 5, "Music of the Macabre," p. 86.
  3. (en) Nick Cain, "Noise," The Wire Primers: A Guide to Modern Music, Rob Young, ed., London: Verso, 2009, p. 29.
  4. (ja) Toshiji Mikawa, "日本のノイズを語る", G-Modern, 1994. http://japanoise.net/j/incapa15.htm.

Lien externe[modifier | modifier le code]