Hi-NRG

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hi-NRG

Origines stylistiques Musique électronique, synthpop, pop, disco, space disco, glam rock
Origines culturelles Fin des années 1970 ; États-Unis et Royaume-Uni
Instruments typiques Boite à rythmes, claviers, synthétiseur, séquenceur
Popularité Modérément mondiale au début des années 1980
Scènes régionales New York, Préfecture de Tokyo, San Francisco, Mexico, Londres

Genres dérivés

Hard NRG, new beat, eurobeat, techno[1]

La Hi-NRG, abréviation de High Energy[2], est un genre de musique électronique créée en 1981 à San Francisco. Elle se popularise dans de nombreux clubs. À San Francisco, de nombreux disc-jockeys deviennent musiciens avec l'introduction des synthétiseurs. Beaucoup d'entre eux faisaient alors partie de la scène gay. Ils ont accéléré le tempo et donné vie à un nouveau son électronique, la Hi-NRG.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La musique disco à un tempo plus élevé peut être retracée au milieu des années 1970. Quelques premiers exemples incluent des chansons disco de Biddu (en) et Tina Charles en 1976[3],[4]. De 1979 à 1987, une musique disco à tempo élevé non-catégorisée se popularise dans les communautés LGBT dans des villes côtières comme New York et San Francisco. Patrick Cowley de San Francisco, et Bobby Orlando, compositeur et producteur new-yorkais, sont derrière le succès de la Hi-NRG. Le genre gagne en popularité modérée en Europe.

En 1982, le disco laisse la place à la Hi-NRG qui garde les mêmes principes linéaires et répétitifs avec des rythmiques plus rapides. C'est une musique énergique, avec des sons staccato, où la basse syncopée et très souvent appuyée par un clap sonore. Essentiellement composée de synthétiseurs et de boîtes à rythme, elle est programmée à l'aide de séquenceurs analogiques. Interprétée par des voix féminines comme So Many Men, So Little Time de Miquel Brown et Searchin' (I Gotta Find a Man) de Hazell Dean, la Hi-NRG est très souvent associée aux boîtes gays et à une image de travesti, Divine et Pete Burns. Ce genre entrera dans les meilleurs classements au Royaume-Uni avec le succès du label Record Shack avec un groupe comme Break Machine et Eartha Kitt. En outre, ce genre peut être considéré comme l'alter ego anglo-saxon de l'italo-disco. Dès 1984, la Hi-NRG est remplacée par une autre musique de club, la house et plus récemment la Nu-NRG.

Succès commercial[modifier | modifier le code]

En 1983 au Royaume-Uni, le magazine musical Record Mirror débute la publication hebdomadaire de classements musicaux Hi-NRG. La Hi-NRG se popularise massivement dans les classements pop au Royaume-Uni et aux États-Unis, comme le single Searchin' (I Gotta Find a Man) de Hazell Dean, et High Energy de Evelyn Thomas[5],[6]. Au milieu des années 1980, les producteurs de Hi-NRG des classements pop et dance incluent Ian Levine et le trio Stock Aitken Waterman, tous deux travaillant avec différents autres artistes. Stock Aitken Waterman dénombre deux singles Hi-NRG singles avec leurs titres You Spin Me Round (Like a Record) de Dead or Alive (UK #1 & US #11 en 1985) et Venus de Bananarama (US #1 & UK #8 in 1986)[7].

Le magazine musical américain Dance Music Report publie également des classements musicaux Hi-NRG, et des informations liées à l'industrie au milieu et à la fin des années 1980 alors que le genre atteint son pic de popularité[8]. Dès 1990, cependant, la house et l'eurodance surpassent la popularité de la Hi-NRG dans certains danceclubs. Malgré ça, la musique Hi-NRG reste produite et jouée dans de nombreuses formes, incluant de nombreuses versions remixées, et certaines chansons dont les chants sont réédités. Plus tard dans les années 1990, la Nu-NRG, un mélange de Hi-NRG et de trance, émerge[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jones, Alan and Kantonen, Jussi (1999) Saturday Night Forever: The Story of Disco. Chicago (Illinois), A Cappella Books. ISBN 1-55652-411-0.
  • (en) The San Francisco Dance Music Phenomenon 1978/1988 écrit par David Diebold ISBN 0-938889-03-6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Allmusic about Hi-NRG influence on techno music : techno expanded with the mechanical beats of Hi-NRG.
  2. (en) « Explore music…Genre: Hi-NRG », Allmusic (consulté le 20 juillet 2009).
  3. (en) r32846 sur Allmusic
  4. (en) r32845 sur Allmusic
  5. (en) Chartstats.com - Hazell Dean "Searchin'"
  6. (en) Chartstats.com - Evelyn Thomas "High Energy"
  7. (en) Allmusic.com - Stock Aitken Waterman
  8. (en) Discomusic.com - Forum post relating to Hi-NRG charts, december 1986
  9. (en) Electronic Music Styles - NU NRG TRANCE. 2-7-2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]