Hi-NRG

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Hi-NRG (abréviation de High Energy) est un style de musique électronique né en 1981 à San Francisco avec les titres de Patrick Cowley, New York avec les productions chantées par Bobby Orlando et Londres. Elle est alors populaire dans les clubs. À San Francisco de nombreux DJ devinrent musiciens avec l'introduction des synthétiseurs. Beaucoup d'entre eux faisaient alors partie de la scène gay. Ils ont accéléré le tempo et donné vie à un nouveau son électronique  : la Hi-NRG.

En 1982, le disco laisse la place à la Hi-NRG qui garde les mêmes principes linéaires et répétitifs avec des rythmiques plus rapides. C'est une musique énergique, avec des sons staccato, où la basse syncopée et très souvent appuyée par un « clap » sonore. Essentiellement composée de synthétiseurs et de boîtes à rythme, elle est programmée à l'aide de séquenceurs analogiques. Interprétée par des voix féminines comme So Many Men, So Little Time de Miquel Brown et Searchin' (I Gotta Find a Man) d'Hazell Dean, la Hi-NRG est très souvent associée aux boîtes gays et à une image de travesti, Divine et Pete Burns.

Ce genre entrera dans les meilleurs classements aux Royaume-Uni avec le succès du label Record Shack avec un groupe comme Break Machine et Eartha Kitt. En outre, ce genre peut être considéré comme l'alter ego anglo-saxon de l'italo disco.

Dès 1984 la Hi-NRG est remplacée par une autre musique de club, la house et plus récemment la Nu-NRG.

Origine[modifier | modifier le code]

Le nom "Hi-NRG" vient du tube disco d'Evelyn Thomas, « High Energy », produit par Ian Levine. Ce terme, utilisé par les DJ et les labels de musique, est né dans les clubs gais de San Francisco où le slogan était « party, sex, drugs & energy » (fête, sexe, drogues et énergie). Cette musique, dont l'inspiration créative provenait des effets de la drogue, donnait de l'énergie aux hommes pour danser toute la nuit.[réf. nécessaire] Patrick Cowley, par exemple, était gay et un grand consommateur de drogues.[réf. nécessaire]

Labels[modifier | modifier le code]

Artistes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jones, Alan and Kantonen, Jussi (1999) Saturday Night Forever: The Story of Disco. Chicago, Illinois: A Cappella Books. ISBN 1-55652-411-0.
  • The San Francisco Dance Music Phenomenon 1978/1988 écrit par David Diebold ISBN 0-938889-03-6

Liens[modifier | modifier le code]