Neurofunk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Neurofunk

Origines stylistiques Drum and bass, funk, techstep, house, jazz, techno, dark ambient
Origines culturelles Fin des années 1990 ; Angleterre, Écosse, Europe, États-Unis
Instruments typiques Boîte à rythmes, clavier, échantillonneur, séquenceur, synthétiseur, ordinateur
Popularité Faible
Voir aussi Artistes de drum and bass

La neurofunk (ou simplement neuro) est un sous-genre musical de la drum and bass ayant émergé entre 1997 et 1998 à Londres, en Angleterre. Il s'agit d'une forme de drum and bass beaucoup plus lourde et frappante inspirée de multiples genres incluant funk, techno, house, et jazz. Coté production, la neurofunk se caractérise par beaucoup de ré-échantillonnage audio et d'une batterie en plusieurs couche donnant à celle-ci une puissante énergie. Ce style est donc très technique à produire. Le terme est mentionné pour la première fois dans l'ouvrage Energy Flash: A Journey Through Rave Music and Dance Culture du critique musical Simon Reynolds[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Simon Reynolds, Energy Flash: A Journey Through Rave Music and Dance Culture. (Picador, (ISBN 0-330-35056-0)) (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Morceau neurofunk (Persona de Harlequin).