Classe Yorktown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Yorktown
Image illustrative de l'article Classe Yorktown
L'USS Yorktown
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur de 246,73 à 251 mètres
Maître-bau 25,36 m (flottaison) 32,22 m (pont d'envol)
Tirant d'eau 6,60 m
Déplacement 19 900 tonnes standard
Port en lourd de 25 500 à 29 500 tonnes
Propulsion 9 chaudières, 4 Groupes de turbines, 4 hélices
Puissance 120 000 ch
Vitesse 33 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 8 × 127 mm AA, 16 × 27 mm AA., 16 mitrailleuses
Aéronefs 100 aéronefs
Rayon d’action 12 500 miles à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage de 2 000 à 3 000 en temps de guerre
Histoire
Constructeurs Newport News S.B.
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire Congrès des États-Unis
Date début commande 1933
Période de
construction
1934 - 1939
Période de service 1937 - 1947
Navires construits 4
Navires prévus 4
Navires perdus 3
Navires démolis 1
Précédent Classe Ranger Classe Essex Suivant

La classe Yorktown, est une classe de porte-avions de l'US Navy construit à partir des années 1934.

Cette classe est constituée de quatre bâtiments de 20 000 t, hormis l’USS Wasp (CV-7) qui ne faisait que 14 500 t. Cette classe fut l'ossature de l'US Navy contre la marine impériale japonaise au début la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

L’USS Ranger (CV-4) à peine mis en chantier, l’US Navy s'aperçut que son tonnage de 14 500 t était insuffisant et décida le lancement d'une nouvelle classe de porte-avions de 20 000 t. À l'origine trois porte-avions étaient prévus : USS Yorktown, USS Enterprise et l'USS Wasp.

Le traité de Washington de 1922, attribuant à l'US Navy (avant la guerre) un quota de 135 000 t de porte-avions, le troisième porte-avions ne pouvait entrer dans les 14 500 t restantes (quota atteint avant la construction du 3e exemplaire 120 500 t). L'US Navy décida de construire l'USS Wasp dans les 14 500 restant. De ce fait le Wasp peut être considéré comme formant une classe à lui seul.

L'USS Hornet ne fut autorisé qu'en 1938, sans tenir compte du traité, le Japon l'ayant dénoncé en 1936.

USS Wasp CV-7[modifier | modifier le code]

L'USS Wasp

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Afin de respecter les limitations du traité de Washington, L'US Navy décida de construire une version réduite de la classe Yorktown. De ce fait, hormis la longueur et le poids les deux classes sont identiques.

  • Lancement : 1er avril 1936
  • Longueur : 225,90 m
  • Largeur : du pont 33,20 m
  • Vitesse : 29,5 nœuds
  • Autonomie : 12 000 miles à 15 nœuds
  • Équipage : 2 167 (en temps de guerre)
  • Aviation : 76

Liste des navires de cette classe[modifier | modifier le code]

classe Yorktown
nom mise sur cale lancement mise en service retrait du service statut
USS Yorktown (CV-5) mai 1934 4 avril 1936 30 septembre 1937 7 juin 1942 Endommagé par les avions du Hiryū, puis torpillé et coulé par un sous-marin japonais
USS Enterprise (CV-6) juillet 1934 octobre 1936 3 octobre 1936 17 février 1947
USS Hornet (CV-8) 25 septembre 1939 14 décembre 1940 20 octobre 1941 26 octobre 1942 Endommagé par des avions japonais, puis torpillé et coulé par des destroyers japonais
USS Wasp (CV-7) 1er avril 1936 4 avril 1938 25 avril 1940 15 septembre 1943 Torpillé et coulé par un sous-marin japonais

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Gino Galuppini, Le Guide des porte-avions, Éd. F. Nathan (ISBN 2-09-284 828-7[à vérifier : isbn invalide])