Classe Aoba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aoba.
Classe Aoba
Image illustrative de l'article Classe Aoba
Schéma classe Aoba
Caractéristiques techniques
Type croiseur lourd
Longueur 185,87 m
Maître-bau 18,83 m
Tirant d’eau 5,7 m
Déplacement 7 100 tonnes
Port en lourd 8 900 tonnes
Propulsion 4 turbines à vapeur (12 chaudières)
Puissance 102 000 cv
Vitesse 34,5 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 75 mm
pont = 35 mm
magasin = 35-75 mm
tourelle = 25 mm
barbette = 57 mm
Armement initial :
(3X2) x 203 mm
(4X1) x 120 mm (DCA)
(2X2) mitrailleuses x 13,2 mm (DCA)
(6x2)tubes lance-torpilles de 610 mm
final :
(3X2) x 203 mm
(4X1) x 120 mm (DCA)
42 x 25 mm (DCA)
(2X2) mitrailleuses x 13,2 mm (DCA)
(2X4) tubes lance-torpilles de (610 mm)
Aéronefs 1 puis 2 hydravions, 1 catapulte, 1 grue
Rayon d’action 7 000 miles à 14 nœuds
puis 8 223 miles à 14 nœuds
(400 tonnes de charbon et 1 400 à 1 800 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 643-657 hommes
Histoire
Constructeurs Arsenal navals de Nagasaki et Kōbe Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1924-1927
Période de service 1927-1945
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 2
Précédent classe Furutaka Classe Myōkō Suivant

La classe Aoba fut la seconde classe de croiseurs lourds de la marine impériale japonaise construite conjointement aux Arsenaux navals de Nagasaki et Kōbe.
Les deux unités pour cette classe servirent durant la guerre du Pacifique et y furent détruits.
Le premier porte le nom du Mont Aoba, volcan proche de Maizuru, Kyoto, et le second porte le nom du Mont Kinugasa proche de Yokosuka.

Conception[modifier | modifier le code]

Les croiseurs Aoba et Kinugasa avaient été planifiés comme troisième et quatrième unité de la classe Furutaka. Des problèmes de conception des deux premières unités ont entraîné des modifications en y incluant des tourelles doubles pour l'artillerie et une catapulte. Cela donna un surcoût de poids mais aussi quelques problèmes de stabilité.
Ils ont été dotées dès l'origine de la torpille Type 93 Long Lance développée après la réussite navale japonaise à la bataille de Port-Arthur durant la guerre russo-japonaise de 1904-1905.
Lors d'une refonte en 1938, 4 tubes lance-torpilles furent supprimées au bénéfice du renforcement en canons antiaériens de 25 mm Type 96 automatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Aoba Mitsubishi Heavy Industries


Nagasaki
Drapeau du Japon Japon

coulé le
détruit le
Nh97727.jpg
Kinugasa Kawasaki Heavy Industries
Kōbe
Drapeau du Japon Japon
coulé le
détruit le
Japanese cruiser Kinugasa.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • M.J. Whitley (Brockhampton Press) : Cruisers Of World War Two (1995) (ISBN 1-86019-874-0)
  • Eric LaCroix - Linton Wells II (Naval Institute Press) : Japanese Cruisers Of The Pacific War (1997) (ISBN 0-87021-311-3)

Sources[modifier | modifier le code]