Classe Lexington (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Lexington.
Classe Lexington
Image illustrative de l'article Classe Lexington (croiseur)
Vue d'artiste de 1922
Caractéristiques techniques
Type Croiseur de bataille
Longueur 266,4 mètres
Maître-bau 32,1 mètres
Tirant d'eau 9,4 mètres
Déplacement 44 200 tonnes
Port en lourd 45 354 tonnes
Propulsion 16 chaudières
4 arbres
Transmission turbo-électrique
Puissance 180 000 ch
Vitesse 33 nœuds (61 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 08 canons de 16 pouces (en)
14 canons de 6 pouces (en)
08 canons AA de 3 pouces (en)
08 TLT de 21 pouces (533 mm)
Rayon d’action 10 000 milles marins (18 500 km) à 10 nœuds (19 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 1297 hommes
Histoire
Constructeurs Fore River Shipyard
Newport News Shipbuilding
New York Shipbuilding
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Date début commande 1911
Navires construits 2, finis en porte-avions
Navires prévus 6
Navires annulés 4
Classe Alaska Suivant

La classe Lexington est une classe de six croiseurs de bataille commandés par l'United States Navy durant la Première Guerre mondiale. Leur construction est annulée à la fin du conflit, et deux d'entre eux, les USS Lexington et Saratoga seront terminés en porte-avions.

Conception[modifier | modifier le code]

Demandés par la Navy en 1911 en réaction à la construction par l'Empire du Japon de la classe Kongō, leur conception vient d'une série d'études menées par le Naval War College, qui avait étudié la question depuis de nombreuses années et su prévoir la construction du premier croiseur de bataille, le HMS Invincible. Ces études avaient débouché sur une proposition de conception en 1909 qui sera refusée par le conseil de l'amirauté.

La construction de la classe Lexington est incluse dans le Naval Act of 1916 (en). Tout comme les cuirassés de classe South Dakota, inclus eux aussi dans cet acte, la construction des navires de la classe est continuellement reportée en faveur de navires d'escorte et de navires de lutte anti-sous-marine. Pendant ces délais, la conception est revue plusieurs fois; à l'origine conçus pour emporter dix canons de 14 pouces et dix-huit de 5 pouces à une vitesse de 35 nœuds (65 km/h), ils sont finalement construits pour emporter huit canons de 16 pouces (en)et quatorze de 6 pouces (en) à une vitesse de 33,25 nœuds (62 km/h), améliorant la puissance de feu et le blindage au détriment de la vitesse.

Alors que quatre des navires sont annulés et démolis pendant leur chantier en 1922 afin de respecter le traité naval de Washington, deux d'entre eux, le Lexington et le Saratoga sont convertis en porte-avions. Ils prendront part à la Seconde Guerre mondiale, le Lexington étant coulé durant la bataille de la mer de Corail et le Saratoga survivant à la guerre du Pacifique malgré deux torpillages. Il est finalement coulé comme navire cible durant l'opération Crossroads.

Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier[1] Destin
Lexington
Chantier naval Fore River de Quincy coulé le durant la bataille de la mer de Corail
Constellation
annulé en 22,7 % Chantier naval Northrop Grumman de Newport News démoli
Saratoga
New York Shipbuilding Corporation, Camden coulé le durant l'opération Crossroads
Ranger
annulé le 4 % Chantier naval Northrop Grumman de Newport News revendu pour démolition le
Constitution
annulé en 13,4 % Philadelphia Naval Shipyard démoli
United States
annulé le 12,1 % revendu pour démolition le

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]