Appellation d'origine protégée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo européen de l'AOP obligatoire au 1er mai 2009[1].

L'appellation d'origine protégée (AOP) est la dénomination en langue française d'un signe d'identification européen. Créé en 1992, ce label protège « la dénomination d'un produit dont la production, la transformation et l'élaboration doivent avoir lieu dans une aire géographique déterminée avec un savoir-faire reconnu et constaté »[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques des produits ainsi protégés sont essentiellement liées au terroir. Le logo AOP européen, rendu obligatoire, assure cette identification. Le règlement européen no 510/2006 du 20 mars 2006 vise en priorité à établir un régime communautaire de protection garantissant des conditions de concurrence égales entre les producteurs de produits portant ces mentions. Cette réglementation européenne devrait garantir la réputation des produits régionaux, adapter les protections nationales existantes pour les rendre conformes aux exigences de l'Organisation mondiale du commerce et informer les consommateurs que les produits portant le logo d'appellation d'origine protégée respectent les conditions de production et d'origine spécifiées par cette appellation. Cette règlementation concerne certains produits agricoles et denrées alimentaires pour lesquels il existe un lien entre les caractéristiques du produit ou de la denrée et son origine géographique : ce peut être des vins, des fromages, des jambons, des saucissons, des olives, des bières, des fruits, des légumes et même des pains régionaux.

Les aliments tels que le gorgonzola, le parmigiano-reggiano, le fromage asiago, le camembert de Normandie et le champagne peuvent être labellisés en tant que tels s'ils proviennent uniquement de la région désignée. Pour être désigné comme roquefort, par exemple, le fromage doit être fait à partir de laits crus provenant d'une certaine race de brebis (Lacaune) et affiné dans une des caves du bourg de Roquefort-sur-Soulzon dans le département français de l'Aveyron, où il sera ensemencé avec les spores de moisissures (Penicillium roqueforti) préparées à partir de souches traditionnelles endémiques de ces mêmes caves.

Ce système visant à « fédérer » est similaire aux anciennes appellations de divers pays européens (liste non exhaustive) :

En Suisse on utilise également la terminologie française AOC [3].

Le précédent de la feta grecque[modifier | modifier le code]

La feta est aujourd'hui protégée par une appellation d'origine protégée, ce qui pendant longtemps n'avait pas été le cas. Dans l'Union européenne, 90 % de la feta était produite hors de Grèce, particulièrement en France, en Allemagne et au Danemark, ces pays considérant que le terme « feta » était une appellation générique.

En octobre 2005, la Cour européenne de justice reconnaissant que seule la feta produite en Grèce a droit à cette dénomination, confirme la décision de la Commission européenne en estimant que ce fromage est « le fruit de la tradition ancestrale du pâturage extensif et de la transhumance » et que « la flore spécifique » de « certaines régions de Grèce » lui confère « une saveur et un arôme particulier ».

Les industriels laitiers des pays utilisant le terme « feta » ont eu jusqu'à octobre 2007 pour éliminer totalement le mot « feta » de leur production. Parmi eux, le groupe laitier français Lactalis producteur de « feta » sous la marque « Salakis ».

Harmonisation européenne[modifier | modifier le code]

La Commission européenne ayant souhaité harmoniser les « signes officiels de qualité », on ne peut plus créer de label régional. Ils sont actuellement au nombre de six. Ainsi les IGP (Indication géographique protégée) correspondent à l'échelle européenne aux labels régionaux. Parallèlement, les AOC ont pour équivalent européen les AOP (appellation d'origine protégée). Depuis 2002, un label ou une AOC ne peut exister sans être automatiquement inscrit respectivement en IGP ou en AOP. Suite à la réforme de l'Organisation Commune de Marché de 2009, les Vins AOC passeront en AOP ainsi que la plupart des AOVQS, ce qui entrainera la disparition de ces appellations. Les dénominations Vin de Pays et Vin de Table passeront en dénomination IGP ou en Vin sans IG (sans Indication Géographique), comme les AOC et AOVQS, d'ici fin décembre 2011[4].

Protection et mise en application[modifier | modifier le code]

Seuls les produits qui remplissent les divers critères géographiques et qualitatifs peuvent utiliser le label.

Objectifs de la protection[modifier | modifier le code]

Le premier objectif est de mettre en avant et protéger la typicité du terroir que l'on retrouve dans le produit protégé : l'origine géographique des ingrédients entrant dans sa composition, ou le mode de production. Le deuxième objectif est de permettre le contrôle : respect des origines des ingrédients et respect des modes opératoires. Enfin, le troisième objectif est de protéger le produit et son appellation des imitations évitant ainsi une concurrence déloyale.

Régime général[modifier | modifier le code]

Relations avec la loi des marques commerciales[modifier | modifier le code]

Régimes spéciaux[modifier | modifier le code]

Boissons aromatisées[modifier | modifier le code]

Fromages, beurres et crèmes[modifier | modifier le code]

Picodon AOP de Crest.

Plus de 171 fromages, beurres et crèmes européens bénéficient de ce label de qualité, dont 46 français. Ces produits sont conçus dans une aire géographique délimitée, selon un savoir-faire spécifique et ancestral spécifique à chaque pays.

  • Les DOP italiennes sont :
  • Les 20 ΠΟΠ grecques sont :
  • Les DOP portugaises sont :
  • La seule SAN suédoise est :
  • Les g.U autrichiennes sont :
  • Les g.U allemandes sont :
  • Les CHOP tchèques sont :

Traduction dans les langues officielles de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

S'agissant d'une réglementation commune aux États de l'Union européenne, la mention « appellation d’origine protégée » a fait l'objet d'une traduction dans les 23 langues officielles de l'Union, ainsi que le sigle correspondant que le consommateur européen est susceptible de rencontrer sur les emballages des produits[5].

Langue Mention Sigle
BG защитено наименование за произход ЗНП
ES denominación de origen protegida DOP
CS chráněné označení původu CHOP
DA beskyttet oprindelsesbetegnelse BOB
DE geschützte Ursprungsbezeichnung g.U.
ET kaitstud päritolunimetus KPN
EL προστατευόμενη oνομασία προέλευσης ΠΟΠ
EN protected designation of origin PDO
FR appellation d’origine protégée AOP
GA
IT denominazione d’origine protetta DOP
LV aizsargāts cilmes vietas nosaukums ACVN
LT saugoma kilmės vietos nuoroda SKVN
HU oltalom alatt álló eredetmegjelölés OEM
MT denominazzjoni protetta ta’ oriġini DPO
NL beschermde oorsprongsbenaming BOB
PL chroniona nazwa pochodzenia CHNP
PT denominação de origem protegida DOP
RO Denumirea de origine protejată DOP
SK chránené označenie pôvodu CHOP
SL zaščitena označba porekla ZOP
FI suojattu alkuperänimitys SAN
SV skyddad ursprungsbeteckning SUB

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ancien logo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]