Saint-Pierre-Toirac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Pierre-Toirac
Saint-Pierre-Toirac
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Figeac
Canton Causse et Vallées
Intercommunalité Communauté de communes du Grand-Figeac - Haut-Ségala - Balaguier d'Olt
Maire
Mandat
Fernand Tapie
2014-2020
Code postal 46160
Code commune 46289
Démographie
Population
municipale
149 hab. (2016 en augmentation de 1,36 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 42″ nord, 1° 57′ 17″ est
Altitude Min. 153 m
Max. 375 m
Superficie 5,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Saint-Pierre-Toirac

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Saint-Pierre-Toirac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-Toirac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-Toirac
Liens
Site web http://www.st-pierre-toirac.fr/

Saint-Pierre-Toirac est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du Quercy située sur l'ancienne route nationale 662 entre Larroque-Toirac et Frontenac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de l'Aveyron.

Communes limitrophes de Saint-Pierre-Toirac[1]
Béduer Faycelles
Carayac Saint-Pierre-Toirac[1] Frontenac
Larroque-Toirac Balaguier-d'Olt
(Aveyron)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Saint-Pierre-Toirac, en occitan Sent Peire Toirac, est basé sur l'hagiotoponyme chrétien qui fait référence à l'apôtre Pierre ou à un autre Saint Pierre. Toirac a pour origine un anthroponyme : Turturius. La terminaison -ac est issue du suffixe gaulois -acon (lui-même du celtique commun *-āko-), souvent latinisé en -acum dans les textes. Toirac désignait donc le domaine de Turturius[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre-Toirac est le lieu d'un ancien prieuré bénédictin de la vallée du Lot. On ne connaît pas très bien l'origine de ce prieuré. Il aurait été donné par l'évêque de Rodez à l'abbaye Saint-Sauveur de Figeac en 889[3]. Il apparaît comme dépendance de Saint-Sauveur dans une bulle de 1146.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 2020 Fernand Tapie    
mars 2008 2014 Anne-Marie Brehault    
mars 2001 2008 Philippe Uguen    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 149 habitants[Note 1], en augmentation de 1,36 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
429500504454398428418392408
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
388397394360340353358348315
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
287307295221228221184194188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
170171160155145121138141143
2013 2016 - - - - - - -
142149-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapiteaux de l'église Saint-Pierre

L'église Saint-Pierre date du XIIe siècle[8],[9],[10]. C'est pendant la guerre de Cent Ans que l'église va prendre un aspect militaire avec l'élévation d'une tour au-dessus de l'absidiole nord. Le 17 juin 1513, le prieur, Bertrand de Ruppe, et les consuls de la ville donnent le marché de surélévation des murs sur tout le pourtour de l'édifice, de construction de créneaux et de couverture de l'ensemble à deux charpentiers de Figeac. La nef est rallongée en 1827[3]. L'église Saint-Pierre contient des chapiteaux ornés. L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1903[11].

  • Dolmen des Cazelles Longues.
  • Dolmen de Pierre Grosse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 123.
  3. a et b Lot - L'art et la nature de ses 340 communes, Michel de la Torre, Nathan, 1985
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. Jean-Claude Fau - L'église de Saint-Pierre-Toirac - p. 467-479, dans Congrès archéologique de France. 147e session. Quercy. 1989 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1993
  9. Marguerite Vidal, Jean Maury, Jean Porcher - Quercy roman - p. 29 - Éditions Zodiaque (collection "la nuit des temps no 10) - La Pierre-qui-Vire - 3e édition - 1979 (ISBN 978-2-7369-0143-1)
  10. Patrimoine archéologique du Lot : Saint-Pierre-Toirac, à la redécouverte d'une église romane
  11. « Église Saint-Pierre », notice no PA00095250, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]