Labastide-du-Haut-Mont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labastide.
Labastide-du-Haut-Mont
La mairie de Labastide-du-Haut-Mont.
La mairie de Labastide-du-Haut-Mont.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Lacapelle-Marival
Intercommunalité Communauté de communes du Grand-Figeac - Haut-Ségala - Balaguier d'Olt
Maire
Mandat
Dominique Canal
2014-2020
Code postal 46210
Code commune 46135
Démographie
Population
municipale
48 hab. (2015 en augmentation de 6,67 % par rapport à 2010)
Densité 4,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 08″ nord, 2° 07′ 18″ est
Altitude Min. 577 m
Max. 777 m
Superficie 9,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Labastide-du-Haut-Mont

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Labastide-du-Haut-Mont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Labastide-du-Haut-Mont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Labastide-du-Haut-Mont

Labastide-du-Haut-Mont est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve sur le méridien de Paris (arc Dunkerque-Paris-Barcelone parcouru par Delambre et Méchain de 1792 à 1799 pour l'établissement du système métrique). Une borne d'une certaine importance située derrière les installations de TDF évoque le passage du méridien.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département du Cantal.

Communes limitrophes de Labastide-du-Haut-Mont[1]
Sénaillac-Latronquière Sousceyrac-en-Quercy Saint-Saury
(Cantal)
Latronquière Labastide-du-Haut-Mont[1] Parlan
(Cantal)
Lauresses Saint-Hilaire Bessonies

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Labastide-du-Haut-Mont est issu de l'occitan bastida et désigne un village fortifié, doté de franchises en 1267[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le territoire de Labastide-du-Haut-Mont abritait un important maquis de Résistance. C'était une zone importante de parachutages clandestins, tant en armes qu'en hommes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Géraud Mariel    
1792 1793 Henri Guiraudie    
1793 1797 Géraud Laubies    
1798 1815 Pierre Bro    
1815 1831 Joseph Boisset    
1832 1834 François Mariel    
1835 1838 Etienne Gazal    
1838 1848 Dominique Maziol    
1848 1851 Firmin Mariel    
1852 1861 Baptiste Bex    
1861 1870 Antoine Gazal    
1870 1871 Firmin Mariel    
1871 1873 Lourdes    
1874 1878 Antoine Gazal    
1879 1884 Firmin Mariel    
1884 1888 Antoine Gazal    
1888 1902 Mariel    
2001   Louis Gardes    
2008 en cours Dominique Canal    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 48 habitants[Note 1], en augmentation de 6,67 % par rapport à 2010 (Lot : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
236 170 176 234 244 242 243 230 254
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
239 247 219 231 246 232 222 227 203
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
169 164 163 172 148 139 145 118 121
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
99 109 89 91 70 62 44 47 48
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (43,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (31 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (59,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 59,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 7,7 %, 15 à 29 ans = 3,8 %, 30 à 44 ans = 19,2 %, 45 à 59 ans = 34,6 %, plus de 60 ans = 34,6 %) ;
  • 40,9 % de femmes (0 à 14 ans = 0%, 15 à 29 ans = 0 %, 30 à 44 ans = 0 %, 45 à 59 ans = 44,4 %, plus de 60 ans = 55,6 %).
Pyramide des âges à Labastide-du-Haut-Mont en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
5,6 
15,4 
75 à 89 ans
22,2 
19,2 
60 à 74 ans
27,8 
34,6 
45 à 59 ans
44,4 
19,2 
30 à 44 ans
0,0 
3,8 
15 à 29 ans
0,0 
7,7 
0 à 14 ans
0,0 
Pyramide des âges du département du Lot en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,8 
10,0 
75 à 89 ans
13,5 
17,7 
60 à 74 ans
18,2 
22,5 
45 à 59 ans
21,5 
18,6 
30 à 44 ans
18,1 
14,3 
15 à 29 ans
12,6 
16,2 
0 à 14 ans
14,3 

Au début du XXe siècle, Labastide-du-Haut-Mont comptait 164 habitants[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Dans l'église on trouve classés en tant qu'objets au titre des monument historique :

  • Deux chapiteaux[11].
  • Statue art populaire : Vierge à l'Enfant [12].

Table d'orientation : altitude 778 m.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Gaston Monnerville (1897-1991), président du Sénat et maire de Saint-Céré inaugura, en 1959 le premier relais-émetteur de télévision d'Aurillac érigé à Labastide-du-Haut-Mont.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 113.
  3. « Les maires de Labastide-du-Haut-Mont », sur Site francegenweb, (consulté le 22 février 2017).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Labastide-du-Haut-Mont en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 février 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population du Lot en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 février 2011)
  10. Le Lot chapitre Centres d'excursion p.248 - Armand Viré - Réédition de l'ouvrage de 1907 - (ISBN 2-7455-0049-X)
  11. « Chapiteaux (2) », notice no PM46000172, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « statue art populaire : Vierge à l'Enfant », notice no PM46000173, base Palissy, ministère français de la Culture

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :