Lissac-et-Mouret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lissac et Mouret.

Lissac-et-Mouret
Lissac-et-Mouret
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Figeac-1
Intercommunalité Communauté de communes du Grand-Figeac - Haut-Ségala - Balaguier d'Olt
Maire
Mandat
Lionel Adam
2014-2020
Code postal 46100
Code commune 46175
Démographie
Population
municipale
919 hab. (2016 en diminution de 2,23 % par rapport à 2011)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 37′ 38″ nord, 1° 59′ 19″ est
Altitude Min. 182 m
Max. 366 m
Superficie 15,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Lissac-et-Mouret

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Lissac-et-Mouret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lissac-et-Mouret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lissac-et-Mouret

Lissac-et-Mouret est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Figeac située dans le Quercy.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lissac-et-Mouret[1]
Fons Camburat
Cambes Lissac-et-Mouret[1] Figeac
Camboulit

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Elle est constituée d'une multitude de petits lieux-dits tels que Claviès, Mouret, Sansses, Pélégri, Pechmeja, Langlade, le Fraysse, Péret et plusieurs autres encore.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le ruisseau du Drauzou.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Lissac-et-Mouret a pour origine la réunion des sections de Lissac et de Mouret en 1834. Lissac, d'origine gallo-romaine, est basé sur un anthroponyme : Lisius ou lissius. La terminaison -ac est issue du suffixe gaulois -acon (lui-même du celtique commun *-āko-), souvent latinisé en -acum dans les textes. Mouret est un diminutif de l'occitan morre issu du bas-latin murru, avec le sens de museau, rocher en forme de museau puis hauteur. Un diminutif morret est aussi un surnom attribué à un homme qui a de grosses lèvres[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette petite commune était autrefois divisée en deux, Lissac sur les rives du Drauzou et Mouret sur le plateau, à la limite du causse.

Lissac, pour sa part, a abrité un couvent féminin de l'ordre de Cîteaux dont il reste aujourd'hui quelques vestiges, notamment l'église Sainte-Geneviève, et Mouret a vu naître un superbe château au XIXe s.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1794 Jean-pierre Caurel    
1794 1797 Jean Caurel    
1797 1800 Jean-louis Rouzet    
1800 1804 Pierre Paucou    
1804 1813 Pierre Delprat    
1813 1826 Jean-louis Froment    
1826 1830 Jean-antoine Rochy    
1830 1840 Pierre Delprat    
1840 1848 Adolphe Vernhol    
1848 1848 Pierre Delprat    
1848 1849 Hyppolite Faral De Baillot    
1849 1852 Pierre Delbos    
1852 1858 Pierre Delprat    
1858 1860 Pierre Manitou    
1860 1870 Alphonse Vernhol    
1870 1874 Joseph Delpuech    
1874 1875 Alphonse Vernhol    
1875 1876 Louis Vernhol    
1876 1896 Louis Lompuech    
1896 1920 Louis Merle    
1920 1925 Germain Labarthe    
1925 1935 Louis Lacoste    
1935 1941 Arthur Labarthe    
1941 1943 Henri Moussie    
1943 1964 Arthur Revel    
1964 1965 Jean Caussanel    
1965 1973 Jules Lacroix    
1973 1974 Fernand Gauthie    
1974 1983 Claude Wauthier    
1983 2001 Georges Austry    
2001 2008 Suzy Guillot    
2008 2014 Maryse Cantaloube    
2014 En cours Lionel Adam    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 919 habitants[Note 1], en diminution de 2,23 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2421 1691 1671 2821 2611 3371 3401 3201 217
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2471 2211 1531 0781 0331 0491 0589981 001
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
964860747611632636593515431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
486480557681751786882928925
2016 - - - - - - - -
919--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Il existe un tout petit centre du village constitué d'une mairie et d'une poste. Les associations au sein du village sont nombreuses.

Sa fête votive est célébrée chaque année le 1er week-end d'Octobre.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 115.
  3. « Les maires de Lissac-et-Mouret », sur Site francegenweb, (consulté le 22 octobre 2017).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :