Sauliac-sur-Célé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sauliac-sur-Célé
Sauliac-sur-Célé
Sauliac-sur-Célé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Causse et Vallées
Intercommunalité Communauté de communes du Grand-Figeac - Haut-Ségala - Balaguier d'Olt
Maire
Mandat
Daniel Bancel
2014-2020
Code postal 46330
Code commune 46299
Démographie
Population
municipale
122 hab. (2016 en augmentation de 7,02 % par rapport à 2011)
Densité 4,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 05″ nord, 1° 43′ 22″ est
Altitude Min. 130 m
Max. 379 m
Superficie 25,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sauliac-sur-Célé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sauliac-sur-Célé

Sauliac-sur-Célé est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sauliac-sur-Célé[1]
Orniac Blars
Cabrerets Sauliac-sur-Célé[1] Marcilhac-sur-Célé
Tour-de-Faure Saint-Martin-Labouval Larnagol

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Un chemin en corniche domine le site et donne une belle vue d'ensemble sur la vallée du Célé. C'est le chemin du Vieux Sauliac.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Sauliac-sur-Célé est composé de Sauliac qui est basé sur l'anthroponyme latin ou roman Sabilius ou de Sabellius. La terminaison -ac est issue du suffixe gaulois -acon (lui-même du celtique commun *-āko-), souvent latinisé en -acum dans les textes[2]. Sauliac est suivi par Célé qui est le nom de la rivière qui traverse la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village ancien (le Vieux Sauliac) est accroché à la falaise, percée ici de grottes fortifiées qui servirent de refuge pendant les guerres. On y grimpait par des échelles, les malades et les animaux étaient hissés à l'aide de cordes dans de grands paniers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   René Magne    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 122 habitants[Note 1], en augmentation de 7,02 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300467481515607619641663686
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
665695703667595564531503464
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
420397391319268233239188153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
144125801068592107109118
2016 - - - - - - - -
122--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Le pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Sur la via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, par la variante de la vallée du Célé, on vient de Marcilhac-sur-Célé ; la prochaine commune sur le même itinéraire est Cabrerets.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Cuzals, musée du Lot.

L' écomusée de Cuzals est situé dans la vallée du Célé. C'est un musée de plein air, ouvert en 1985. Sur 20 hectares un parcours, avec une vingtaine d'arrêts thématiques, présentent : les métiers d'antan, les maisons de chaumes, la vie à la ferme[7]. La reconstitution de fermes (l’une sur le modèle des habitats de l’Ancien Régime, et l’autre correspondant à la fin du XIXe siècle) permet de découvrir l'architecture quercynoise. Les 8000 objets présentés dans des vitrines, les espaces d'expositions (machinisme agricole) informent sur les condions de l'activité humaine. Le site est géré par le Conseil général du Lot depuis 2005.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 115 (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Ecomusée Départemental de Cuzals », sur tourisme-lot.com

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :