Reyrevignes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec le hameau du même nom à Lachapelle-Auzac dans le département du Lot.

Reyrevignes
Reyrevignes
Dolmen de champ-de-Cluzel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Lacapelle-Marival
Intercommunalité Communauté de communes du Grand-Figeac - Haut-Ségala - Balaguier d'Olt
Maire
Mandat
Jean Trémoulet
2014-2020
Code postal 46320
Code commune 46237
Démographie
Population
municipale
377 hab. (2016 en augmentation de 30 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 20″ nord, 1° 54′ 56″ est
Altitude Min. 282 m
Max. 388 m
Superficie 12,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Reyrevignes

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Reyrevignes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Reyrevignes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Reyrevignes

Reyrevignes est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie. Village à la frontière entre le Quercy et le Limargue, Reyrevignes est un concentré d'histoire comme tous les villages des causses entre ses dolmens, lavoirs, murs en pierre sèche, Cazelle...

L'une de ses spécificités est la zone humide du marais de Puy Blanc aux abords de Cambes, riche en faune et flore.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Reyrevignes[1]
Assier Issepts
Livernon Reyrevignes[1] Fons
Corn Cambes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Verivinhas en 1326, de l'occitan veiras vinhas (« vieilles vignes »), latinisé en Veteres Vinee à la fin du XIVe siècle.[réf. nécessaire]

Le nom Reyrevignes est formé de l'adjectif occitan rèire venant du latin retro qui a donné en français rétro : référence au passé et d'un nom de plante : la vigne. Le tout, selon Gaston Bazalgues, fait référence à une vigne ancienne au sens noble du terme[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1800 1805 François Beulaguet    
1805 1812 François Laurent    
1813 1818 François Beulaguet    
1818 1830 François Marie Arsène Darses    
1830 1831 François Beulaguet    
1832 1848 André Pinquie    
1848 1865 François Marie Arsène Darses    
1865 1882 André Pinquie    
1882 1902 Calixte Myr    
2001 2014 Gabriel Holie    
2014 En cours Jean Tremoulet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 377 habitants[Note 1], en augmentation de 30 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
549588672739765741687703716
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
673685643577530549540543540
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
516517521429365428373334299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
376338286285265274279296364
2016 - - - - - - - -
377--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]


Vie locale[modifier | modifier le code]

Reyrevignes compte de nombreuses associations :

  • Comité des fêtes
  • Club de pétanque
  • Club du troisième âge
  • Quercy foot
  • Marcher et courir contre le cancer

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Laurent

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 115 (lire en ligne)
  3. « Les maires de Reyrevignes », sur Site francegenweb, (consulté le 18 juillet 2018).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :