Corn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes, voir Corne et Corné.

Corn
Corn
Le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Figeac-1
Intercommunalité Communauté de communes Grand-Figeac
Maire
Mandat
Dominique Legresy
2014-2020
Code postal 46100
Code commune 46075
Démographie
Population
municipale
207 hab. (2015 en augmentation de 4,55 % par rapport à 2010)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 32″ nord, 1° 54′ 00″ est
Altitude 159 m
Min. 163 m
Max. 424 m
Superficie 15,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Corn

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Corn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Corn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Corn

Corn est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du Quercy située dans l'aire urbaine de Figeac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Corn[1]
Livernon Reyrevignes Cambes
Grèzes Corn[1] Boussac
Espagnac-Sainte-Eulalie Béduer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Corn remonte à une racine pré-celtique qui décrit un escarpement, une hauteur défensive et se prononce localement "kor"[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1798   François Hug    
1813   Etienne Labanhie    
1824   François Destips    
1827   François Hug    
1833   Labanhie    
1839   Louis Bayou    
1853   Descomps    
1865   Navarre    
1892   Labanhie    
1919   Justin Marnhes    
1933   Gabriel Bayou    
1959   Ernest Savignac    
1965   Jacques Latremoliere    
1977   Elie Valette    
2001   Michel Bories    
2008 2014 Serge Valette    
2014 en cours Dominique Legresy    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 207 habitants[Note 1], en augmentation de 4,55 % par rapport à 2010 (Lot : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
672577548738776810785791757
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
709696559573600568525488450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
430420408339308265264208215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
201210169157163157193198196
2015 - - - - - - - -
207--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Menhirs du Suquet : dans le hameau du Suquet, mention de deux menhirs dont l'un taillé en forme de poutre (2,70 mètres de haut) mais douteux et d'un second plus petit.
  • Dolmen du Pech d'Arsou.
  • Dolmen de Peyrelongue.
  • Château de Goudou[8], château de Roquefort[9] et manoir de Mandens[10].

Quelques maisons du village :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, « Les noms des communes du Parc », Les cahiers scientifiques du Parc naturel régional des Causses du Quercy, vol. 1,‎ , p. 114 (lire en ligne)
  3. « Les maires de Corn », sur francegenweb.org, (consulté le 16 octobre 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Château de Goudou - Corn », sur chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 27 août 2017)
  9. « Château de Roquefort - Corn », sur chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 27 août 2017)
  10. « Manoir de Mandens - Corn », sur chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 27 août 2017)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :