Roi (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ROI.
Drapeau de la France Roi

Chanson de Bilal Hassani au
Concours Eurovision de la chanson 2019
Sortie 2019
Durée 2:57
Langue Français, anglais
Genre Pop, R&B
Compositeur Medeline
Auteur-compositeur Bilal Hassani, Madame Monsieur

Chansons représentant la France au Concours Eurovision de la chanson

Roi

Single de Bilal Hassani
Sortie
Durée 2:57
Genre Pop, R&B
Format Téléchargement numérique
Compositeur Medeline
Auteur-compositeur Bilal Hassani, Madame Monsieur
Producteur Medeline
Label Low Wood

Singles de Bilal Hassani

Roi est une chanson du chanteur français Bilal Hassani, sortie le . Il s'agit du 6e single solo de l'artiste.

Inscrite à Destination Eurovision 2019, la chanson a été sélectionnée pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 2019 à Tel Aviv en Israël[1]. Elle a été co-écrite par le chanteur et le duo représentant de la France en 2018, Madame Monsieur. Commercialement, elle a atteint la 23e place du top fusionné français.

Thème et composition[modifier | modifier le code]

La chanson a été écrite et composée par Bilal Hassani, le duo français Madame Monsieur. Ce dernier avait représenté la France à l'Eurovision en 2018 à Lisbonne au Portugal. Medeline a également participé à la composition musicale du titre.

Un des thèmes de la chanson porte sur l'estime de soi[2]. Dans une interview accordée au journal Le Parisien, l'artiste a indiqué que le titre portait sur ce qui faisait sa propre identité, avançant le côté unique de chacun. Le single porte aussi sur la question de la différence et sur le regard des autres. L'artiste dit que « certaines personnes peuvent avoir l'impression que je ne rentre pas dans leurs normes ». Le titre parle en quelque sorte des haters des réseaux sociaux, les personnes qui insultent le chanteur sur son physique, sa personnalité, sur son identité. Mais il parle également de son expérience personnelle, avant sa majorité. Il indique : « Roi, c'est un morceau qui fait ma force. » La chanson lui permet d'affirmer son identité, sa manière d'être. Bilal Hassani montre dans cette interview que sa chanson lui permet d'affirmer « je suis le roi de mon royaume ». Selon le chanteur, tout le monde peut s'affirmer en tant que roi ou reine. Le titre est donc très personnel, mais les juges de Destination Eurovision ont pointé le côté universel de la chanson[3]. Selon plusieurs analyses, ce titre présente un message de tolérance, que Bilal Hassani défend.

Concours Eurovision de la chanson[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Bilal Hassani a indiqué qu'il regardait l'Eurovision depuis plusieurs années et, appréciant le concours, qu'il était intéressé pour une éventuelle participation[4]. Le chanteur a participé à Destination Eurovision 2019, concours français visant à déterminer la chanson représentante de l'Eurovision. Avant que la première demi-finale n'ait lieu, l'artiste est déclaré favori d'un sondage[5]. Bilal Hassani a débuté la compétition le , lors de la première demi-finale diffusée en direct sur France 2. Plébiscité à la fois par le public et par le jury international, il arrive premier du classement avec 115 points et se retrouve qualifié pour la finale[6]. Après la demi-finale suivante, il est deuxième du classement des bookmakers[7]. La finale se déroule le . Il arrive également en tête du classement général avec 200 points. Plus plébiscité par le public (150 points et premier du classement), il est arrivé cinquième du classement des jurés internationaux[8]. Ainsi, la chanson est sélectionnée pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 2019[9]. Il succède ainsi au groupe Madame Monsieur et la chanson Mercy, qui avaient été sélectionnés lors de Destination Eurovision 2018.

Concours[modifier | modifier le code]

La France faisant partie du Big Five, le chanteur devrait interpréter sa chanson directement lors de la finale de l'Eurovision le à Tel Aviv en Israël, puisque la gagnante du concours de l'année précédente, Netta Barzilai, est originaire de ce pays.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Critique musicale[modifier | modifier le code]

Selon le site web musical Pure Charts, la chanson contient un bon refrain. Il indique également que le titre est une "ballade classique mais intense". Pour l'auteur de l'article, le single est adapté à un concours comme l'Eurovision[10].

Au cours de la première demi-finale, le chanteur français Christophe Willem, juré francophone de l'émission, a établit une critique de la chanson. Il a indiqué avoir apprécié la chanson mais avoir été déçu par certains aspects, pointant un manque d'originalité. Cette analyse a été mal perçue par des internautes. 2 semaines plus tard, le juré a indiqué que cette critique se voulait constructive et a revu son analyse de la chanson[11],[12].

Philippe Manœuvre, journaliste français et ancien juré du télé-crochet Nouvelle Star, a émis des critiques autour de la chanson et de l'artiste. Il a également précisé qu'il n'appréciait plus le concept des télé-crochets (Bilal Hassani a participé à The Voice Kids). Le journaliste a critiqué la sélection de chansons de l'émission Destination Eurovision et le concours européen, notamment en indiquant : « n'allez pas chercher la créativité à l'Eurovision »[13]. Face à cette critique, Bilal Hassani a défendu le concours et rectifié certains propos du journaliste. Des fans, ainsi que Madame Monsieur ont également réagi contre les propos de Philippe Manœuvre.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Le lendemain de la finale de Destination Eurovision, plus de 1 500 messages homophobes ont été publiés sur les réseaux sociaux à l'encontre du chanteur, selon l'association Urgence Homophobie. Celle-ci a décidé de porter plainte[14],[15]. L'artiste a fait de même le 29 janvier[16].

Un ancien tweet de 2014, provenant du compte Twitter du chanteur a été retrouvé. Dans celui-ci, il est indiqué "le crime contre l'humanité vient d'Israël". Bilal Hassani a répondu que plusieurs personnes avaient accès à son compte à cette époque et que ce tweet n'était pas de son fait[17].

Le 2 février 2019, le sénateur Henri Leroy envoie des lettres aux jurés français de Destination Eurovision André Manoukian, Vitaa et Christophe Willem, appelant à écarter Bilal Hassani du concours européen. L'homme politique accuse le chanteur de s'être moqué "des attentats de Paris qui ont fait de très nombreuses victimes". L'artiste a effectivement publié une vidéo après la victoire de la France à la Coupe du Monde 2018, où il dit avec d'autres personnes: "Attentats par ci, attentats par là". Bilal Hassani a tenu à s'expliquer en indiquant qu'une vidéo de ce genre avait été réalisée avant et qu'il l'avait reprise, comme d'autres personnes[18],[19].

Le chanteur s'est expliqué après ces polémiques et a indiqué "ces accusations sont extrêmement blessantes"[19]. Lors de l'émission Clique Dimanche du 3 février 2019, la chanteuse française Aya Nakamura a été questionnée à propos des polémiques autour de Bilal Hassani. Ce dernier avait repris une chanson de l'artiste, Djadja. Aya Nakamura a défendu le chanteur en indiquant "Je ne comprends pas toute la haine qu'il peut y avoir autour de lui". Elle lui a également apporté son soutien pour l'Eurovision : "Il représente la France et on ne peut que le soutenir"[20].

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

Roi est le 1er single du chanteur à atteindre des classements musicaux officiels.

En France, le single sort le 4 janvier 2019. Lors de sa 1re semaine, il atteint la 63e place du top fusionné (téléchargements + streaming). La semaine suivante, le chanteur se produit lors de la première demi-finale de Destination Eurovision et la chanson monte à la 45e place du top fusionné. Lors de sa 3e semaine, elle redescend à la 57e position. Lors de la quatrième semaine, Bilal Hassani remporte la finale de l'émission et le single atteint la 24e place du top fusionné français[21]. Il monte d'un cran la semaine suivante, puis redescend à la 53e place[22].

Côté ventes physiques et téléchargées en France, le single connaît un chart-run différent, moins stable durant ses cinq premières semaines d'exploitation. En effet, le titre entre à la huitième place du classement (à la 7e au classement des téléchargements), tandis qu'il subit des chutes importantes les deux semaines suivantes atteignant la 18e place puis la 46e. Il réalise lors de quatrième semaine une importante remontée, se classant 7e. Lors de la semaine suivante, la chanson descend à la 25e position. Il descend ensuite à la 58e place[23].

Pour ce qui est du streaming, la chanson n'a pas atteint les même places que dans les classements de ventes traditionnelles. Cependant, du fait de la crise du disque et des téléchargements musicaux, le format streaming qui constitue des équivalents-ventes, a un impact plus important sur le total des ventes. Malgré l'absence de chiffres précis sur les équivalents-ventes provenant des streams (écoutes en streaming), il est possible de détailler les écoutes d'un des sites inclus dans les classements (Spotify) et de calculer les équivalents-ventes correspondantes en divisant par 150 le nombre d'écoutes. A titre d'exemple, le premier jour d'exploitation de la chanson, Spotify recensait sur son site 46 405 écoutes, la classant 103e du classement journalier[24]. Si l'on calcule le nombre d'équivalents-ventes, on peut assurer qu'au moins 309 unités ont été vendues lors du premier jour d'exploitation du titre[25]. Au cours de sa première semaine d'exploitation, le single entre à la 80e place du top streaming général[26]. Sur Spotify, le titre comptabilise 313 544 écoutes (2 090 équivalents-ventes) pour également une 103e place mais cette fois-ci au classement hebdomadaire. La semaine suivante, le single monte à la 53e place du top streaming français avec plus de 2 547 unités écoulées[27]. Lors de sa troisième semaine, la chanson descend à la 59e place avec plus de 2 645 unités[28]. La quatrième semaine, après sa victoire à Destination Eurovision, le single atteint la 26e place du top avec plus de 4 144 unités[29]. Il y reste la semaine suivante avec plus de 4 260 unités[30]. Ainsi, au cours du premier mois d'exploitation, le titre connaît en streaming une ascension plus stable que le chart-run du classement des ventes traditionnelles en France. Lors de sa sixième semaine, il atteint au moins 3 571 unités pour une 52e place[31]. [32]

Le titre a également intégré le classement radio, mais le nombre de diffusions radiophoniques n'est pas pris en compte comme équivalent-vente en France, contrairement à d'autres pays. Lors de sa quatrième semaine, la chanson atteint la 70e place du top radio SNEP. La semaine suivante, elle est 51e[33]. Lors de sa sixième semaine, le single est 53e[34].

En Belgique, le titre a atteint la 4e place du top 50 de l'Ultratip Bubbling Under wallon, un classement qui recense les "tubes" potentiels n'ayant pas atteint le top 50 singles officiel de Wallonie[35]. Le classement prend en compte les ventes (physiques et téléchargements), le streaming et les écoutes radios.

Le single a également atteint le classement européen, atteignant la 51e place, selon le site web Top40-Charts.com. A noter que le site ne précise pas les types de formats que recense ce classement, ni le nombre de pays total. Selon le même site, le titre a atteint un classement radio recensant les tops 40 de 2 650 radios à travers le monde, en pointant à la 49e place. Toujours selon ce site, la chanson a atteint le classement des meilleures ventes (physiques et téléchargements) dans le monde, atteignant la 73e place. Celui-ci ne prend cependant pas en compte le streaming et les écoutes radios et ne se concentre que sur les tops 100 de 65 pays[36]. Malgré les règles particulières des classements musicaux évoqués ici, les différentes places atteintes par la chanson montrent un certain succès relativement rapide, si l'on compare cela aux autres singles du chanteur qui n'avaient pas atteint de classements.

Vidéos[modifier | modifier le code]

Une vidéo lyrics et un clip officiel ont été publiés sur la chaîne YouTube de l'artiste.

Réalisation et sortie[modifier | modifier le code]

Une vidéo lyrics où apparaissent les paroles a été publiée sur la chaîne YouTube de l'artiste le .

Le est publiée sur la chaîne YouTube du chanteur le clip officiel de la chanson[37]. La directrice de la production du clip est Anne Rivoallan. Laura Istace est la chargée de production. L'assistante de production est Charlotte Steppé. Le chef opérateur est Thierry le Mer. Augustin Bayle est l'assistant caméra[38].

Scénario[modifier | modifier le code]

Au début du clip vidéo, le chanteur est sans perruque, face à 3 miroirs dans une loge de spectacle. Il est habillé comme lors de sa prestation au cours de la finale de Destination Eurovision. Son costume comporte des épaulettes. Après avoir mis sa perruque, il se dirige vers la scène. Il n'y a d'abord personne. Il interprète sa chanson Roi. A la fin, il réalise un signe avec sa main, représentant une couronne. Un public l'applaudit[39].

Apparition[modifier | modifier le code]

Dans la lyric video, la chanteuse française Aya Nakamura fait une apparition. Le chanteur avait repris deux des chansons de celle-ci.

Réception[modifier | modifier le code]

En un peu plus d'un mois, la vidéo des paroles a atteint 10 millions de vues sur YouTube.

En 15 heures, le clip atteint près de 400 000 vues sur YouTube[40]. À la sortie du clip, le site de la radio française Europe 1 présente le chanteur comme un artiste bousculant le genre masculin/féminin. Le chanteur y porte une perruque blonde et un habit foncé avec des épaulettes. Europe 1 indique qu'il « repousse les codes classiques de la masculinité, en empruntant au vestiaire féminin tout en s'affirmant comme un homme »[41].

Interprétations en direct[modifier | modifier le code]

Au cours des émissions Destination Eurovision 2019, diffusées sur France 2, le chanteur a interprété deux fois le titre. La première prestation a eu lieu le . Lors de celle-ci, l'artiste apparaît vêtu d'une tenue blanche et porte une perruque blonde. L'unn des jurés francophones de l'émission André Manoukian a indiqué que l'accent avait été mis sur le côté féminin/masculin. La deuxième performance en live a eu lieu au cours de la finale du concours national français de l'Eurovision le . Le chanteur porte cette fois-ci une tenue foncée avec des épaulettes, ce qui peut rappeler un habit d'un roi. Un signe de la main revient souvent au cours de la prestation, il représente une couronne.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Téléchargement numérique[42]
No TitreParolesMusique Durée
1. RoiBilal Hassani, Émilie Satt, Jean-Karl LucasBilal Hassani, Émilie Satt, Jean-Karl Lucas, Medeline 2:57

Classements[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires (2019) Meilleure
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratip)[43] 4
Drapeau de la France France (SNEP Radio)[44] 51
Drapeau de la France France (SNEP Megafusion)[45] 23
Drapeau de la France France (SNEP Streaming)[46] 26
Drapeau de la France France (SNEP Téléchargement)[47] 7
Drapeau de la France France (Top Ventes) (SNEP)[48] 7
Europe Europe (Europe Official Top 100)[36] 51
Monde Monde - Airplay (World Official Top 100)*1[36] 49
Monde Monde - Ventes (World Singles Official Top 100)*²[36] 73

*1 Classement basé sur les tops 40 de 2 650 radios.

Classement basé sur les tops 100 de singles les plus vendus (téléchargements + ventes physiques) dans 65 pays

Ventes et certifications[modifier | modifier le code]

Pays Organisme Certification Écoutes équivalentes Unités équivalentes Référence
Drapeau de la France France SNEP 2 906 321+ 19 375+ [32]
Drapeau de la Belgique Belgique Ultratop 4 884+ 32+

Note: les chiffres indiqués ci-dessus proviennent d'un seul site d'écoute en streaming. Il manque les autres pris en compte par les différents classements officiels. De plus, les classements officiels français ne prennent pas en compte les écoutes ne provenant pas de comptes utilisateurs. Il manque également les ventes traditionnelles. Ces chiffres sont donc des estimations.

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Pays ou région Date Format Label
Monde Monde entier[49] Téléchargement numérique Low Wood

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Youtubeur Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision en mai prochain », sur France Info, (consulté le 27 janvier 2019).
  2. « Eurovision. Bilal Hassani représentera la France avec sa chanson Roi », sur Ouest-France, (consulté le 27 janvier 2019).
  3. Marie Poussel, « Eurovision : Bilal Hassani nous explique en vidéo les paroles de Roi », sur Le Parisien, (consulté le 17 février 2019)
  4. « Bilal Hassani en interview : "Avec "Roi", je veux délivrer un message positif" », sur chartsinfrance.net (consulté le 18 février 2019)
  5. Yohann Ruelle, « Destination Eurovision : Bilal Hassani, Chimène Badi, Florina... Qui sont les favoris ? », sur Charts in France, (consulté le 27 janvier 2019).
  6. Julien Goncalves, « Destination Eurovision : Bilal Hassani, Chimène Badi, Aysat et Silvàn Areg qualifiés », sur Charts in France, (consulté le 27 janvier 2019).
  7. Yohann Ruelle, « Destination Eurovision : Emmanuel Moire favori des bookmakers devant Bilal Hassani », sur Charts in France (consulté le 27 janvier 2019).
  8. Julien Goncalves, « Eurovision 2019 : Bilal Hassani représentera la France avec Roi », sur Charts in France, (consulté le 27 janvier 2019).
  9. Sébastien Barké, « Destination Eurovision 2019 : résultat final, participants, chansons... Toutes les infos sur la sélection nationale de France 2 », sur Télé Loisirs, (consulté le 27 janvier 2019).
  10. Julien GONCALVES, « "Roi" : Bilal Hassani se livre sur une ballade forte pour l'Eurovision », sur chartsinfrance.net (consulté le 16 février 2019)
  11. « Avec Bilal Hassani, «Destination Eurovision» a déchaîné Twitter », sur www.20minutes.fr (consulté le 16 février 2019)
  12. « "Destination Eurovision" : les internautes charmés par le "Roi" Bilal Hassani, un peu moins par Christophe Willem et André Manoukian », sur LCI (consulté le 16 février 2019)
  13. Yohann Ruelle, « Philippe Manoeuvre tacle Bilal Hassani et l'Eurovision : « C'est la fête à neuneu » », sur Charts in France, (consulté le 27 janvier 2019).
  14. « "Destination Eurovision" : Bilal Hassani victime d'insultes et de menaces après sa victoire », sur chartsinfrance.net (consulté le 29 janvier 2019)
  15. BFMTV, « Bilal Hassani visé par de nombreux messages homophobes et racistes », BFMTV (consulté le 29 janvier 2019)
  16. « Bilal Hassani, représentant français à l’Eurovision 2019, porte plainte pour menaces homophobes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2019)
  17. Marc Fourny, « Bilal Hassani de nouveau attaqué pour des tweets anti-Israël et une vidéo polémique », sur Le Point, (consulté le 4 février 2019)
  18. « Un sénateur LR veut que Bilal Hassani soit «écarté d'urgence du concours» », sur www.20minutes.fr (consulté le 4 février 2019)
  19. a et b « Bilal Hassani réagit aux polémiques : "Tout ça m'atteint, ça me fait mal" », sur chartsinfrance.net (consulté le 4 février 2019)
  20. « Aya Nakamura soutient Bilal Hassani et dénonce le racisme (VIDÉO) », sur chartsinfrance.net (consulté le 6 février 2019)
  21. « lescharts.com - Bilal Hassani - Roi », sur lescharts.com (consulté le 3 février 2019)
  22. « Top Singles (téléchargement + streaming) », SNEP,‎ (lire en ligne)
  23. « Bilal Hassani - Roi (single) », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 16 février 2019)
  24. « Spotify Charts Top France journalier 04 janvier 2019 », sur www.spotifycharts.com (consulté le 17 février 2019)
  25. « Spotify Charts », sur www.spotifycharts.com (consulté le 17 février 2019)
  26. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  27. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  28. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  29. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  30. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  31. « Le Top de la semaine : Top Singles Streaming », SNEP,‎ (lire en ligne)
  32. a et b « Bilal Hassani - Roi - Spotify Chart History », sur kworb.net (consulté le 17 février 2019)
  33. « Classements Radios », SNEP,‎ (lire en ligne)
  34. « Classements Radios », SNEP,‎ (lire en ligne)
  35. « Bilal Hassani - Roi », sur ultratop.be (consulté le 16 février 2019)
  36. a b c et d « Bilal Hassani - Roi », sur Top40-Charts.com (consulté le 13 février 2019)
  37. « VIDEO. Eurovision : découvrez le nouveau clip de "Roi", la chanson de Bilal Hassani qui représentera la France », sur Franceinfo, (consulté le 16 février 2019)
  38. Bilal Hassani, « Bilal Hassani - Roi (Official Music Video) », (consulté le 16 février 2019)
  39. « Eurovision 2019: Bilal Hassani dévoile le clip de Roi », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 16 février 2019)
  40. Jérôme Lachasse, « Eurovision 2019 : Bilal Hassani dévoile le clip de Roi », sur BFM TV (consulté le 16 février 2019).
  41. « VIDÉO - Eurovision : Bilal Hassani dévoile le clip officiel de Roi », sur Europe 1 (consulté le 16 février 2019).
  42. « Roi - Single par Bilal Hassani », Apple Music (consulté le 27 janvier 2019)
  43. Ultratop.be – Bilal Hassani – Roi. Ultratip. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  44. Classements Radios - SNEP. Classements Radios. SNEP.
  45. Le Top de la semaine : Top Singles Megafusion - SNEP. Top Singles Megafusion. SNEP.
  46. Le Top de la semaine : Top Singles Streaming - SNEP. Top Singles Streaming. SNEP.
  47. Le Top de la semaine : Top Singles Téléchargement - SNEP. Top Singles Téléchargement. SNEP.
  48. « Meilleures ventes de Singles et Titres en France (Top Singles) », sur www.chartsinfrance.net (consulté le 5 février 2019)
  49. (en) "Roi" sur Discogs (consulté le 27 janvier 2019)