RnB contemporain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis R'n'B contemporain)
Aller à : navigation, rechercher
RnB contemporain
Origines stylistiques Funk, soul, rhythm and blues, hip-hop, blues, pop
Origines culturelles Début des années 1980 ; Amérique du Nord
Instruments typiques Synthétiseur, clavier, chant, boîte à rythmes, piano, talkbox
Popularité Modérée depuis les années 1980, croissante dans les années 1990 et importante dans les années 2000 notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni
Voir aussi Chanteurs de RnB, chanteurs francophones de RnB, Hot R&B/Hip-Hop Songs, rhythm and blues

Genres dérivés

Quiet storm

Genres associés

New jack swing, hip hop soul, neo soul, 2-step, crunk'n b, snap & b

Le RnB contemporain – aussi orthographié R'n'B, R&B ou simplement RnB[1] – est un genre de musique qui mélange des éléments de rhythm and blues, hip-hop, soul et pop. Lancé durant les années 1980, il prend de l'ampleur pendant les années 1990 jusqu'à devenir prédominant notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Teddy Riley, le créateur du new jack swing annonce officiellement la mort du courant précité en 1994 coïncidant avec la naissance du hip-hop-soul[réf. nécessaire] (avec Mary J. Blige produite à l'époque par Puff Daddy), aussi appelé heavy R&B et tout simplement R&B ou contemporary RnB (le terme RnB étant synonyme de musique populaire afro-américaine aux États-Unis) ou hip-hop/RnB.

Le RnB est un style musical créé avant tout pour faire danser[réf. nécessaire], même si on y trouve aussi beaucoup de ballades. Le RnB est précédé par le new jack swing et encore avant, par l'urban dans les années 1980, ce dernier terme étant aussi encore utilisé aux États-Unis pour désigner ce genre musical. Depuis 1990, le RnB est notamment influencé par des artistes tel que R. Kelly (encore surnommé King of RnB) qui, par ses nombreuses ballades et ses chansons sous forme de gospel et de soul prouve qu'il est l'un des fondateurs de ce nouveau genre qui va à sa troisième décennie. Le RnB ne fait pourtant pas partie du mouvement hip-hop, les rappeurs invitent souvent des chanteuses pour interpréter leurs refrains dans leurs morceaux, et celles-ci se sont lancées en solo (un bel exemple est celui d'Ashanti). Il y a plus de chanteuses que de chanteurs dans le RnB. Beaucoup de chanteuses sont influencées par le mouvement Girl Power (Mary J. Blige, Beyoncé, etc.). La manière de chanter RnB est directement issue de la musique soul et du gospel.

Au départ donc, les musiques ressemblaient aux morceaux de rap (mais avec des couplets mélodiques et non plus du rap), puis peu à peu, le RnB invente son propre style, et par la suite le rap utilise des musiques de style RnB (Ja Rule par exemple). Il est difficile de cataloguer certains artistes rap ou RnB (Black Eyed Peas, Eve, Lauryn Hill).

Nouveau style[modifier | modifier le code]

Rencontrant d'abord un succès auprès des DJ et un public de connaisseurs (Aaliyah : Back and Forth, Brandy avec I Wanna Be Down, Zhané avec Groove Thang), les premiers succès RnB arrivent en France dans la première moitié des années 1990 avec notamment Shanice avec [I Love Your Smile (1991), TLC Waterfalls (1994), Boyz II Men avec I'll Make Love To You (1994), et même les Françaises de Native avec Si la vie demande ça, puis de nouveau en 1996 et 1997 (R. Kelly avec I Believe I Can Fly, Blackstreet avec No Diggity, En Vogue avec Don't Let Go (Love), Usher avec U Make Me Wanna, Shola Ama avec You're the One I Love) mais aussi Toni Braxton avec son hit Un-Break My Heart. Puis les premiers succès commerciaux sont arrivés et le RnB est de plus en plus diffusé à la radio (En France, la radio Fun Radio appelait cette musique le groove) : Usher avec U Make Me Wanna (1997), Brandy et Monica avec The Boy Is Mine, Mariah Carey avec Fantasy qui mélange pour la première fois le style d'une chanteuse pop/soul/RnB avec le côté hip-hop d'un rappeur (O.D.B.), Faith Evans : Love Like This, et en 1999 : Destiny's Child avec Bills, Bills, Bills, en 1998 Aaliyah avec Are You that Somebody?, en 1999 TLC avec No Scrubs.

Les vidéo-clips comportent souvent des chorégraphies hip-hop. Puis des chanteuses développent un nouveau style pop à base de RnB : Jennifer Lopez : If You Had my Love, Christina Aguilera : Genie In A Bottle. Britney Spears fera appel plus tard aux producteurs renommés, les Neptunes, sur son I'm A Slave 4 U pour avoir un son plus RnB et casser son image de fille sage, avec tout ce que cela implique car le RnB rime souvent avec clips sexy. Toute une vague d'artistes pop influencées par le RnB suivra, avec des artistes telles que Rihanna, Gwen Stefani, Nelly Furtado, Cassie, et Fergie. On peut aussi inclure Michael Jackson à cette liste avec son album Invincible sorti en 2001 et Madonna avec Hard Candy sorti en 2008, tous deux mélangeant pop, RnB, dance et hip-hop. La pop RnB est surtout caractérisée par des chanteurs à forte notoriété comme Justin Timberlake, Akon ou encore Ne-Yo, Chris Brown et Jason Derulo.

Slow jams[modifier | modifier le code]

Les ballades RnB sont appelées « slow jams » (dont l'origine est le genre quiet storm de Smokey Robinson, Luther Vandross et des Isley Brothers). Certains artistes sont spécialisés dans ce style tels que Brian McKnight, Babyface, Jagged Edge, 112, Gerald Levert, Dru Hill, Keith Sweat ou encore Joe. Certains morceaux d'Usher et de R. Kelly rentrent aussi dans ce format radio.

2-step[modifier | modifier le code]

Plus tard est apparu un genre dérivé, le 2-step, en Angleterre, avec des artistes comme Artful Dodger, Craig David ou Mis-Teeq.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces abréviations en France sont utilisées uniquement pour désigner le R'n'B contemporain pour le différencier du vieux rhythm and blues alors que les Américains, pour faire la différence, disent contemporary RnB (qui est d'ailleurs à l'origine de la dénomination francophone du R'n'B contemporain)

Liens externes[modifier | modifier le code]