Usher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Usher (homonymie).
Usher
Description de cette image, également commentée ci-après

Usher en 2010.

Informations générales
Nom de naissance Usher Terry Raymond IV
Naissance (36 ans)[1]
Dallas, Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteur, danseur, parolier, acteur, philanthrope
Genre musical RnB
Années actives Depuis 1991
Labels LaFace Records, Arista Records, Jive Records, RCA Records
Site officiel ushernow.com

Usher Terry Raymond IV[2],[3], né le à Dallas au Texas, est un chanteur de RnB, danseur, parolier, et acteur américain. Il se popularise dans les années 1990 avec la sortie de son deuxième album My Way en 1997, qui lui permet d'obtenir la première place au Billboard Hot 100 l'année suivante avec le deuxième single de cet album, Nice and Slow. Les singles U Remind Me et U Got It Bad, tirés de son troisième album 8701, atteignent également la première place au Billboard Hot 100 en 2001. Ces deux albums, vendus à plus de huit millions d'exemplaires à travers le monde en date de 2014, font d'Usher l'un des plus grands chanteurs de RnB/rock des années 1990[4].

Le succès d'Usher continue en fin 2004 avec l'album Confessions, vendu à plus de dix millions d'exemplaires aux États-Unis, et certifié disque de diamant par la RIAA[5]. Confessions est l'album de RnB le plus rentable lors de la première semaine de sa sortie, écoulé à plus de vingt millions d'exemplaires à travers le monde[6]. En 2004, il dénombre également un nombre record de quatre titres au Billboard Hot 100 avec Yeah !, Burn, Confessions Part. II et My Boo. En 2008, son cinquième album Here I Stand est vendu à plus de cinq millions d'exemplaires à travers le monde[7] et son premier single Love in This Club est numéro un au Billboard Hot 100[8].

Le 11 juin 2012, Usher publie son septième album, Looking 4 Myself, le quatrième album consécutif classé numéro un au Billboard 200 à sa sortie. Malgré de faibles ventes dans les bacs, cet album voit naître des titres à succès tels que Climax, Scream, Lemme See, Numb, Dive ou encore la pépite concoctée par Pharrell Williams, Twisted.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Usher Raymond IV est né à Dallas, au Texas[9], fils de Jonetta Patton (née O'Neal) originaire du Tennessee et d'Usher Raymond III[10],[11]. Usher passe la majeure partie de sa jeunesse à Chattanooga, dans le Tennessee : son père quitte la famille lorsqu'Usher n'est âgé que d'un an. Usher grandira aux côtés de sa mère, puis sa future belle-mère, son futur beau-mère, et son demi-frère, James Lackey (né en 1984). Guidé par sa mère, Usher se joint à une chorale locale dans une église chrétienne de Chattanooga, à l'âge de neuf ans ; ici, sa grand-mère découvre son talent pour le chant[12]. Dans l'espoir de tirer profit ailleurs de ce talent, la famille d'Usher emménage à Atlanta, en Géorgie, un environnement plus adapté pour démarrer une carrière professionnelle dans le chant[13]. À Atlanta, Usher étudie à la North Springs High School[14]. Le père de Usher décède d'une crise cardiaque le 21 janvier 2008[15].

Débuts et Usher (1987–1996)[modifier | modifier le code]

À 11 ans, Usher se joint à un quintette local de RnB appelé NuBeginnings. Usher enregistre 10 chansons avec le groupe en 1991, et leur album, Nubeginning Featuring Usher Raymond IV, ne sera publié que dans la région ou par courrier[16]. Cependant, Patton décide de l'emmener loin de ce groupe à cause, dit-elle, d'une « mauvaise expérience »[12]. L'album est réédité puis publié à l'échelle nationale en avril 2002 par Hip-O Records[16]. À 13 ans, Usher participe à l’émission télévisée Star Search, où il est découvert par un représentant du label LaFace Records, qui organisera une audition avec Usher aux côtés de L.A. Reid, le cofondateur de LaFace ; Reid signe Usher[17]. Usher participe à la bande originale de Call Me a Mack, sur l'album du film Poetic Justice en 1993[16].

Le 30 août 1994, LaFace publie le premier album homonyme de Usher. Sean « P Diddy » Combs produit de nombreuses chansons sur l'album[17]. Usher atteint la vingt-cinquième place du Billboard Top R&B/Hip-Hop Albums et s'accompagne de trois singles : Can U Get wit It, Think of You, et The Many Ways[18]. L'album se vend à plus de 500 000 exemplaires, en date de 2014[19]. Après ses études, Usher s'entraine et prépare l'enregistrement de son deuxième album. Il participe également à la chanson Let's Straighten It Out avec Monica[20] ; et à Dreamin', de l'album publié par LaFace Rhythm of the Games. Il participe également à I Swear I'm In Love extrait de la bande originale publiée en 1996 Kazaam[21].

My Way et 8701 (1997–2003)[modifier | modifier le code]

Usher se lie d'amitié avec le producteur américain Jermaine Dupri, avec qui il co-écrit et produit de nombreuses chansons pour son deuxième album, My Way, publié le . Le premier single de l'album, You Make Me Wanna..., atteint la première place au Royaume-Uni, et devient la première chanson d'Usher à atteindre ce statut ; grâce à ça, il se popularisera dans le pays[22]. Il devient également sa première chanson certifiée disques d'or et de platine aux États-Unis[23]. Le second single de l'album, Nice and Slow, atteint en janvier 1998 la première place du Billboard Hot 100, et donne à Usher son premier single numéro un dans le pays[24]. Plus tard en février la même année, le single est certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America ; My Way est certifié sextuple disque de platine aux États-Unis[23].

You Make Me Wanna remporte le prix du meilleur single vocal masculin de R&B/soul aux Soul Train Music Awards de 1999[25]. En fin 1997, Usher participe à une série de tournées comme le No Way Out de Puffy, des dates avec Mary J. Blige, et à l'ouverture du Velvet Rope Tour de Janet Jackson. Le premier album live de Usher, Live, est publié en 1999, avec la participation de Lil' Kim, Jagged Edge, Trey Lorenz, Shanice, Twista et Manuel Seal ; l'album est certifié disque d'or aux États-Unis[23]. Usher fait ses débuts d'acteur dans la série télévisée diffusée sur UPN Moesha, puis obtient son premier grand rôle dans la série The Faculty[13],[19]. Il joue en plus dans le film, Elle est trop bien et Light It Up[13],[19]. Il participe également à un téléfilm de Disney intitulé Geppetto[26].

Le troisième album de Usher, originellement intitulé All About U, est programmé en début 2001[27]. Le premier single, Pop Ya Collar, est publié fin 2000 et devient un hit au Royaume-Uni, mais ne fait pas l'unanimité aux États-Unis[28]. L'album est alors repoussé puis réédité après que certaines chansons aient filtré à la radio et sur Internet. Une fois l'édition achevée, il est renommé 8701 et publié le (8.7.01 ; date de publication)[13]. Les deux premiers singles U Remind Me et U Got It Bad atteignent chacun le Billboard Hot 100 pendant quatre et six semaines, respectivement. 8701 est certifié quadruple disque de platine aux États-Unis[23].

Usher appait dans le film Texas Rangers[29]. En février 2002, Usher remporte un Grammy dans la catégorie de « meilleure performance vocale masculine » pour U Remind Me[30]. L'année suivante, il remporte la même récompense cette fois pour le titre U Don't Have to Call[13]. En été 2002, Usher contribue aux parties vocales de la chanson de P. Diddy I Need a Girl, Part I. L'année se conclut avec une apparition dans les séries La Treizième Dimension, 7th Heaven, Moesha, et American Dreams[31],[32].

Confessions et Here I Stand (2004–2009)[modifier | modifier le code]

Usher à son arrivée à Miami, Floride, pour les MTV Video Music Awards de 2004.

Le quatrième album de Usher, Confessions, est publié le — comme pour son premier single Yeah!, il reste six semaines au Billboard Hot 100 et cinq semaines au Hot R&B/Hip-Hop Singles Chart[33]. Les ventes de l'album se dénombrent à 1,1 million d'exemplaires[34]. En date de 2014, l'album cumule plus de 20 millions de vente à travers le monde[30] ; plus de 10 millions d'exemplaires s'écoulent aux États-Unis, et lui valent le statut de disque de diamant attribué par la Recording Industry Association of America[35],[36].

Les deuxième et troisième singles de l'album, Burn et Confessions Part II, atteignent également le Billboard Hot 100. Usher devient le premier artiste à atteindre le Billboard Hot 100 Airplay avec quatre singles classés à la première place[37]. En septembre 2004, My Boo, un duo avec la chanteuse-interprète américaine Alicia Keys, atteint également la première place du Billboard Hot 100[38]. En décembre, le dernier single de l'album, Caught Up atteint la huitième place du Hot 100[28]. Confessions remporte de nombreux prix, dont quatre American Music Awards, deux MTV Europe Music Awards, deux MTV Video Music Awards, et trois World Music Awards[39],[40],[41],[42]. À la 47e édition des Grammy Awards en 2005, Usher remporte trois prix dans les catégories « performance RnB vocale en duo ou en groupe » pour le titre My Boo, aux côtés de Keys ; « collaboration rap/chant » pour le titre Yeah! ; et « album RnB contemporain » pour Confessions. Aux Billboard Music Awards de 2004, Usher est reconnu « artiste de l'année », avec dix accolades[43]. Au printemps 2005, Usher atteint trois fois la première place du Hot 100 en tant que chanteur invité sur le titre de Lil Jon Lovers and Friends[44]. En 2007, Usher collabore également avec R. Kelly sur le titre Same Girl, extrait de l'album de Kelly Double Up[45]. Il participe également à un remix du titre Ice Box de Omarion[46]. Usher apparaît également dans la chanson Shake Down de Mary J. Blige[47]. En novembre 2005, Usher joue le rôle d'un disc jockey nommé Darrell dans le film, In the Mix[48]. Le 22 août 2006, Usher joue le rôle de Billy Flynn dans une pièce de théâtre à Broadway intitulée Chicago[49].

Usher jouant avec Stevie Wonder et Shakira aux We Are One: The Obama Inaugural Celebration at the Lincoln Memorial.

Here I Stand est publié le 26 mai au Royaume-Uni et le 27 mai 2008 aux États-Unis. L'album atteint la première place du Billboard 200 et se vend à 433 000 exemplaires la première semaine[50]. En date de 2014, Here I Stand dénombre plus de 1,5 million d'exemplaires écoulés aux États-Unis[51] ; il est certifié disque de platine par la RIAA[52] et se vend à plus de cinq millions d'exemplaires dans le monde[53]. N'ayant pas atteint le succès escompté, l'album est malgré tout bien accueilli par la presse spécialisée, qui prônent la maturité des paroles. Pour la promotion de l'album, le single Love In This Club est diffusé à la radio en février 2008 et atteint la première place du Billboard Hot 100[50],[54]. Il atteint la première place du Hot R&B/Hip-Hop Songs. Le single suivant Love in This Club Part II, avec la chanteuse Beyoncé Knowles et le rappeur Lil Wayne, atteint la 18e place du Billboard Hot 100 et la 7e du Hot R&B/Hip-Hop Songs. Son troisième single Moving Mountains atteint la 18e place des Hot R&B/Hip-Hop Songs. Le cinquième single de l'album Trading Places atteint la quatrième place des Hot R&B/Hip-Hop Songs[24]. En septembre 2008, Usher annonce une tournée de 15 dates pour One Night Stand, avec un public uniquemement féminin[55].

Le 18 avril 2009, Usher joue avec Stevie Wonder et Shakira au We Are One: The Obama Inaugural Celebration at the Lincoln Memorial. Il chante également Gone Too Soon en mémoire de Michael Jackson le 7 juillet 2009[56].

Raymond v. Raymond et Versus (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Usher au OMG Tour.

Raymond v. Raymond est publié le en Allemagne, le 30 mars 2010 aux États-Unis et le 26 avril 2010 au Royaume-Uni[57]. Raymond v. Raymond est publié quelques mois après le divorce de Usher avec Tameka Foster. Papers, une chanson consacrée à ce divorce[58], est le premier single de l'album publié en octobre 2009. Il atteint les Hot R&B/Hip-Hop Songs pendant deux semaines consécutives. Il atteint également la 31e place du Billboard Hot 100 aux États-Unis. La presse spécialisée prône cette chanson pour son émotion. Hey Daddy (Daddy's Home) est le second single publié le 8 décembre 2009. Le single atteint la 24e place[59] au Billboard Hot 100 et la deuxième place[60] des Hot R&B/Hip-Hop Songs. Lil Freak est annoncé comme le second single officiel de l'album aux États-Unis. Usher et Nicki Minaj tournée le clip vidéo de la chanson en 2010 à Los Angeles sous la direction de TAJ Stansberry[61]. Il atteint la huitième place du Hot R&B/Hip-Hop Songs[62] et la 40e du Billboard Hot 100[63].

OMG, en collaboration avec will.i.am, est le troisième single officiel aux États-Unis, et le premier à l'échelle internationale. La chanson There Goes My Baby est diffusée à la radio en tant que quatrième single officiel aux États-Unis le 15 juin 2010[64]. La chanson atteint la 25e place du Billboard Hot 100, et la première place du Hot R&B/Hip-Hop Songs. Le 7 avril 2010, Raymond v. Raymond débute à la première place du Billboard 200 ; il devient le troisième album consécutif de Usher à se placer à la première place et se vend à 329 107 exemplaires à sa première semaine[8]. Un mois plus tard, il est certifié disque d'or par la RIAA[65]. Le 17 juin 2010, l'album est certifié disque de platine par la RIAA[66] Raymond v. Raymond domine également les classements internationaux. Il débute au top 10 au Canada, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie, en Allemagne, en Espagne et en Italie. Usher semble avoir fait, selon la presse spécialisée, un bon retour[67]. L'album atteint la deuxième place en Australie et est certifié disque d'or par l'Australian Recording Industry Association (ARIA)[68]. L'album débute à la quatrième place au Canada[69] et est certifié disque d'or par la Canadian Recording Industry Association (CRIA)[70]. Raymond v. Raymond débute àa seconde place des classements britanniques[71].

Usher annonce le 8 juillet 2010[72], un extended play suit et s'intitule Versus, une édition deluxe de Raymond v. Raymond publiée pour le 24 août 2010[73]. Usher décrit Versus comme « le dernier chapitre de Raymond v. Raymond[72]. » L'album se compose de neuf pistes, incluant sept nouvelles. Le premier single de l'album, DJ Got Us Fallin' In Love, est publié sur iTunes le , et joué à la radio le 20 juillet 2010. De par son succès, la chanson débute à la dix-neuvième place du Billboard Hot 100[74].

Usher connaît un succès mondial avec son single DJ Got Us Fallin' in Love en collaboration avec le rappeur cubano-américain Pitbull. Il apparaît aux 2010 MTV VMA du 12 septembre 2010[75]. Il joue ensuite aux American Music Awards du 21 novembre 2010, et remporte les prix dans les catégories « artiste soul/RnB » et « album soul/RnB préféré » pour l'album Raymond v. Raymond[76]. Selon Rap-Up.com, Usher prévoit un nouvel album[77] et compte collaborer avec Rico Love[77]. Dans une interview avec stylelist, Usher explique travailler sur un nouveau style musical qu'il appelle revolutionary pop[77],[78]. Usher fait également une apparition surprise au Super Bowl XLV pour chanter OMG aux côtés du chanteur des The Black Eyed Peas will.i.am[79].

Looking 4 Myself, The Voice, et UR (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En novembre 2011, Usher révèle un nouvel album ainsi qu'un nouveau style musical qu'il appelle revolutionary pop[80]. Seon septième album studio Looking 4 Myself est publié le , et est bien accueilli à l'international[81],[82]. Le single principal de l'album s'intitule Climax, diffusé à la radio le 21 février 2012, et publié en téléchargement payant le 22 février 2012. Il est joué à la radio américaine en mars 2012[83],[84]. Le second single extrait de l'album est intitulé Scream, et le troisième Lemme See avec Rick Ross. Scream est joué en avant-première le 26 avril 2012, et Lemme See le 8 mai 2012[85].

Le 19 mars 2013, Usher annonce son huitième studio, UR[86]. Dans une entrevue avec The Fader, il décrit l'album comme « tout ce qu'on peut imaginer »[86]. Bellinger compare la musique de l'album à Confessions de Usher (2004), expliquant que « c'est plus RnB, plus urban » que Looking 4 Myself de Usher.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Usher.

Albums studio[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Evolution 8701: Live in Concert (concert)
  • 2004 : Unauthorized (documentaire)
  • 2005 : Truth Tour Behind the Truth: Live from Atlanta (concert)
  • 2006 : Rhythm City Volume One: Caught Up (court-métrage)
  • 2011 : OMG Tour: Live from London (concert)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Monitor », Time Inc., no 1228/1229,‎ 12-19 octobre 2012, p. 23.
  2. (en) « Usher - Biography », sur biography.com, A&E Television Networks (consulté le 9 novembre 2014).
  3. (en) « Usher News, Usher Bio And Photos », sur tvguide.com, TV Guide (consulté le 9 novembre 2014).
  4. (en) « Usher Biography », sur people.com (consulté le 16 février 2011).
  5. (en) « Recording Industry Association of America », RIAA (consulté le 25 novembre 2011).
  6. (en) « Usher makes record-breaking debut atop albums chart », sur mtv.com (consulté le 16 février 2011).
  7. (en) « Usher », sur wkrq.com,‎ (consulté le 17 février 2011).
  8. a et b (en) « Usher Lands At No.1 On Billboard 200 With Raymond Vs. Raymond Album | Sound Off | BET.com », Blogs.bet.com,‎ (consulté le 19 septembre 2010).
  9. (en) Denene Millner, « Joining The Class Struggle R&b Superstar Plays The Leader Of A School Revolt In Light It Up », New York Daily News, New York City,‎ (consulté le 25 septembre 2010).
  10. (en) « Raymond, Usher Urkie III », sur chattanoogan.com,‎ (consulté le 2 juin 2015).
  11. (en) « Obit: Etta Berry »,‎ (consulté le 2 juin 2015).
  12. a et b (en) Shaheem Reid, « Usher: King Me », MTV (consulté le 18 novembre 2008).
  13. a, b, c, d et e (en) « Driven: Usher », Vh1 (consulté le 21 décembre 2008).
  14. (en) « North Springs High School », Public School Review (consulté le 18 novembre 2008).
  15. (en) « R&B Star Usher's Father Passes Away », foxnews, Fox News Channel,‎ (lire en ligne).
  16. a, b et c Joe D'Angelo, « Early Usher Recordings Get A Nubeginning », MTV,‎ (lire en ligne).
  17. a et b (en) Lynda Lane, « Usher: Biography », AllMusic (consulté le 18 novembre 2008).
  18. (en) « Usher: Billboard Albums », AllMusic (consulté le 18 novembre 2008).
  19. a, b et c (en) « Usher: Biography », People (consulté le 21 décembre 2008), p. 1.
  20. (en) Andrew Hamilton, « Panther: Review », Allmusic (consulté le 18 novembre 2008).
  21. (en) « I Swear I'm In Love – Usher », Yahoo! (consulté le 21 novembre 2008).
  22. (en) « Usher Makes U.K. Wanna », Billboard,‎ (consulté le 12 décembre 2008).
  23. a, b, c et d « Gold and Platinum », Recording Industry Association of America (consulté le 22 novembre 2008), p. 2.
  24. a et b (en) « Artist Chart History – Usher », Billboard (consulté le 22 novembre 2008).
  25. (en) « Badu, Puffy, Usher Walk Away With Soul Train Awards », MTV,‎ (lire en ligne).
  26. (en) « Usher Stars In ABC's Geppetto : R&B Singer Continues To Toss His Hat In The Acting Ring », Sacramento Observer,‎ (lire en ligne).
  27. « Usher Evolves On 'All About U' », Billboard,‎ (lire en ligne).
  28. a et b « Usher: Billboard Singles », AllMusic (consulté le 22 novembre 2008).
  29. (en) Robert Mancini, « Usher Bounces Back With Texas Rangers, Next LP », MTV,‎ (consulté le 24 décembre 2008).
  30. a et b « Usher », EMI (consulté le 4 décembre 2008).
  31. (en) Jerry Armor, « Usher Enters The Twilight Zone », Yahoo!,‎ (lire en ligne).
  32. (en) Evan Serpick, « Usher's Gaye Fantasy », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 22 décembre 2008).
  33. (en) Natalie Finn, « Usher Stands on New Release Date », E!,‎ (consulté le 17 novembre 2008).
  34. (en) Joe D'Angelo, « Usher Makes Record-Breaking Debut Atop Albums Chart », MTV,‎ (lire en ligne).
  35. (en) Matt Donnelly et Rosenbaum, Claudia, « Usher Back in Mommy's Arms After Dumping Manager Medina », E!,‎ (consulté le 22 novembre 2008).
  36. (en) « Gold and Platinum », Recording Industry Association of America (consulté le 22 novembre 2008), p. 2.
  37. (en) Margo Whitmire, « Usher Notches Another No. 1 Single », Billboard,‎ (consulté le 22 novembre 2008).
  38. (en) Margo Whitmire, « Boo!: Usher, Keys Scare Up No. 1 Single », Billboard,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  39. (en) Gary Susman, « House of Usher », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  40. (en) Perry Simon, « Usher Nabs MTV Europe Awards », People,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  41. (en) « 2004 MTV Video Music Awards », MTV (consulté le 23 novembre 2008).
  42. (en) Alyssa Rashbaum, « Usher, Outkast Clean Up At World Music Awards », MTV,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  43. (en) « 2004 Billboard Music Awards Winners », Billboard,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  44. (en) Shaheem Reid, « Lil Jon, Usher, Luda... How 'Bout Another Video? », MTV,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  45. (en) Shaheem Reid, « R. Kelly And Usher Get Played By The Same Girl », MTV,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  46. (en) Shaheem Reid, « Omarion On Red-Hot Ice Box Remix With Usher : It's Big, It's So Big », MTV,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  47. (en) Robert Christgau, « Mary J. Blige: Growing Pains », Rolling Stone,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  48. (en) Anita Gates, « In the Mix (2005) November 24, 2005 Usher Makes Some Friends Who Are Mobsters », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  49. (en) Geoff Boucher, « Usher's Next Step », Los Angeles Times,‎ (consulté le 23 novembre 2008).
  50. a et b (en) Katie Hasty, « Usher Scores Second Best Sales Debut of '08 », Billboard,‎ (consulté le 22 novembre 2008).
  51. « Usher: Raymond vs Raymond – The National Newspaper », Thenational.ae,‎ (consulté le 19 septembre 2010).
  52. (en) RIAA – Gold & Platinum – 26 novembre 2010.
  53. (en) « Usher », WKRQ. Bonneville International,‎ (consulté le 28 février 2011).
  54. (en) Fred Bonson, « Chart Beat », Billboard,‎ (consulté le 22 novembre 2008).
  55. (en) Chris Davis, « Usher Plans to Perform for Women Only », People,‎ (consulté le 13 janvier 2009).
  56. (en) Ann Powers et Martens, Todd, « Michael Jackson memorial: Usher sings Gone Too Soon », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  57. (en) « Usher’s Raymond Vs. Raymond Pushed Back » MTV Newsroom », Newsroom.mtv.com,‎ (consulté le 19 septembre 2010).
  58. (en) Robert Dominguez, « Usher delays divorce from Tameka Foster Raymond by not signing papers », New York Daily News,‎ (consulté le 27 avril 2011).
  59. (en) « Usher Chart History », sur Billboard (consulté le 2 juin 2015).
  60. (en) « Top 100 Music Hits, Top 100 Music Charts, Top 100 Songs & The Hot 100 », Billboard (consulté le 11 juillet 2010).
  61. (en) « New Music: Jason Derulo f/ Nicki Minaj – In My Head (Remix) », Rap-Up (consulté le 30 mars 2010).
  62. (en) « Usher Hot R&B/Hip-Hop Songs Chart History », sur Billboard (consulté le 2 juin 2015).
  63. (en) « Music Albums, Top 200 Albums & Music Album Charts », Billboard (consulté le 7 mai 2010).
  64. (en) « Radio Industry News, Music Industry Updates, Arbitron Ratings, Music News and more! », FMQB (consulté le 11 juillet 2010).
  65. « Usher’s Raymond v. Raymond, goes GOLD ! « R&B Music Blog >> 100 % R&B and Hip-Hop », Rnbmusicblog.wordpress.com,‎ (consulté le 11 juillet 2010).
  66. (en) Search Results, RIAA, consulté le 25 juin 2010.
  67. (en) « Comeback king Usher », The Sun, Londres,‎ .
  68. (en) « Australian Record Industry Association », Ariacharts.com.au,‎ (consulté le 27 août 2010).
  69. (en) Billboard Biz Canadian chart update, consulté le 12 avril 2010.
  70. (en) « Canadian Recording Industry Association (CRIA): Gold & Platinum – January 2005 », Cria.ca (consulté le 27 août 2010).
  71. (en) « Music Charts – Official Music Chart », Theofficialcharts.com (consulté le 7 mai 2010).
  72. a et b (en) « Usher announces 'Raymond v. Raymond' follow-up for August release – Music, Arts & Entertainment », The Independent, Royaume-Uni,‎ (consulté le 19 septembre 2010).
  73. (en) « New Music: Usher f/ Pitbull – DJ Got Us Fallin in Love’ », Rap-Up (consulté le 8 juillet 2010).
  74. « Eminem and Rihanna Replace Katy Perry Atop Hot 100 », Billboard,‎ (consulté le 19 septembre 2010).
  75. (en) « Usher », TV Guide,‎ .
  76. (en) Justin Bieber Dominates American Music Awards
  77. a, b et c (en) « USHER EXPLORES 'REVOLUTIONARY' NEW SOUND », Rap-Up (consulté le 6 janvier 2010).
  78. (en) « Usher on His Usher VIP Fragrance, Fauxhawk and the Grooming Secret His Sons Must Know », stylelist, AOL (consulté le 6 janvier 2010).
  79. (en) Usher, Slash join Super Bowl halftime show
  80. (en) Conni Tang, « Usher Breaking Ground on New 'Revolutionary Pop' Album », Singersroom,‎ (consulté le 26 avril 2012).
  81. (en) « Looking 4 Myself (Deluxe Edition) by Usher », iTunes Store (US). Apple Inc (consulté le 3 juillet 2012).
  82. (en) « Looking 4 Myself (2012): Reviews », Metacritic. CBS Interactive (consulté le 13 juin 2012).
  83. (en) « AAMG - February 21, 2012 » (consulté le 2 juin 2015).
  84. (en) « AAMG - February 22, 2012 » (consulté le 2 juin 2015).
  85. (en) « New Music: Usher – 'Scream' Snippet », Rap-Up.com (consulté le 28 avril 2012).
  86. a et b (en) « Usher's Next Album Is 'Everything You Can Imagine' », MTV News. Viacom (consulté en 10 avril 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :