Rick Ross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rick Ross
Description de cette image, également commentée ci-après

Rick Ross sur scène en 2014.

Informations générales
Surnom Ricky Ross, Ross, The Boss, Boss Major, Rick Ro$$, Ricky Rozay, Rozay, Teflon Don
Nom de naissance William Leonard Roberts II
Naissance (40 ans)
Comté de Coahoma, Mississippi, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, interprète[1]
Genre musical Hip-hop, gangsta rap, Dirty South
Instruments Voix
Années actives Depuis 2001[2]
Labels Slip-N-Slide/Def Jam (depuis 2006), Poe Boy Entertainment (2006-2008), Maybach Music Group (depuis 2008)
Site officiel godforgivesidont.com

Rick Ross, de son vrai nom William Leonard Roberts II, né le dans le Comté de Coahoma, Mississippi, est un rappeur américain[3]. Il se fait connaître du grand public grâce à son single Hustlin'. Son nom de scène Rick Ross est une référence à Rick « Freeway » Ross, l'un des plus importants trafiquants de cocaïne de Los Angeles des années 1980, avec lequel il n'entretient aucun lien. Ce dernier portera d'ailleurs plainte contre lui, demandant 10 millions de dollars pour l'usage de son nom.

Rick Ross fonde le label Maybach Music Group avec comme membre Meek Mill, Wale, Stalley ou encore Gunplay, sous lequel il publie ses trois derniers albums, Deeper than Rap, God Forgives, I Don't et Mastermind. Rick Ross faisait partie de Poe Boy Entertainment, un label fondé en 1999 à Miami par Eldrin « E-Class » Prince. Ce label regroupe la scène montante de Miami avec des artistes comme Flo Rida ou Brisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

William Leonard Roberts II est né le dans le Comté de Coahoma, dans le Mississippi[4],[5], et élevé à Carol City, en Floride[6]. Au lycée de Carol City Senior High School, il joue au football américain et obtient une bourse pour l'université d'État d'Albany en Géorgie. Il commence à rapper au milieu des années 1990 quand il forme le groupe Carol City Cartel.

Il est, un temps, gardien de prison dans les années 1990, fait qu'il dissimulera par la suite en construisant une image de rappeur proche de trafiquants de drogue. La révélation de cette partie de son passé est apparue, selon le New York Times, comme « l'implosion publique la plus spectaculaire de l'image de dur à cuire qu'un rappeur a pu se donner » depuis la découverte du passé de Vanilla Ice[7]. À partir de , un conflit particulièrement violent l'a opposé à 50 Cent, qui a notamment conduit ce dernier à rendre public une vidéo de nature pornographique où apparaît une ancienne petite amie de Rick Ross[7] avec laquelle il a eu 2 enfants.

Port of Miami et Trilla (2006–2008)[modifier | modifier le code]

Rick Ross signe son premier contrat avec un gros label en 2002 chez Slip-N-Slide Records, une filiale de Def Jam. Son premier album de Rick Ross, Port of Miami, est publié en août 2006 et débute à la première place du Billboard 200, avec 187 000 exemplaires vendus la première semaine[8],[9]. Avant sa sortie, Christian Hoard du magazine Rolling Stone avait prédit que l'album serait le « meilleur album rap de l'année[10]. » Le premier single, Hustlin' atteint la 54e place du Billboard Hot 100[11], et est certifié disque de platine[12]. Le second single s'intitule Push It, qui reprend Scarface (Push It to the Limit), la bande-son du film Scarface[13]. La vidéo du titre Push It s'inspire du film[14]. L'album, quant à lui, est certifié disque d'or par la RIAA[15].

À cette période, Ross participe à deux singles du premier album de DJ Khaled, Listennn... the Album intitulés Born-N-Raised et Holla at Me. Une compilation des pistes non retenues de l'album est publiée le sous le titre Rise to Power, distribuée par le label Suave House, qui est le premier label à signer Rick Ross, mais qui, faute de moyens, ne put distribuer son premier album[16].

Son second album, Trilla, est publié en mars 2008, et débute, comme son prédécesseur, à la première place du Billboard 200[17]. Le premier single, Speedin', en featuring avec R. Kelly atteint la 21e place des Billboard Bubbling Under Hot 100 Singles ; le second s'intitule The Boss avec T-Pain qui atteint la 17e place du Hot 100. Le troisième single Here I Am fait participer Nelly et Avery Storm[18]. MTV News classe Ross quatrième dans sa liste des Hottest MCs in the Game sur dix rappeurs[19].

Deeper than Rap et Teflon Don (2009–2010)[modifier | modifier le code]

La chanson intitulée Valley of Death parle du bref passage de Ross comme gardien de prison. Dans les paroles de la chanson, il assume le fait d'avoir endossé le rôle de gardien de la paix. Il explique plus tard trainer dans les rues entretemps. Il rappe : Only lived once and I got two kids/ And for me to feed them, I'll get two gigs (« Je peux vivre qu'une fois et j'ai deux gosses/et pour les nourrir, 'faut que je bosse »). Cependant, il n'explique toujours pas pourquoi il n'a pu réussir à ne pas subvenir aux besoins de ses enfants[20],[21]. Sur l'édition de mars 2009 du magazine XXL, intitulée Rick Ross Up in Smoke, montre Ross en couverture posant avec une père de lunettes Louis Vuitton. Après publication, un porte-parole de la marque contacte XXL pour leur informer qu'il portait une fausse paire de lunettes[22]. Le rappeur révèle plus tard que sa paire de Louis Vuitton étaient authentiques mais modifiées par Jacob Bernstein, connu sous le surnom de The Sunglass Pimp. Bernstein se défend d'avoir modifié cette peur malgré l'insistence du rappeur[23].

Son troisième album Deeper than Rap est publié le . Le premier extrait, Mafia Music, tourne sur Internet et Rick Ross lance quelques mots à 50 Cent. En , Rick Ross est classé 5e meilleur rappeur de l'année par MTV dans l'émission Hottest MCs, il est derrière Jay-Z qui arrive en première position suivi de Lil Wayne, de Drake puis de Kanye West. 50 Cent, avec lequel il est alors en plein conflit, est seulement classé 9e[24]. En novembre 2010, Diddy, qui signe Ross en 2009 à son label Ciroc Entertainment, annonce travailler sur un EP collaboratif avec le rappeur.

En , Rick Ross publie son quatrième album studio, Teflon Don, espérant être classé premier. Il est écrasé par les ventes de l'album d'Eminem qui l'empêche d'accéder à la première place. L'album est généralement bien reçu par la presse spécialisée, notamment en France où il est classé parmi les meilleurs albums du magazine Les Inrockuptibles[25].

Albums récents (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Rick Ross sur scène en 2011.

Rick Ross joue aux BET Awards le 26 juin 2011[26]. Il est nommé dans la catégorie de « meilleur rappeur »[27]. En début 2012, Ross est nommé Hottest MC in the Game.

Le cinquième album de Ross, God Forgives, I Don't, est originellement prévu pour le , mais par la suite reporté pour le [28],[29]. Il publie deux singles extraits de l'album, You the Boss et I Love My Bitches[30], bien qu'ils ne fassent pas partie de la liste officielle des titres. Après publication, l'album atteint la première place du Billboard 200, avec 218 000 exemplaires vendus la première semaine[31]. Ross publie ensuite quatre chansons : So Sophisticated avec Meek Mill, Touch'N You avec Usher, Hold Me Back, et 3 Kings avec Dr. Dre et Jay-Z. Rick Ross est nommé par le magazine The Source comme « homme de l'année »[32].

En 2012, il collabore avec Mariah Carey sur le titre Triumphant (Get 'Em). En , il est annoncé en collaboration avec Booba et Packman Laloetoe sur le titre 1.8.7 du nouvel album de ce dernier, Futur. Sa chanson 100 Black Coffins fait partie de la bande originale du film Django Unchained de Quentin Tarantino. Le 7 janvier 2013, Ross révèle le titre de son sixième album, Mastermind. L'album est prévu pour 2013[33]. Le premier single promotionnel extrait de l'album s'intitule Box Chevy, publié sur iTunes le [34],[35],[36]. Le clip du titre est réalisé le 1er avril 2013 et fait participe les rappeurs Gunplay, Stalley et Rockie Fresh[37]. Le 5 septembre 2013, Ross publie le premier single officiel issu de l'album Mastermind, No Games avec Future produit par J.U.S.T.I.C.E. League[38]. Le lendemain, il passe à la radio locale[39].

Rick Ross publie son sixième album, Mastermind, en mars 2014. L'album est généralement bien accueilli par la presse spécialisée, et compte 179 000 exemplaires vendus la première semaine[40]. Le 8 avril 2014, l'album compte 290 000 exemplaires vendus aux États-Unis[41]. En juin 2014, la participation de Ross est annoncée pour une série documentaire intitulée Sisterhood of Hip Hop[42]. En octobre 2014, Ross annonce la publication d'un nouvel album, Hood Billionaire, qui fera notamment participer Jay-Z et R. Kelly[43]. Ross révèle plus tard la couverture de Hood Billionaire en octobre 2014 et annonce sa date de publication pour le 14 novembre 2014[44]. Le , il publie l'opus Black Market, qui inclut les collaborations de John Legend, Cee-Lo Green, Nas, DJ Premier, Mariah Carey, Mary J. Blige, Chris Brown, Future et The-Dream[45].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Rick Ross est chrétien[46], et indique, lors d'un entretien avec Corey « Coco Brother » Condrey sur Lift Every Voice, que : « à un certain moment, je me suis dit que peu importe ce que je ferai, je ne remettrai jamais Dieu en question[47] ». Ross indique prier à chaque fois avant de monter sur scène[48].

Le 14 octobre 2011, Ross est frappé deux fois d'épilepsie durant la même journée, une fois le matin et une fois le soir. Il est retrouvé inconscient dans la matinée[49]. Après sa seconde épilepsie, Ross est admis à l'hôpital de Birmingham, où il subit plusieurs séries d'examens, concluants selon les médecins. Ross pense que cela est dû à un manque de sommeil[50]. Ross raconte plus tard cet incident dans le remix de la chanson Ima Boss de Meek Mill[51].

Le 27 janvier 2013, en fêtant son 37e anniversaire, Ross et sa compagne deviennent cibles d'un drive-by shooting à Fort Lauderdale, en Floride. Blessés par balles, leur voiture entre en collision avec un mur lorsqu'ils tentent d'échapper à leurs agresseurs[52].

En 2015, il passe une semaine en prison pour avoir violemment agressé et kidnappé un ouvrier de sa nouvelle maison en Georgie. Rick Ross s'est acquitté de deux millions de dollars pour pouvoir retrouver sa liberté[53].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Push It
  • 2008 : Speedin (avec R. Kelly)
  • 2008 : The Boss (avec T-Pain)
  • 2008 : Maybach Music (avec Jay-Z)
  • 2008 : Here I Am (avec Nelly & Avery Storm)
  • 2009 : Mafia Music
  • 2009 : Magnificient (avec John Legend)
  • 2009 : Bossy Lady (avec Ne-Yo)
  • 2009 : Maybach Music Pt.2 (avec T-Pain, Kanye West & Lil Wayne)
  • 2010 : Mafia Music 2 (avec Chrisette Michele)
  • 2010 : B.M.F.
  • 2010 : Aston Martin Music (avec Drake & Chrisette Michele)
  • 2010 : MC Hammer (avec Gucci Mane)
  • 2011 : 9 Piece(avec Lil Wayne)
  • 2011 : John (avec Lil Wayne)
  • 2011 : By Any Means (avec Wale, Meek Mill & Pill)
  • 2011 : You The Boss (avec Nicki Minaj)
  • 2011 : I Love My Bitches
  • 2012 : Touch'n You (avec Usher)
  • 2012 : Amsterdam
  • 2012 : Ten Jesus Pieces
  • 2013 : Big Daddy Kunk (avec Wiz Khalifa)
  • 2013 : Box Chevy
  • 2013 : I Wonder Why
  • 2013 : No Games (avec Future)
  • 2014 : The Devil Is a Lie (avec Jay Z)
  • 2014 : Thug Cry (avec Lil Wayne)
  • 2014 : Elvis Presley Blvd. (avec Project Pat)
  • 2014 : Keep Doin’ That (Rich Bitch) (avec R. Kelly)

Collaborations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « XXL Presents… Hip-Hop's 10 Greatest Ghostwriters [Poll] », sur XXL, New York (consulté le 23 décembre 2012).
  2. (en) « 35. The P.O.D. f/ Rick Ross and Trick Daddy "Something's Going On" (2001) — The 50 Best Miami Rap Songs », sur Complex (consulté le 2 mars 2015).
  3. (en) Hu5T1/3NOMIC5 de Bear Frazer ; septembre 2007. page 44.
  4. (en) « Birth certificate of William Roberts (Rick Ross) as scanned », sur The Smoking Gun (consulté le 24 juin 2015).
  5. (en) Shaheem Reid, « Rick Ross Talks Miami’s ‘Fast Life,’ Southern Heritage, In The Source », MTV News,‎ (consulté le 24 juin 2015).
  6. (en) Cyril Cordor, « Rick Ross Biography », Allmusic (consulté le 2 avril 2011), During the early to mid-2000s, he became popular and well known locally through touring with Trick Daddy and guest-appearing on a few Slip-N-Slide releases, but didn't release any solo material until 2006..
  7. a et b (en) « Beyond Authenticity: A Rapper Restages », sur The New York Times (consulté le 7 septembre 2013).
  8. (en) Chris Harris, « Rick Ross Sails Past Breaking Benjamin, Takes Port Of Miami To #1 », MTV News,‎ (consulté le 24 mai 2008).
  9. (en) « Port of Miami – Charts & Awards », Allmusic,‎ .
  10. Christian Hoard, « Rick Ross, Miami's Latest Hip-Hop Phenom », Rolling Stone,‎ .
  11. (en) « Rick Ross Port of Miami Awards », sur AllMusic (consulté le 7 septembre 2013).
  12. (en) « Rick Ross Hustlin », sur RIAA (consulté le 7 septembre 2013).
  13. (en) Corey Moss, « Rick Ross Ready to 'Blow' Up When He Docks At Port Of Miami In August », MTV News,‎ (lire en ligne).
  14. (en) Shaheem Reid, « A Newcomer 10 Years In The Making: Rick Ross Gets Help From Jay-Z, Akon On First LP », MTV News,‎ (consulté le 24 mai 2008).
  15. (en) « Rick Ross - Port of Miami », sur RIAA (consulté le 7 septembre 2013).
  16. (en) « Rise to Power de Rick Ross, le 18 septembre », sur 2KMusic (consulté le 7 septembre 2013).
  17. (en) Shaheem Reid, « Rick Ross On #1 Trilla Beating Out Snoop, Fat Joe: 'I Told Them We Bossin' Up' », MTV News,‎ (consulté le 24 mai 2008).
  18. (en) Shaheem Reid, « Rick Ross Talks About Tiger Attack – Seriously! – On The Set Of His 'Here I Am' Video », MTV News,‎ (consulté le 24 mai 2008).
  19. (en) « 'Hottest MCs in the Game': Rick Ross Bosses Up to #4 », MTV News,‎ (consulté le 7 juillet 2008).
  20. (en) « Rick Ross Justifies Prison-Guard Past In New Track – Listen Here », sur mtv.com (consulté le 12 juin 2012).
  21. (en) « Rick Ross' 'Valley Of Death' Was Intended For Jay-Z », sur mtv.com (consulté le 12 juin 2012).
  22. (en) Gil Kaufman, « Rick Ross Called Out For Fake Louis Vuitton Sunglasses On XXL Cover », MTV News,‎ (consulté le 6 novembre 2009).
  23. (en) J.R., « Rick Ross' Louis Vuitton Rumor Slammed By The 'Sunglass Pimp' », HipHopRX,‎ (consulté le 6 novembre 2009).
  24. (en) « These Are 2009′s 10 Hottest MC’s… », sur The Smoking Section,‎ (consulté le 7 septembre 2013).
  25. « Rick Ross le truculent du rap us », sur Les Inrockuptibles,‎ (consulté le 7 septembre 2013).
  26. (en) « Rick Ross Performing at BET Awards 2011 », sur BET.
  27. (en) « Best Male Hip Hop Artist | BET Awards », BET,‎ 2011 (consulté le 21 novembre 2011).
  28. (en) « New Music: Rick Ross f/ Drake – 'Made Men' », Rap-Up,‎ (consulté le 2 mars 2011).
  29. (en) Allen Jacobs, « Rick Ross Officially Delays "God Forgives, I Don't" To 2012 | Get The Latest Hip Hop News, Rap News & Hip Hop Album Sales », HipHop DX,‎ (consulté le 30 mars 2012).
  30. (en) celebpromoter, « Ricky Ross Premieres 2 New Songs from God Forgives I Don't », Celebpromoter (consulté le 30 mars 2012).
  31. (en) « Rick Ross' 'God Forgives, I Don't' Selling Big, Heading for No. 1 », Billboard,‎ (consulté le 2 mai 2014).
  32. (en) « Rick Ross Named The Source's Man of The Year », MTV News (consulté le 22 novembre 2014).
  33. (en) Steven Horowitz, « Rick Ross Announces Title Of Sixth Studio Album », sur HipHopDX,‎ (consulté le 7 janvier 2013).
  34. (en) « New Music: Rick Ross – Box Chevy « Consequence of Sound », Consequenceofsound,‎ (consulté le 6 août 2013).
  35. (en) « Rick Ross – Box Chevy | Listen & Download », DJBooth.net (consulté le 6 août 2013).
  36. (en) « iTunes – Music – Box Chevy – Single by Rick Ross », iTunes,‎ (consulté le 6 août 2013).
  37. (en) « Watch Behind the Scenes Footage of Rick Ross' Box Chevy Video Shoot », Complex,‎ (consulté le 6 août 2013).
  38. (en) « Listen: Rick Ross f/ Future "No Games" », sur Complex,‎ (consulté le 14 novembre 2013).
  39. Frequency News
  40. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 3/9/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 16 avril 2014).
  41. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 04/6/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 16 avril 2014).
  42. (en) Kristin Corry, « 'Sisterhood of Hip Hop' to Debut on Oxygen This Summer », Vibe, Vibe,‎ 9 juine 2014 (consulté le 14 juin 2014).
  43. (en) Nadeska Alexis, « Rick Ross Promises Another Jay Z Feature On His Hood Billionaire Album », MTV,‎ (consulté le 6 octobre 2014).
  44. (en) Rose Lilah, « Rick Ross Reveals Cover Art For Hood Billionaire », sur HotNewHipHop (consulté le 15 octobre 2014).
  45. Danielle Harling, « Rick Ross’ Black Market To Possibly Be “The Pinnacle Album” Of His Career », sur HipHopDX,‎ (consulté le 21 novembre 2015).
  46. (en) « Ignorance or Blasphemy? », The Christian Post,‎ (consulté le 30 avril 2012), The first verse of the song depicts Ross, a self proclaimed Christian, relishing in the riches of sitting in his expensive Bugatti as he makes a drug deal..
  47. (en) « Rick Ross - Interview On A Christian TV Show », Rap Basement,‎ (consulté le 30 avril 2012), p. I had told myself at one point no matter what I go through, I never question God..
  48. (en) « Rick Ross - Interview On A Christian TV Show », Rap Basement,‎ (consulté le 30 avril 2012), Every time I go on stage, you know what I'm saying, I say a prayer.
  49. (en) « Rick Ross Suffers Seizure On Plane, Reportedly Regains Consciousness », HipHopDX,‎ (consulté le 31 janvier 2015).
  50. « Rick Ross: 'Seizures were caused by me not getting enough sleep' », NME News, Time Inc,‎ (consulté le 31 janvier 2015).
  51. (en) Chandler, D.L., « Meek Mill Drops ‘I’ma Boss (Remix)’ W/ Rick Ross, Lil Wayne, T.I., Swizz Beatz », MTV,‎ (consulté le 12 octobre 2015).
  52. (en) Josh Haskell, « Rapper Rick Ross Target of Drive-By Shooting – ABC News », AbcNews,‎ (consulté le 6 août 2013).
  53. « Rick Ross : Sorti de prison, mais délesté de 2 millions de dollars ! », sur public.fr,‎ (consulté le 30 avril 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :