L'Audibergue - La Moulière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Audibergue
La Moulière
Vue aérienne de la station.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Commune Andon
Caille
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Site web stations-greolieres-audibergue.com
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 30″ nord, 6° 47′ 17″ est
Massif Massif de l'Audibergue
Altitude 1 350 m
Altitude maximum 1 642 m
Altitude minimum 1 350 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 7
Télésièges 1
Téléskis 6
Pistes
Nombre de pistes 23
Noires 1
Rouges 10
Bleues 5
Vertes 7
Total des pistes 29 km
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
L'Audibergue - La Moulière
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
L'Audibergue - La Moulière
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
L'Audibergue - La Moulière

L’Audibergue - la Moulière est une station de sports d'hiver des Alpes-Maritimes située dans les préalpes de Castellane.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Cette station de ski familiale se situe sur la montagne de l’Audibergue.

Elle est située à moins d'une heure de Cannes, Fréjus, Draguignan et Grasse.

C'est l'une des deux stations la plus proche du littoral avec Gréolières-les-Neiges.

Les communes de Caille avec la Moulière et d'Andon pour l’Audibergue se partagent le massif à 1 642 mètres d’altitude, qui surplombe la Côte d'Azur avec vue sur les îles de Lérins, le littoral, le Var et la chaîne des Alpes.


Latitude et Longitude :

  • La Moulière : 43°45'21.62"N - 6°45'41.64"E
  • L'Audibergue : 43°45'35.41"N - 6°47'11.11"E

La station[modifier | modifier le code]

La station offre des hébergements, restaurants et commerces :

  • à l'Audibergue :
    • 3 restaurants,
    • gîtes,
    • 1 magasin de location de ski ;
  • à la Moulière :

Historique[modifier | modifier le code]

Partagé entre les communes de Andon et Caille, la station de ski est née dans les années 1960 par la construction du téléski du Signal à l'initiative de la commune d'Andon. Suivent les téléskis de l'Aups et le débutant le Liason implantés par la Société Cailloise d'exploitation de l'Audibergue qui fera construire également dans les années 1980, la Charbonière, tous ces aménagements étant cautionnés par la mairie de Caille.

Parallèlement la Société Alpes Côte d'Azur développe le secteur de la Moulière avec l'implantation du télésiège et du téleski école. Quelques saisons sans neige auront raison de toutes ces sociétés qui seront reprises dans un syndicat constitué par les deux communes.
Aujourd'hui le Conseil Général 06 a créé le S.M.G.A. syndicat mixte Gréolières Audibergue qui gère les remontées mécaniques des deux stations avec une participation à hauteur de 95 % du fonctionnement.

Le domaine skiable[modifier | modifier le code]

Le domaine skiable est composé de :

  • 23 pistes sur 27 km :
    • 7 vertes ;
    • 5 bleues ;
    • 10 rouges ;
    • 1 noires.
Nom de la remontée Situation Type de remontée Fabricant Année de construction
Le Signal L'Audibergue Téléski POMA 1960
L'Aups L'Audibergue Téléski ??? 1965
La Charbonnière entre L'Audibergue et la Moulière Téléski GMM 1974
Les Lavandes L'Audibergue Téléski école POMA 1988
le tipi La Moulière Téléski fixe POMA 1971
Le Télésiège de la Moulière La Moulière Télésiège POMA 1972
Le Bambi L'Audibergue Fil Neige POMA ???


Personnalités liées à l’Audibergue – la Moulière[modifier | modifier le code]

Marion Bertrand[1] est une skieuse alpine née à Grasse en 1984.En 1993, elle a fait ses débuts en compétitions sous les couleurs du ski club de l’Audibergue[2]. En 1996, elle intègre le ski étude de Saint-Étienne-de-Tinée et rejoint le club des sports de Auron.

Lors de la saison 2002/2003 elle participe à sa 1re course en Coupe du monde à Val-d'Isère.

La station l'été[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Depuis 1992, le télésiège de la Moulière est également ouvert pendant la saison estivale de mai à septembre.

Le VTT et la randonnée[modifier | modifier le code]

Le télésiège permet aux vttistes de gagner le départ des treize pistes permanentes de descente[3] et 2 circuits de randonnée pédestre, aux piétons et randonneurs d'accéder à la table d’orientation au sommet.

Des compétitions de championnats de descente VTT sont régulièrement organisées à la Moulière.


Le mountainboard[modifier | modifier le code]

Le télésiège permet également aux pratiquants de mountainboard de rejoindre le départ de la piste de descente tracée depuis la saison d'été 2007.

Les 30 et ont eu lieu une manche des championnats de France de mountainboard Freestyle et Descente[4].


La spéléologie[modifier | modifier le code]

Le massif de l'Audibergue est percé de nombreux gouffres et avens permettant la pratique de spéléologie[5]. C’est dans ces gouffres que le spéléologue niçois Michel Siffre a mené en 1964 et 1969 ses expériences « hors du temps » sur la chronobiologie.

En 2004 a été aménagé à la Moulière la Via Souterrata qui est un itinéraire de via ferrata sous terre[6] qui permet d’aborder l’univers de la spéléologie à travers deux avens aménagés : l’aven Yvon et celui des Jurassiens. Le parcours d’une longueur de 350 m descend à moins 44 m de profondeur, il permet de découvrir un paysage souterrain aux nombreuses concrétions.

Le parc aventure[modifier | modifier le code]

La Moulière propose depuis 2004 un parcours acrobatique en hauteur de 85 ateliers répartis sur cinq parcours et une tyrolienne de 470 m de long[7].

Le trial moto[modifier | modifier le code]

À l’Audibergue, depuis 1984, la plus ancienne école de trialmoto en France[8] permet aux débutants de s’initier, ou aux trialistes confirmés ou compétiteurs de se perfectionner au travers de stages encadrés par des moniteurs diplômés.

Des compétitions de championnats sont régulièrement organisées sur les sites de l’Audibergue et de la Moulière où les zones de trial sont tracées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]