La Neuville-Housset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.

La Neuville-Housset
La Neuville-Housset
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Marle
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Laurence Hauet-Chatelain
2014-2020
Code postal 02250
Code commune 02547
Démographie
Population
municipale
66 hab. (2016 en augmentation de 6,45 % par rapport à 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 32″ nord, 3° 43′ 46″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 157 m
Superficie 4,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
La Neuville-Housset

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
La Neuville-Housset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Neuville-Housset

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Neuville-Housset

La Neuville-Housset est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chevennes Marfontaine Rose des vents
Housset N
O    La Neuville-Housset    E
S
Châtillon-lès-Sons Berlancourt

Histoire[modifier | modifier le code]

À proximité de l'église, on peut apercevoir la dernière meule utilisée dans le moulin avant sa destruction.

Le 29 août 1914 à 13 h 45, le 73e RI (originaire de Béthune dans le Pas-de-Calais) arrive dans le village de La Neuville-Housset qui est déjà occupé par une compagnie du génie.

À 14 h, le régiment reçoit l'ordre de se porter à l'ouest de La Neuville-Housset en soutien vers la ferme La Chaussée. Le 1er bataillon se place en soutien droite de l'artillerie. La 3e compagnie sur le plateau de La Neuville-Housset. La 1re compagnie vers la cote 160. À 19 h, le 3e bataillon va occuper le village. À 22 h 20, le 1er bataillon se rend en cantonnement d'alerte à Berlancourt. À 22 h 30, le 2e bataillon s'installe sommairement pour la nuit à Chévennes.

(source : journal de marche du 73e RI de Béthune)

Un bombardier américain B-26 Marauder s'écrase à la Neuville-Housset le 24 novembre 1944. Les membres de l'équipage étaient : William Floyd Ray, Dennis Jones, Raul Pompa, Preston Prejean, James Dubois, James Padgett, Wetzel Kimball. Raul Pompa aurait survécu à l'accident, son témoignage : Chute directement dans un champ labouré, à côté du village de La Neuville Housset ... En rentrant à leur base, A-71, après une mission de bombardement à Kaiserslautern, le pilote et le copilote ont oublié de réinitialiser l'altimètre ... Ils pensaient voler 200 pieds plus haut qu'ils ne l'étaient réellement ... Le temps était mauvais ... Il neigeait et glissait, et c'était le crépuscule ou la nuit ... Le pilote et le copilote n'ont pas eu le temps de réagir avant qu'il ne soit trop tard ... Le Lt Padgett avait participé à 16 missions en Allemagne. Un monument est construit pour commémorer l'accident (date à préciser).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7[1].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Martin[2]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 3 avril 2014)
Laurence Hauet-Chatelain DVD Employée
Réélue pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 66 habitants[Note 1], en augmentation de 6,45 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330309317341361357322296289
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
248234210196191193261251227
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
206171167138160202176142155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1209562666350616362
2016 - - - - - - - -
66--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Nicolas.
  • Deux monuments sont présents : un monument dédié aux morts de la commune et un monument érigé en mémoire à l'équipage du bombardier américain B-26 Marauder tombé à la Neuville-Housset le 24 novembre 1944.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  2. Almanach...Matot-Braine, Reims, 1879, p270.
  3. « Laurence Chatelain réélue maire », La Thiérache, no 2575,‎ , p. 41 (ISSN 0183-8415)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :