Rocquigny (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocquigny.
image illustrant une commune de l’Aisne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aisne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Rocquigny
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Paul Seret
2014-2020
Code postal 02260
Code commune 02650
Démographie
Population
municipale
377 hab. (2014)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 27″ nord, 3° 58′ 56″ est
Altitude 217 m (min. : 157 m) (max. : 231 m)
Superficie 10,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Rocquigny

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Rocquigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rocquigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rocquigny

Rocquigny est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Icône Sainte Face Laon 150808.jpg

Sur le territoire de Rocquigny se trouvait l'ancienne abbaye de moniales cisterciennes de Montreuil-les-Dames.

C'est de cette abbaye que provient la célèbre icône de la sainte Face de Laon, peinture byzantine (serbe?) qui aurait été offerte en 1249, d'après une tradition ancienne, par Jacques Pantaléon de Troyes, le futur pape Urbain IV, qui l'aurait acheté à Bari (Italie).

Vers le milieu du XVIIe siècle, les moniales de Montreuil quittèrent Rocquigny et allèrent s'installer dans la banlieue de Laon.

Elles y apportèrent avec elles leur icône précieuse.

Soustraite aux déprédations iconoclastes des Révolutionnaires en 1795, l'œuvre fut donnée à la cathédrale de Laon où elle est aujourd'hui encore conservée[1],[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1875 après 1876 Fouan[4]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Marie-France Crohin    
mars 2008 en cours
(au 12 mai 2014)
Paul Seret DVD Retraité de l'agriculture
Réélu pour le mandat 2014-2020[5], [6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 377 habitants, en diminution de -4,8 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 529 519 608 625 656 674 638 626
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
627 683 680 659 690 659 696 699 669
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
629 526 566 507 556 507 472 435 440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
431 438 426 407 424 392 395 391 377
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • BERTIN Jean Louis Maire en 1793
  • LEMIRRE Nicolas Louis Maire en 1801

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. GRABAR, La Sainte-Face de Laon. Le Mandylion dans l'art orthodoxe, Prague, 1931
  2. J. DURAND (éd.), Byzance. L'art byzantin dans les collections françaises, Paris, p. 475.
  3. J.-M. SPIESER, E. YOTA, Mandylion ou Sainte-Face de Laon, in : Catalogue d'exposition Il Volto di Cristo, éd. G. MORELLI, G. WOLF, Milan, 2000, p. 97-99.
  4. Almanach-annuaire de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 18e année, Matot-Braine, Reims, 1876, p193.
  5. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  6. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 12 août 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .