Gronard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gronard
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Christian Vanneau
2014-2020
Code postal 02140
Code commune 02357
Démographie
Gentilé Gronardois - Gronardoises
Population
municipale
76 hab. (2015 en augmentation de 4,11 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 47′ 38″ nord, 3° 53′ 05″ est
Altitude 138 m
Min. 100 m
Max. 190 m
Superficie 7,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Gronard

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Gronard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gronard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gronard

Gronard est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gercy Rose des vents
Saint-Gobert N Hary
O    Gronard    E
S
Houry
Prisces
Burelles

Gronard se situe en Thiérache dans une plaine élevée, à 37 km au nord-est de Laon et 6 au sud de Vervins.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attestée sous les formes Gronnars en l'an 1230[1], Gronnart en 1251[2], Gronnar en 1668[3]. La paroisse Saint-Théodulfe de Gronnart est signalée dans les archives de la commune en l'an 1687.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIe siècle, l'emplacement de Gronard n'était qu'un désert où vint se retirer saint Théodulphe, vulgairement appelé saint Thiou[4]. Le village ne se forma que beaucoup plus tard, car il semble résulter d'une charte de Philippe, comte de Flandres et de Vermandois, par laquelle il donna en 1174, à l'abbaye d'Isle de Saint-Quentin[4], son moulin de Gronard pour un cens de 100 muids de froment, mesure de cette ville, qu'il n'y avait pas alors en ce lieu autre chose que ce moulin.
Pour hâter la croissance des enfants, on les plongeait dans une fontaine que ce saint aurait fait jaillir de terre avec son bâton.

Seigneurs connus de Gronard[4][modifier | modifier le code]

1202 : Guillaume, chevalier de Gronard (femme Cécilie, petit enfant, Jean).
1208 : Raoul de Gronard. Il semble avoir été frère d'Adam de Buironfosse.
1223 : Colin de Gronard ?

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant inférieur à 100, le nombre de membres du conseil municipal est de 7[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1989 François Pamart   Agriculteur - décédé en 2000
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Paul Bertrand   Agriculteur à la retraite
mars 2008[6] en cours
(au 12 mai 2014)
Christian Vanneau DVG Directeur commercial à la retraite
Réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2015, la commune comptait 76 habitants[Note 1], en augmentation de 4,11 % par rapport à 2010 (Aisne : -0,34 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
265 254 236 284 243 260 274 285 259
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
225 253 258 266 255 234 233 201 175
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
150 138 137 136 121 106 87 99 110
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
102 108 85 85 79 78 75 75 75
2015 - - - - - - - -
76 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Théodulphe, église fortifiée des XIe et XVIe siècles, classée monument historique depuis 1995. L'église Saint-Théodulphe est fortifiée au XVIe : chœur et transept en pierre blanche, nef de brique, donjon flanqué de deux tours circulaires, portail plein cintre, dessins de briques vitrifiées, meurtrières. Reliques de saint Thiou (ou Théodulphe).
  • Fontaine de dévotion de saint Thiou.
  • Lavoir.
  • Croix de chemin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le cartulaire de l'Abbaye de Foigny
  2. Dans l'abbaye Saint Martin de Laon
  3. Dans le baillage de Marfontaine
  4. a, b et c Dictionnaire historique du département de l'Aisne, Tome I par Maximilien Melleville, 1865, page 431
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]