Autreppes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Autreppes
Autreppes
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Communauté de communes de la Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Paul Basse
2014-2020
Code postal 02580
Code commune 02040
Démographie
Gentilé Autreppois - Autreppoises
Population
municipale
179 hab. (2016 en diminution de 2,72 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 15″ nord, 3° 51′ 24″ est
Altitude Min. 117 m
Max. 201 m
Superficie 6,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Autreppes

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Autreppes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Autreppes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Autreppes

Autreppes est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France. .

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La place du village.

Le village rural de Thiérache est situé à 17 km à l'est de Guise, 17 km à l'ouest de Hirson et 8 km de Vervins. Il est aisément accessible depuis la RN 2.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune a pour communes limitrophes : Erloy, Sorbais, Saint-Algis, Haution et Laigny.

Rose des vents Erloy Rose des vents
Saint-Algis N Sorbais
O    Autreppes    E
S
Haution Laigny

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Oise, affluent de la Seine et drainé par plusieurs ruisseaux qui s'y jettent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme d'Altrippia en 879, où il est écrit en latin « Villa Altrippia in pago Laudunensi » dans un acte concernant l'abbaye de Saint-Denis[1]. Elle est mentionnée sous les formes, Autrepe au XIIe siècle dans un cartulaire de l'abbaye de Saint-Denis, Altrepia en 1125 dans un cartulaire de Chaourse pour l'abbaye de Saint-Denis, Autreppia en 1340 dans les fonds latins des archives nationales, Aultreppe en 1610 dans le registre des offices du bailliage des bois de Guise et Autreppe en 1710 dans un document de l'intendance de Soissons[1].

Le nom de la commune est probablement préceltique pour les toponymistes Marie-Thérèse Morlet et Ernest Nègre et a dû servir à désigner d'abord une rivière ou un cours d'eau sur son territoire[2],[3]. Pour Ernest Nègre, il est composé du terme préceltique alt avec un autre mot d'origine préceltique apia qui est lui un dérivé du mot epia désignant « eau ». Au cours de son histoire, le nom de la commune a eu une attraction paronymique due au mot latin, altera signifiant « autre »[2]. Le s final est un rajout parasite au nom Autreppe[2]. Pour Marie-Thérèse Morlet, le terme est composé d'altero, une racine latine qui est assimilée au comparatif latin alter signifiant dans un sens « second de deux », avec le terme préceltique apia employé désignant l'eau[3]. Le nom donnerait le sens « eau secondaire, petit ruisseau » dans sa forme composé altero-appa[3].

Le village est désigné comme Eutreppes ou Euterpe en picard[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne gare en 2014

.

Dénommée « Altripia » en 876, Autreppes a fait partie de l'ancien domaine royal donné à l'abbaye de Saint-Denis en 915. Puis le village d'Autreppes est devenu une seigneurie jusqu'à la Révolution française.

Le village a disposé d'une gare sur le chemin de fer de Guise à Hirson, qui a fonctionné de 1910 à 1978. Son emprise est utilisée depuis 2014 par l'Axe vert de la Thiérache.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Vervins du département de l'Aisne. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la troisième circonscription de l'Aisne.

En 1790, la commune dépendait du canton de Marly dans le district de Vervins,

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Vervins[4]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est toujours membre, est modifié, passant de 24 à 66 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes de la Thiérache du Centre, créée fin 1992.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1985 août 2003 Jean Sauvage   Décédé en fonctions
août 2003 2014 Jean Basse DVG Retraité de l'enseignement
2014 En cours
(au 10 septembre 2018[6])
Paul Basse DVG  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 179 habitants[Note 1], en diminution de 2,72 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800678681672715712668656660
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
630627602557535525516443414
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
419411412391412387372330289
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
280232216184150142175180184
2013 2016 - - - - - - -
177179-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église fortifiée Saint-Hilaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Bernard et Jean-Pierre Lefèvre, deux jeunes tués pendant la guerre d'Algérie. Les deux principales rues de la commune portent leur nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Auguste Matton, Dictionnaire topographique du département de l'Aisne, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), p. 14-15.
  2. a b et c Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Librairie Droz, Genève, , 704 p. (ISBN 978-2-600-02883-7, lire en ligne).
  3. a b et c Marie-Thérèse Morlet, Toponymie de la Thiérache, Paris, Artrey, , 137 p. (lire en ligne), p. 9-11.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. « Les maires de Autreppes », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 7 mars 2019).
  6. « Des amitiés durables à Autreppes », L'Aisne nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 7 mars 2019).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.