Burelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Burel.
Burelles
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Damien Yverneau
2015-2020
Code postal 02140
Code commune 02136
Démographie
Gentilé Burelois, Bureloise
Population
municipale
131 hab. (2014)
Densité 9,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 57″ nord, 3° 53′ 55″ est
Altitude 120 m (min. : 101 m) (max. : 181 m)
Superficie 13,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Burelles

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Burelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Burelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Burelles

Burelles est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Ce village, située sur les rives de la Brune, occupe une position stratégique au croisement d’une des voies reliant Vervins à Laon et de la route qui longe au sud la vallée de cette rivière.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village se situe à 7,1 km par la route ou à 5,9 km à vol d'oiseau de Vervins, chef-lieu du canton et de l'arrondissement de la commune. Les communes limitrophes de Burelles sont : Gronard, Hary, Braye-en-Thiérache, Tavaux-et-Pontséricourt, Bosmont-sur-Serre et Prisces.

Rose des vents Gronard Gronard Hary Rose des vents
Prisces N Hary
O    Burelles    E
S
Bosmont-sur-Serre Tavaux-et-Pontséricourt Braye-en-Thiérache

La commune la plus proche, qui est Gronard, en orthodromie, se situe à 1,5 km de Burelles. La commune se trouve à 39,8 km de Laon par la route ou à 30,7 km à vol d'oiseau. Par rapport à Paris, la commune est à 152,1 km à vol d'oiseau ou à 172 km par la route[1].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le sol géologique de la commune date du Turonien supérieur[2]. Elle est principalement d'un limon lœssique avec au nord des alluvions anciennes correspondant à la vallée de la Brune[3]. Au niveau du relief, l'altitude de la commune varie de 101 mètres à 181 mètres d'altitude. Le village de Burelles est bâti sur une pente d'un coteau des rives de la Brune. La mairie de la commune se situe à 120 mètre d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est principalement traversée au nord par la Brune. Elle sert de délimitation entre les communes de Burelles, d'Hary et de Gronard. Ce cours d'eau est long de 37,5 km. Elle prend sa source à Brunehamel et elle se jette dans le Vilpion à Thiernu

La Brune reçoit, à Burelles, les cours du ruisseau du Ponceau. Ce cours d'eau prend sa source dans la commune de Braye-en-Thiérache à la limite de la forêt domaniale du Val Saint Pierre. Elle traverse la Ferme du Val Saint-Pierre puis le lieu de La Correrie. Elle passe alors sur le territoire de la commune de Burelles où elle passe par la ferme ou moulin du Ponceau avant de se jeter dans la Brune. Ce cours d'eau est long d'environ 5 km.

Climat[modifier | modifier le code]

Burelles comme toute la Picardie est soumis à un climat océanique dégradé. Le relevé climatique est proche de celui de Vervins[4].

Nuvola apps kweather.svg Relevés de Burelles
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 5 7 10 15,3 19 22,6 24 23,9 21 14,6 8,9 5,3 14,7
Températures minimales moyennes (°C) -1 -1 1 4,3 7,7 11 13 12,2 9,4 6,1 2,3 -0,7 5,4
Températures moyennes (°C) 2 3,3 5,7 9,8 13,3 16,7 18,7 18,3 15,5 10,1 5,6 2,3 10,1
Source : Climatologie mensuelle - Vervins, France[5]

Voie de communication et de transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le village de Burelles est traversé, dans un axe ouest-est, par la D 61, allant de Rogny à Hary en passant par Prisces, et par la D 51 allant de Vervins à Bosmont-sur-Serre dans un axe nord-sud. La D 587 relie la commune à Tavaux-et-Pontséricourt. Un autre axe dénommée D 37, situé dans la vallée de la Brune, relie la RN 2 à hauteur de Lugny à la D 966 à hauteur d'Hary. Son tracé se poursuit au-delà d'Hary mais cette axe ne traverse pas le territoire de la commune et elle croise la D 51. L'entrée d'autoroute le plus proche de Burelles est la sortie 13 de l'A 26.

Transports[modifier | modifier le code]

Une ligne de bus de la RTA relie Burelles à Vervins ou à Harcigny. À par les transports en bus, il n'existe aucun autre moyen de transport en commun permettant de desservir la commune.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté en 1160 sous la forme de Buroles dans un cartulaire de l'abbaye de Thenailles. Le nom de la localité connait diverse dénomination tel que Altare de Burol en 1179; Burolis en 1179; Terra de Buioles en 1200; Boureulles en 1228 dans un cartulaire de l'abbaye de Thenailles; Burolie en 1324; Bureulles en 1340; Bureules en 1362; Burrueles en 1363; Burellez en 1410; Burolles en 1416; Bureuilles en 1585; Bureuille en 1621; Burelles-in-Thiraschia en 1664 aux archives communale de Martigny-en-Laonnois; Bureilles en 1681; Paroisse Saint-Martin de Bureille en 1685 aux archives communales; et Bureul en 1717 aux archives départementales de l'Aisne[6].

Les habitants de la commune s'appellent les Burellois et les Burelloises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 Philippe Yverneau[7],[8],[9] DVD Retraité de l'agriculture
décembre 2015 en cours
(au 23 décembre 2015)
Damien Yverneau[10]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 131 habitants, en diminution de -7,09 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450 443 466 507 514 527 512 539 561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
503 520 505 508 530 500 467 467 390
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
366 353 314 302 300 254 234 251 208
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
208 199 175 171 182 154 150 138 131
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les églises fortifiées de la Thiérache » - Guide de découvertes / Sites de Mémoire, balades et circuits - Coll. Guide « Pays côté Histoire », éd. Chamina, 2006, format 14 x 21 cm, 48 pages, (prix de vente 2007 : 6 euros) - ISBN 2-84466-110-6 - p. 14 à 17

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]