Mondrepuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mondrepuis
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Hirson
Intercommunalité CC des Trois Rivières
Maire
Mandat
Patrick Bon
2014-2020
Code postal 02500
Code commune 02495
Démographie
Population
municipale
1 013 hab. (2014)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 50″ nord, 4° 03′ 21″ est
Altitude 195 m
Min. 144 m
Max. 238 m
Superficie 20,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Mondrepuis

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Mondrepuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mondrepuis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mondrepuis

Mondrepuis est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mondrepuis est limitrophe de 6 communes : Neuve-Maison, Wimy, Clairfontaine, Fourmies (Nord), Anor (Nord) et Hirson[1].

Rose des vents Clairfontaine Fourmies (Nord) Anor (Nord) Rose des vents
Clairfontaine N Hirson
O    Mondrepuis    E
S
Wimy Neuve-Maison Hirson

Histoire[modifier | modifier le code]

Camp certainement d'origine celtique du type éperon barré sur la commune de Mondrepuis visible d'après photos aériennes.

Ce village a été fondé en 1170 par Louis[2], abbé de Bucilly, en association avec Jacques d’Avesnes, seigneur de Guise, sur un terrain inculte propriété de l’abbaye de Bucilly dont les habitants furent affranchis suivant les dispositions de la charte de Vervins. Les moines de l'abbaye de Bucilly voulaient y attirer des agriculteurs pour défricher les forêts voisines.

Cette fondation donna lieu à la rédaction d'une charte de franchises (code judiciaire). Cette charte énumérait les redevances des habitants envers leur seigneur, ainsi que leurs droits et leurs devoirs.

En 1590, une bataille sanglante eu lieu près de Mondrepuis entre royalistes et calvinistes. Le lieu de ce combat porte encore le nom de Champ de la tuerie .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1791 1791 Baillet[3]    
         
    Bailly-Fauchart[4]   Propriétaire
         
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Patrick Bon PS Fonctionnaire
Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 013 habitants, en diminution de -0,49 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 144 1 187 1 290 1 526 1 781 1 827 1 841 1 901 1 817
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 844 1 810 1 770 1 617 1 644 1 567 1 579 1 538 1 506
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 469 1 469 1 357 1 259 1 261 1 272 1 174 1 067 1 117
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 120 1 121 1 005 972 1 006 941 1 008 999 1 013
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Camp romain du Câtelet[10]
  • Camp romain du Câtelet (49° 57′ 00″ N, 4° 03′ 16″ E) : établi sur la pointe d'une colline baignée de trois côtés par l'Oise et par des ruisseaux encaissés (la Marnoise, le ruisseau du Câtelet (anciennement ruisseau de la Maladrerie), ruisseau des Chiens). Une tranchée transversale le sépare du reste du plateau. Son étendue est d'environ 30 hectares. Dans son enceinte, ont été découverts le couvercle en métal d'un vase antique, plusieurs urnes et des médailles romaines. On y aurait aussi trouvé, dit-on, une pierre portant une inscription qu'on n'a malheureusement pas recueillie[10].
  • Église Saint-Nicolas

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte de Mondrepuis sur Géoportail (consulté le 03 janvier 2012).
  2. Dictionnaire Historique du département de l'Aisne par Maximilien Melleville, Tome II, 1857, page 36
  3. Histoire de la ville d'Hirson par Alfred Desmasures
  4. Histoire des communes du canton de Trélon par Alfred Desmasures
  5. « Patrick Bon réélu maire : Vendredi 28 mars, le conseil municipal élu le 23 mars s'est réuni pour l'élection du maire et des adjoints », Le Courrier La Gazette, no 2339,‎ , p. 19 (ISSN 0183-8415)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. a et b Bulletin de la Société Archéologique de Vervins, Tome VII, 1880

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :