Saint-Gobert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune de Picardie. Pour la personne, voir Gobert d'Aspremont.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gobert.
Saint-Gobert
Église Saint Rémi de Saint Gobert
Église Saint Rémi de Saint Gobert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Marle
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Daniel Dumortier
2014-2020
Code postal 02140
Code commune 02681
Démographie
Population
municipale
272 hab. (2014 en diminution de 11,97 % par rapport à 2009)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 08″ nord, 3° 49′ 00″ est
Altitude 105 m
Min. 97 m
Max. 177 m
Superficie 7,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Saint-Gobert

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Saint-Gobert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Gobert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Gobert

Saint-Gobert est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France. Elle est nommée en l'honneur de saint Gobert d'Aspremont.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce village emprunte, dit-on, son nom à saint Gobert qui serait venu se retirer sur son territoire à une époque inconnue. Dès le XIe siècle, il existait un chapitre de chanoines à Saint-Gobert. Elinand, évêque de Laon, voyant le relâchement de ces religieux, les chassa en 1092, et donna leur église à l'abbé de Saint-Denis, à la condition qu'il y place des religieux de son abbaye.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Magnier[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 10 avril 2014)
Daniel Dumortier   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2014, la commune comptait 272 habitants[Note 1], en diminution de 11,97 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
507 534 582 519 596 644 628 595 583
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
690 700 799 880 819 763 825 701 692
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
661 576 537 454 433 441 465 441 441
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
420 394 341 338 312 320 313 309 272
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Saint-Gobert fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach...Matot-Braine, Reims, 1879, p270.
  2. « Les maires s'installent », La Thiérache, no 2576,‎ , p. 23 (ISSN 0183-8415)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Périn Bruno,dictionnaire historique du département de l'aisne, maximillien melleville

Liens externes[modifier | modifier le code]